F (F)
3
2
    

Brian Boyle illustre la réalité du marché des joueurs autonomes

Publié le 2 juillet 2019 à 19h43
PAR

Hier annonçait l'ouverture du marché des joueurs autonomes.

Pour les amateurs de hockey, il s'agit d'une journée excitante remplie de rebondissements et surprises. Pour les joueurs, cela signifie la fin des pourparlers avec de nombreuses équipes et ceux-ci peuvent enfin apposer leur signature au bas d'un tout nouveau contrat.

Toutefois, au travers de toute cette frénésie, il ne faut pas oublier que les athlètes sont avant tout des humains et, pour eux, il s'agit d'un processus éprouvant. C'est notamment ce qu'a tenu à illustrer le joueur autonome sans restriction Brian Boyle en publiant cette photo.




Âgé de 34 ans, l'attaquant a déjà porté les couleurs des Kings, des Rangers, du Lightning, des Maple Leafs, des Devils et des Prédateurs dans sa carrière. L'histoire ne s'arrête pas ici puisqu'il s'apprête à changer d'adresse à nouveau.

Boyle à vécu des épreuves difficiles depuis deux ans et sa carrière a connu son lot de rebondissements. En février 2017, il est échangé aux Maple Leafs par le Lightning. Le 1er juillet 2017, il signe comme agent libre avec les Devils et, lors de ce même été, il reçoit un diagnostic de cancer de la moelle osseuse. L'attaquant revient au jeu sous les applaudissements de la foule lors de la campagne 2017-2018 et remporte le Trophée Bill Masterton. En février 2019, il passe aux mains des Prédateurs par le biais des Devils.

Au moment d'écrire ces lignes, l'attaquant, qui possède 766 matchs d'expérience de saison régulière dans la LNH, est toujours sans contrat. Il ne fait aucun doute que Brian Boyle devra à nouveau subir un déménagement pour lui et sa famille et il a profité de l'occasion pour en discuter avec son jeune garçon.

«Dans quelle nouvelle ville devrions-nous aller?»
10 dernières chroniques
pub