Christian Folin a su convaincre l'état-major du Canadien

Publié le 18 avril 2019 à 18h56
PAR

Au début de la saison, avec l'absence de Shea Weber, il était primordial pour Jeff Petry et Noah Juulsen de donner tout ce qu'ils avaient dans le ventre. Étant les deux seuls défenseurs droitiers de l'équipe, ils devaient jouer de grosses minutes devant les meilleurs trios adverses, ce qu'ils ont réussi à faire.

Le capitaine est revenu au jeu, mais ce fût au tour de Juulsen de se blesser. Il manquait donc encore un défenseur droitier dans la formation. Claude Julien a essayé toutes les combinaisons possibles, mais ça ne fonctionnait tout simplement pas.

En l'absence de défenseur droitier prêt pour la LNH à Laval, Marc Bergevin a jeté son dévolu sur Christian Folin.

Les attentes envers le colosse de 6'3" et 204 lbs n'étaient pas très élevées, mais il a quand même réussi à gagner sa place dans l'alignement. En 19 matchs avec le Tricolore, Folin a accumulé quatre passes, mais c'est son jeu défensif et physique qui a le plus retenu l'attention.


Le DG du Canadien doit avoir apprécié son niveau de jeu, puisqu'il vient de lui faire signer un contrat d'un an à un volet, d'une valeur de 800 000 $ :

10 dernières chroniques
pub