SONDAGES     LNH     CANADIENS

Présentement EN FEU


Claude Julien met de bons commentaires à l'endroit de Carey Price


PUBLICATION
Charles-Antoine Nicol
22 novembre 2018  (15h46)
PARTAGER
SUIVEZ-NOUS



Hier soir au New Jersey, le Tricolore s'est fait largement dominé par les locaux au compte de 5 à 2.

Lors de cette rencontre, on aura largement constaté les immenses carences du côté de la défensive du Bleu-Blanc-Rouge.
En effet, aucun arrière chez la Sainte-Flanelle peut se vanter d'avoir disputé une bonne joute lors de ce dernier match, où la couverture défensive a été lamentable, laissant plus souvent qu'autrement le gardien Carey Price complètement seul devant l'attaque des diables rouges.
Si vous avez écoutez certains appels téléphoniques placés lors de l'émission »Bonsoir les sportifs» animé par Ron Fournier, vous aurez probablement entendu quelques partisans du CH blâmer le #31 pour la défaite face aux Devils, chose que Claude Julien n'a pas réitéré après la rencontre:
En entrevue, l'entraîneur-chef du Tricolore a plutôt critiqué le jeu défensif de ses protégés pour expliquer la cause du dernier revers:
« Ç'a été difficile. C'était un match où défensivement, on n'a pas été très forts. On leur a donné la chance de prendre une grosse avance et on s'est jamais donné la chance de revenir. »

Afin de relancer sa formation pour la troisième période, substituer Price aux dépens d'Antti Niemi aurait été la décision facile à prendre pour arriver à ses fins, chose que Claude Julien a refusé de faire pour une raison bien précise, préférant amener du renouveau à ses combinaisons offensives plutôt que devant le filet:
« Le cinquième but, il voudrait le revoir, mais sur les autres, on laisse un joueur tout seul devant le filet, on n'a pas trouvé le gars libre et le but est totalement ouvert

Ce sont des erreurs qui reflètent notre travail devant lui. À un moment donné, des gardiens veulent se battre pour passer au travers de ces situations-là, c'est ce que Carey voulait faire. Il a montré beaucoup de caractère et c'est pour ça qu'on l'a laissé devant le filet. »

D'ailleurs, l'homme de 58 ans n'a pas voulu s'aventurer afin d'expliquer sa décision de garder le #31 dans sa cage:
« Ça n'a pas d'importance et ce n'est pas d'intérêt public, la façon dont nous gérons ces situations à l'interne. De toute façon, la situation a été bien gérée. »

Soirée difficile également pour les attaquants
On parle beaucoup des défenseurs du Canadien qui ne sont pas parvenus à effectuer leur travail proprement, mais la faute va également du côté des attaquants. Le jeu défensif inclut les cinq joueurs sur la patinoire et Claude Julien n'a pas raté l'occasion de le rappeler:
« Tout le monde a un mot à dire. Défensivement, on doit être meilleurs et couper les jeux de derrière le filet, gagner ces batailles-là, ne pas donner la chance de faire les passes devant le filet. On peut être mieux quand même devant le filet et ça revient à tout le monde. »

Certes, le Franco-Ontarien n'a pas été particulièrement tendre envers ses troupiers à la suite de la joute de mercredi soir, mais il a toutefois tenu à rappeler que les nombreux matchs combinés au voyage dans l'Ouest canadien n'a pas contribué au bon rétablissement de sa formation:
« Après avoir joué 11 matchs en 21 jours, honnêtement, je sens de la fatigue. C'est dans ce temps-là qu'il faut garder les choses plus simples »

C'est bien beau la fatigue, mais les joueurs du Tricolore devront se reposer assez rapidement, puisqu'ils croiseront le fer face aux Sabres à Buffalo dès – notez bien l'heure – 16h demain après-midi, en raison de l'Action de grâce américaine.
La bande à Jack Eichel est d'ailleurs particulièrement en feu par les temps qui courent, elle qui a remporté ses sept dernières rencontres.
Le Tricolore saura-t-il rebondir dès demain ?
10 dernières chroniques

HABSETLNH.COM
COPYRIGHT @2024 - TOUS DROITS RÉSERVÉS.
TERMES  -  POLITIQUES  -  CONSENTEMENTS