Cole Caufield dans le top 5?

Publié le 7 juin 2019 à 13h48
PAR DAVID ARMONI
Après une performance inspirée lors du tournoi Ivan Hlinka, Cole Caufield a bondi dans les classements des dépisteurs à deux semaines de la séance de repêchage qui se tiendra les 21 et 22 juin prochains à Vancouver. Sera-t-il en mesure d'être sélectionné parmi les cinq meilleurs joueurs de sa cuvée?

Il ne fait aucun doute dans la tête des experts que l'Américain Jack Hughes et le Finlandais Kaapo Kakko soient réclamés en première et deuxième place du repêchage, et ce, peu importe l'ordre. Les deux attaquants vedettes ont été spectaculaires durant la saison.

Hughes a accumulé les points dans le programme national américain de développement des moins de 18 ans, alors que son compatriote finlandais a été très bon dans la meilleure ligue de Finlande avec des adultes.

Selon votre humble serviteur, Kakko devrait sortir premier. Il a été tout simplement dominant lors de la Coupe du monde, qui se tenait au mois de mai, permettant même à son équipe de remporter les grands honneurs devant le Canada en finale.


Selon le journaliste Craig Button, Cole Caufield figure au 4e rang de sa liste, tout juste derrière le défenseur Bowen Byram. Il y a deux mois, le petit attaquant américain, qui est l'un des meilleurs franc-tireurs de cette cuvée, se retrouvait au 10e rang du classement de Button.


Il faut dire que sa récolte de 14 buts en sept parties lors du tournoi Ivan Hlinka, record du tournoi à égalité avec un certain Alexander Ovechkin, n'a pas passé sous silence. Il a le compas dans l'oeil, le jeune, comme on dit par chez nous.

Certains se plaisent à le comparer à l'attaquant Alex Debrincat chez les Blackhawks de Chicago. On parle ici uniquement du profil du joueur, puisqu'il est nettement supérieur au même âge que Debrincat. Même si Debrincat semble avoir explosé à Chicago aux côtés de Patrick Kane, son ascension n'a pas été immédiate. Il est certain que le petit Américain de 5 pieds 7 pouces et 163 livres va jouer dans le circuit Bettman en 2019-2020.

Les Blackhawks de Chicago vont fort probablement heurter pour le défenseur canadien Bowen Byram. Le duo Duncan Keith et Brent Seabrook vieillit et la défensive n'est pas mauvaise, mais il manque un excellent défenseur pour épauler les prouesses offensives d'Erik Gustafsson.

En 79 parties l'an dernier, le défenseur suédois de 27 ans a récolté 17 buts et 60 points. Il a terminé au 6e rang parmi les défenseurs avec le plus de points derrière Burns (83), Giordano (74), Rielly (72), Carlson (70) et Yandle (62).

L'Avalanche du Colorado possède un premier trio flamboyant avec les attaquants Nathan Mackinnon, Gabriel Landeskog et Mikko Rantanen.

La relève offensive s'annonce toutefois incertaine, alors que de jeunes attaquants comme J.T. Compher, Tyson Jost et Martin Kaut pourraient ajouter à la puissance offensive, mais ils ne sont pas rendus à ce stade.

L'ajout d'un marqueur naturel et un fabriquant de jeu exceptionnel comme Caufield pourrait offrir des munitions à la direction de l'Avalanche du Colorado afin de créer une offensive plus équilibrée. Imaginez vous un top 6 comme celui-ci :

Landeskog - Mackinnon - Kaut
Rantanen (hors aile) - Jost - Caufield

La défensive du Colorado est bien garnie pour la prochaine décennie avec Cale Makar, Samuel Girard, Tyson Barrie et le jeune défenseur Connor Timmins, qui devrait se tailler une place dans l'équipe l'an prochain.

Les Kings de Los Angeles espèrent mettre la main sur Cole Caufield. Chaque soir, Luc Robitaille doit frotter les lampes de son domicile pour espérer qu'un génie sorte de celles-ci pour lui permettre d'exaucer son voeu de sélectionner un marqueur naturel.

Les leaders offensifs des Kings ont connu toute sorte de difficultés l'an dernier, alors que Jeff Carter et Ilya Kovalchuk ont véritablement ralenti au fil des années. Excepté Anze Kopitar, qui fait encore partie de l'élite de la Ligue nationale de hockey, les Kings sont en reconstruction pour les trois prochaines saisons.

L'ajout de Cole Caufield permettrait de donner un second souffle à cette attaque, qui a connu des déboires cette saison. Il ne fait aucun doute à mes yeux que Luc Robitaille ne laissera jamais passer Caufield au-delà du cinquième rang.
10 dernières chroniques
pub