Combine 2019 : Les questions posées par le département du Canadien étaient très étranges

Publié le 3 juin 2019 à 11h31
PAR CHARLES-ANTOINE NICOL
Chaque année, les recruteurs de la LNH poussent des études approfondies afin d'effectuer les meilleurs choix possibles aux encans annuels. Si le repêchage demeurera toujours une science inexacte, il n'en demeure pas moins que les formations du circuit Bettman y mettent beaucoup d'efforts puisque cet événement constitue la source première pour bâtir un alignement digne de l'élite.

Parmi les activités entourant le repêchage, on retrouve le combine de la LNH, lors de lequel les meilleurs espoirs disponibles effectuent une batterie de tests afin que les formations évaluent les habiletés physiques de ceux-ci. Lors de ce rassemblement, les 31 équipes de la LNH ont également la possibilité de faire passer des entrevues aux espoirs présents sur place afin d'en apprendre davantage sur la personne que sur l'athlète.

Certes, c'est bien beau le talent et le physique d'un joueur de hockey, mais un élément fait de plus en plus sa place dans les rapports de dépistage et en dit également davantage sur les chances de voir un joueur atteindre son plein potentiel, il s'agit de la personnalité, voir l'attitude du principal intéressé.

D'ailleurs, dans le but de déceler si le personnage qui se trouve devant eux se rapporte bien à la philosophie de l'équipe, ces dernières montent sur pieds des questionnaires très particuliers, souvent développés par de grands psychologues sportifs, afin de connaître des éléments précis sur les espoirs.


Et s'il y a bien une formation qui adhère à cette pratique, c'est le Canadien de Montréal! En effet, le Tricolore n'a pas manqué son occasion de passer en entrevue une panoplie d'espoirs et quelques uns d'entre eux ont notamment fait part des questions étranges que l'état-major du CH leur avait demandé lors de l'événement du week-end :


En effet, un blogueur sur place lors du combine a eu la chance de discuter avec quelques espoirs ayant été interrogés par la Sainte-Flanelle, et il faut avouer que les questions posées par le CH furent à la fois loufoques, intéressantes et étranges. En voici quelques unes :

«S’il y a un python de 50 pieds à l’extérieur de la porte qui n’a pas mangé pendant cinq mois et que vous formez un groupe, qui y va en premier et qu’est-ce que tu fais?»

«Le mari possédait une Ferrari, sa femme l’a vendue. Elle lui a ensuite acheté une Honda Civic. Pourquoi la Honda Civic est-elle meilleure que la Ferrari?»

«Préférerais-tu être le meilleur ou être meilleur que tout le monde?»

Et oui, vous avez bien lu, le Tricolore était vraiment intéressé à savoir ce que les espoirs feraient s'ils devaient confronter un énorme serpent, une situation impliquant une voiture de luxe ainsi qu'une question axée sur l'interprétation. Présent sur place lors des entrevues, parions que le psychologue sportif à l'emploi du CH, le Docteur David Scott, y était pour beaucoup en lien avec ces interrogations relativement bizarres.

Pour cet événement de la dernière fin de semaine à Buffalo, le Canadien de Montréal a interrogé par moins de 85 espoirs parmi les 103 s'étant déplacés sur les lieux. Le repêchage aura quant à lui lieu les 21 et 22 juin prochains au domicile des Canucks de Vancouver. Rappelons que le Tricolore détient le quinzième choix au total et deux autres sélections lors du deuxième tour.

Qu'auriez-vous répondu à la place des espoirs du prochain repêchage?
10 dernières chroniques
pub