FINAL
3
2
    

Patrick Roy croit que Bergevin a fait un excellent travail

Publié le 4 juillet 2019 à 20h45
PAR

L'ancien gardien du Canadien de Montréal et entraîneur de l'Avalanche du Colorado, Patrick Roy, était présent au tournoi des anciens Nordiques à Loretteville. Le journaliste de RDS, André Beauchesne, en a profité pour prendre ces commentaires sur les derniers mouvements de Marc Bergevin.

Tout d'abord, Patrick Roy croit que l'offre hostile déposée à Sebastian Aho était osée. Cependant, il sait que si Bergevin a fait cela, tout était calculé.

« Pour avoir travaillé brièvement dans la LNH, c'est probablement une décision qui a été difficile à prendre pour le Canadien et qui n'a certainement pas fait l'affaire de la Caroline. En même temps, Marc Bergevin travaille pour le Canadien et doit rendre l'équipe plus compétitive. Ça prenait beaucoup de cran pour en venir à cette décision et je suis convaincu que l'état-major du Canadien a évalué les points positifs et négatifs de déposer une offre hostile. »

Ensuite, l'ancien no 33 de Montréal a commenté l'arrivée de Duchesne à Nashville, sa visite à Montréal, mais aussi sa mauvaise réputation dans la LNH.


« C'est un marché qui est fou en partant. Il n'a pas eu besoin de faire monter les enchères», a-t-il évalué. «Je suis convaincu que sa famille était très attachée au Canadien et que les discussions étaient sincères. Je pense qu'il (Matt Duchesne) a connu une bonne saison. À l'extérieur, il y a eu des évènements qui ont pu influencer la façon de penser des gens, mais c'est une très bonne personne et un excellent joueur. Je suis convaincu que ça va bien aller dans son nouvel environnement. »

Finalement, Roy admet que la signature du gardien auxiliaire Keith Kinkaid sera profitable pour Montréal, mais aussi pour relancer la carrière de l'Américain. Il a aussi donné son point de vue sur l'utilisation en alternance des gardiens de but qui est de plus en plus fréquente dans la LNH.

« Disons que je n'ai jamais apprécié être assis sur le banc», a-t-il lancé. «Les gardiens ont des personnalités différentes et le jeu a beaucoup changé. Les directeurs généraux ont corrigé le tir et se sont adaptés au nombre de congés plus nombreux chez les gardiens de but. »

Source : RDS
10 dernières chroniques
pub