F (F)
3
2
    

Brock Boeser et les Canucks toujours loin d'une entente

Publié le 17 juillet 2019 à 7h50
PAR

L'an dernier, les Canucks de Vancouver ont connu une saison parsemée de hauts et de bas. Alors que certains s'imaginaient que l'équipe se taillerait peut-être une place en séries, les espoirs se sont rapidement effacés et les Canucks ont conclu 23e au classement général et 12e dans l'Ouest.

Toutefois, la campagne 2018-19 a révélé des surprises intéressantes à l'organisation, notamment avec la productivité offensive épatante du jeune Elias Pettersson. Autrement, l'attaquant Brock Boeser a, lui aussi, connu une bonne saison.

Cela dit, alors que ce dernier se retrouve actuellement joueur autonome sans restriction et qu'aucune offre hostile ne peut lui être émise par les autres formations du circuit Bettman, l'Américain ne peut que négocier avec les Canucks. Toutefois, selon ce que rapporte Patrick Johnston, journaliste pour le Vancouver Sun, les deux parties seraient bien loin d'une entente.

En effet, l'ailier de 22 ans serait à la recherche d'une prolongation de contrat à court terme d'une valeur minimale annuelle de 7 M$. Du côté opposé, l'organisation des Canucks lui offrirait un pacte de six ans et 36 M$, soit 6 M$ par saison.


Ainsi, toujours selon Johnston, les négociations seraient toujours en cours, mais comme le prouvent les nombres mentionnés ci-haut, un bon écart sépare encore les deux clans d'une entente.

Bien sûr, il reste encore quelques semaines à la période estivale pour permettre à Boeser de s'entendre avec les Canucks qui, par contre, n'ont pas une grande marge de manoeuvre avec un espace approximatif de 5,058 M$ sous le plafond salarial. Cet espace pourrait toutefois devenir plus grand si les Canucks parvenaient à se départir des services de Loui Eriksson qui traîne encore trois saisons à 6 M$.

Au cours de la récente campagne, Brock Boeser a surpassé sa récolte la plus élevée en carrière (55 points) alors qu'il a marqué 26 buts et ajouté 30 passes en 69 rencontres. Il a terminé avec 22 minutes de pénalité ainsi qu'un différentiel de -2. Malheureusement pour lui, il a été ennuyé par une blessure pendant quelques semaines, manquant, du même coup, une partie de la saison.

Selon vous, Brock Boeser vaut-il les 7 M$ (minimum) demandés?
10 dernières chroniques
pub