20:00
-
-
    

À 18 ans seulement, ce Québécois pourrait déjà évoluer dans la LNH

Publié le 13 juillet 2019 à 11h40
PAR

Le 21 juin dernier, dans l'amphithéâtre des Canucks de Vancouver, avait lieu la première ronde du repêchage annuel de la LNH. Si de cette soirée on se souvient notamment que Jack Hughes est devenu le premier choix au total de cet encan et que le Canadien de Montréal a commis un vol en mettant la main sur le petit franc-tireur d'exception en Cole Caufield, il ne faudrait pas oublier que deux produits du Québec ont également été réclamés lors du premier tour.

Parmi l'un deux, on retrouve l'attaquant de puissance du Phoenix de Sherbrooke Samuel Poulin, qui a entendu son nom résonner dans les hauteurs du Rogers Arena au 21e échelon, lorsque les membres de l'organisation des Penguins de Pittsburgh se sont présentés sur les tribunes.

Quelques semaines plus tard, Poulin a participé au camp des recrues de la formation de la Pennsylvanie et il a accepté de livrer ses commentaires - plus qu'intéressants- à l'émission Les Partants sur les ondes de TVA Sports :




Comme l'a illustré l'auteur du réseau de Québécor, le natif de Blainville a fait une bonne première impression à son premier séjour en tant que membre des Penguins de Pittsburgh. Poulin a d'ailleurs dévoilé légèrement le contenu de son camp d'entraînement :

«Ça s'est super bien passé», a raconté le joueur de 18 ans, vendredi.

«On était à Pittsburgh pour trois jours. On avait deux pratiques et le dernier jour, c'était un tournoi à trois contre trois. À la fin du camp, ils nous rencontraient individuellement pour nous donner leurs commentaires, et ils ne m'ont dit que du positif.»

Or, bien qu'uniquement des bons mots sont ressortis de cet entretien entre Poulin et les membres des Pens, il n'en demeure pas moins que le jeune homme de 6 pieds 1 pouce et 208 livres a des aspects sur lesquels il doit travailler. Toutefois, s'il prend son entraînement au sérieux, l'organisation lui aurait laissé entrevoir une possibilité qu'il amorce la saison 2019-2020 à Pittsburgh :

«Ils aimeraient que je perde un petit quatre ou cinq livres pour être plus rapide et ils veulent que j'arrive au camp d'entraînement avec la mentalité de faire l'équipe, a expliqué le joueur du Phoenix de Sherbrooke. Quand on regarde la formation, on voit qu'il y a des trous à l'aile et je suis peut-être le gars dont ils ont besoin pour combler le trou dès cette année. Je vais m'entraîner en conséquence durant l'été.»

Si vous voulez voir ou revoir le reste de l'entrevue, vous n'avez qu'à cliquer sur le lien Twitter ci-dessus. On y apprend notamment que Samuel Poulin a eu une conversation par écrit avec nul autre que Sidney Crosby.

Lors de la dernière saison dans la LHJMQ, l'imposant ailier est parvenu à récolter 76 points, dont 29 buts, en 67 rencontres dans l'uniforme des Sherbrookois. Lors de la grande danse du printemps, Poulin n'a pas ralenti, lui qui a noirci la feuille de pointage à 14 reprises réparties lors des dix rencontres auxquelles il a pris part.

Bref, nous lui souhaitons la meilleure des chances afin qu'il perce la LNH à un si jeune âge. S'il venait qu'à réaliser l'exploit, ce serait assurément tout un fait d'arme, surtout lorsqu'on est un choix de fin de premier tour, et non pas un premier choix au total!

Croyez-vous aux chances de Samuel Poulin d'obtenir sa place dans l'alignement des Penguins dès cette saison?

Dans le même sujet...

10 dernières chroniques
pub