SONDAGES     LNH     CANADIENS

Présentement EN FEU


Entraîneur-adjoint chez le Rocket, Alex Burrows voit du potentiel en trois joueurs de l'organisation


PUBLICATION
Charles-Antoine Nicol
23 décembre 2018  (10h51)
PARTAGER
SUIVEZ-NOUS



Alex Burrows en est à un premier mandat derrière le banc d'une formation de hockey professionnel.

En effet, c'est en prenant sa retraite aux termes de la dernière saison que le Québécois de 37 ans a décidé de relever un nouveau défi en acceptant l'invitation de Joël Bouchard: devenir entraîneur-adjoint du Rocket de Laval.
Après quelques mois derrière la cravate dans son nouveau rôle, Burrows a eu le temps d'observer l'étendue des espoirs du Tricolore se retrouvant à Laval.
Lors d'une entrevue avec le Journal de Montréal, l'ancien des Canucks et des Sénateurs a affirmé qu'il voyait du potentiel chez trois joueurs du club-école du Canadien:
De prime abord, ce marqueur de 409 points dans la LNH vante les mérites du choix de 3e tour en 2017 de l'équipe, le défenseur Cale Fleury, dont le frère aîné joue actuellement pour les Hurricanes de la Caroline.
Burrows a de bons mots concernant l'arrière qui revendique actuellement 6 points en 15 rencontres:
« Il a beaucoup de potentiel, affirme Burrows. Il possède un bon gabarit à 6 pieds 2 pouces et 200 livres. Il est mobile, voit bien le jeu et pratique un style assez physique. S'il se développe comme je le crois capable, il pourrait jouer dans la Ligue nationale. »

Ensuite, l'adjoint du Rocket mentionne le nom de Jake Evans. Choix de 7e tour en 2014, Evans a explosé lors de son passage dans les collèges américains et il semble continuer sur sa lancée chez les professionnels, lui qui a maintenant 17 points, dont 8 buts, en 31 rencontres avec le Rocket.
D'ailleurs, Burrows apprécie énormément le jeune joueur de centre de 22 ans:
« J'aime beaucoup le joueur qu'il est, dit Burrows. Il a un sens du hockey très élevé. Il a du chien, il est acharné. S'il se renforcit et que les blessures l'épargnent [il a subi une commotion cérébrale lorsqu'il a été mis en échec par le défenseur Jonathan Aspirot au tournoi des recrues en septembre dernier], il pourrait aller loin.  »

Finalement, le vétéran de 14 saisons dans le circuit Bettman aime bien ce qu'apporte Lukas Vejdemo, choix de 3e tour du Tricolore en 2015, dans les trois zones sur la patinoire:
« C'est un bon patineur qui joue sur toute la longueur de la patinoire. »

Burrows vante même McCarron!
Vous vous souvenez du choix de premier tour du CH en 2013, Michael McCarron?
Malgré qu'il ne semble plus cadrer dans les plans de l'organisation montréalaise, Burrows estime que le géant leader de 6 pieds 6 pouces et 230 livres pourrait avoir une utilité dans l'alignement de Claude Julien:
« C'est sûr que son style le favorise moins en cette époque où les petits joueurs rapides ont la cote. Mais il n'est pas lent quand il bouge les pieds. Il est capable de suivre la cadence.

« Byron Froese et lui sont nos leaders depuis le premier jour de la saison. Mac gagne toutes ses batailles pour la rondelle. Il s'implique.

« On essaie d'en faire une version 2.0. On retrouve encore des joueurs comme lui dans la Ligue nationale. Pensons à Tom Wilson (Capitals de Washington) et à Ryan Reaves (Golden Knights de Vegas). Il y a aussi Nicolas Deslauriers à Montréal.

« Autrefois, on comptait quatre, cinq ou six joueurs de cette catégorie dans chaque équipe. Ils sont moins nombreux aujourd'hui, mais ils ont encore leur utilité. Si le Canadien avait une place pour un joueur comme McCarron, il serait capable d'occuper cette chaise. »

Bref, il sera intéressant d'observer dans le futur si Alex Burrows avait vu juste envers ces trois joueurs, voir quatre si l'on considère Michael McCarron.
Néanmoins, on peut dire que l'entraîneur-adjoint du Rocket semble prendre son rôle à coeur et les jeunes de l'équipe semblent bien encadrés avec lui.
Selon vous, qui d'Evans, Fleury ou Vejdemo apportera davantage au Tricolore d'ici quelques saisons?
10 dernières chroniques

HABSETLNH.COM
COPYRIGHT @2024 - TOUS DROITS RÉSERVÉS.
TERMES  -  POLITIQUES  -  CONSENTEMENTS