Ce n'est pas tout le monde qui est en accord avec les gestes de Bergevin...

Publié le 4 juillet 2019 à 22h41
PAR

Alors que Patrick Roy mentionnait que le geste de Marc Bergevin était osé, mais calculé. , Le Journal de Montréal mentionnait que la déposition de l'offre hostile à Sebastian Aho est critiquée par plusieurs de ses homologues.


En effet, TVA Sports rapporte que Le Journal de Montréal a sondé de façon anonyme les autres directeurs généraux pour savoir leur point de vue sur l'offre hostile déposée à Sebastian Aho. Par exemple, l'un des membres de la direction d'une formation de l'Est mentionne que Bergevin a non seulement été incapable de profiter de cette situation, il a également donné une aide importante à son adversaire :

« Dundon devrait remercier le Canadien. Les Hurricanes ont maintenant sous contrat un excellent joueur dont l'empreinte sous le plafond est raisonnable. À mon avis, Aho aurait été en droit de s'attendre à un contrat de 10 M$. En plus, les Hurricanes auraient pu se retrouver dans une situation similaire à celle des Leafs de l'an dernier lorsque William Nylander a raté le début de la saison », a-t-il ajouté, faisant référence au fait que la formation torontoise et l'attaquant ont mis jusqu'au 1er décembre avant de parvenir à s'entendre.


D'autres croient que cette idée de « situation vulnérable » a paru quelque peu saugrenue aux yeux d'un autre homologue de Bergevin. « Depuis quelques semaines, chaque équipe effectue des calculs pour s'assurer de pouvoir pallier toutes les éventualités. On est blindé. Personne ne veut rien laisser au hasard. » Dans l'article, on donne l'exemple de Nazem Kadri qui a été échangé pour permettre à Toronto de signer Mitch Marner.

Cependant, ce n'est pas tous ces confrères qui sont contre sa manière de fonctionner. Selon eux, il n'est pas le premier et sûrement pas le dernier à le faire. Il a même l'un des plus expérimentés directeur général de la LNH qui mentionne que Bergevin n'aurait aucun problème à trouver des partenaires pour faire des échanges dans le futur. Il a même le directeur général des Devils du New Jersey, Ray Shero, qui a commenté la situation lors de son bilan du 1er juillet.

« Il y a différentes avenues pour améliorer son équipe, c'en est une. Marc Bergevin a beaucoup de respect pour Don Waddell. Ce n'est rien de personnel. Quand tu déposes une offre hostile, tu penses à ton équipe, pas à celle de l'autre. »

Source : TVA Sports
10 dernières chroniques
pub