Cet ex-hockeyeur peut dire merci à Cam Neely

Publié le 13 juillet 2019 à 12h52
PAR

C'est dans une touchante entrevue accordée au The Boston Globe que l'ancien joueur Geoff Courtnall a confié que c'est grâce au directeur général des Bruins de Boston qu'il peut profiter pleinement de la vie.

Une leçon de vie difficile est survenue en 2000 lorsque la carrière remplie de succès de Courtnall dans la LNH, incluant 1049 matchs (plus de quatre ans à Boston) et une bague de la Coupe Stanley en 1988 avec les Oilers d'Edmonton, a pris fin après une longue et frustrante bataille avec les commotions cérébrales. Selon lui, il aurait souffert d'une vingtaine de commotions durant toute sa carrière, mais le plus difficile pour l'ex-hockeyeur a été d'accrocher ses patins dû à ce fait.


C'est en février 2010 que Neely a appelé pour dire qu'il était préoccupé par les problèmes d'alcoolisme de son ami de longue date. Courtnall avait sombré dans l'alcool au cours des 10 années qui ont suivi sa carrière. Après avoir été alarmé par ses agissements lorsqu'ils se sont retrouvés aux Jeux olympiques, le directeur général des Bruins a décidé d'agir du mieux qu'il pouvait.


«Je ne voulais pas être la personne qui aurait espéré dire quelque chose après un événement tragique. J'ai seulement vu un ami qui empruntait une route qui n'était pas bonne pour sa santé. Je sentais que je devais dire quelque chose sur mes impressions, mais de façon constructive.»

«Je ne voulais pas le critiquer ou le faire se sentir mal, a poursuivi Neely. J'essayais de l'éveiller sur ce qu'il faisait réellement et sur la façon dont cela pouvait affecter d'autres personnes.»

Courtnall a réalisé toute l'ampleur de la situation avec cet appel et n'a pas bu un verre depuis. Contrairement à de nombreux buveurs réformés, il ne se souvient pas du jour de son dernier verre ni de sa date de début de sobriété. Il considère seulement qu'il est heureux d'en avoir fini avec ça.

«Cam a été l'unique personne possédant le courage de me confronter. Probablement que plusieurs autres individus pensaient la même chose que lui», a-t-il confié sur son ancien coéquipier de 86 à 88.

Cette guérison n'aura pas été de tout repos pour l'ancien porte-couleurs de cinq formations de la LNH. Aujourd'hui, Geoff Courtnall tient à aider les autres comme Cam Neely l'a aidé à surmonter cette épreuve. Sans cet appel, l'ex-hockeyeur serait probablement mort aujourd'hui et il remercie son ancien coéquipier de lui avoir sauvé la vie.

Crédit : Le Journal de Montréal
10 dernières chroniques
pub