20:00
-
-
    

Au lieu de se lever, Jake Gardiner nuit de nouveau aux Leafs dans un match numéro 7

Publié le 24 avril 2019 à 13h30
PAR

Nous vous rapportions il y a quelques jours à quel point le capitaine des Hurricanes de la Caroline, le vétéran Justin Williams, était un athlète des plus dominants dans les matchs importants, particulièrement dans les rencontres numéro 7 d'une série.


Néanmoins, ce n'est pas tous les joueurs du circuit Bettman qui peuvent se vanter d'avoir une telle réputation, même que pour certains, c'est carrément l'inverse qui se produit lors des matchs ultimes.

C'est particulièrement le cas pour le défenseur des Maple Leafs de Toronto, Jake Gardiner. Maintenant âgé de 28 ans, cet arrière en est déjà à sa huitième saison dans la LNH, lors desquelles il est parvenu à participer aux séries dans l'uniforme des Leafs à quatre reprises.



De l'édition actuelle des Maple Leafs, Gardiner en est le seul représentant à avoir participé aux trois dernières défaites des siens lors des matchs numéro 7 disputés face aux Bruins de Boston. À la lumière de ce fait, il représente même l'un des acteurs principaux de ces insuccès des Leafs dans de pareilles circonstances.

C'est qu'avant la rencontre d'hier soir, le défenseur gaucher de 6 pieds 2 pouces et 203 livres avait un piètre différentiel cumulé de -7 lors des deux derniers matchs ultimes disputés entre Toronto et Boston (2013 et 2018).

Cela dit, la rencontre de mardi soir était donc une parfaite occasion pour Gardiner de sortir de sa torpeur et de se dresser comme l'un des meilleurs défenseurs des Maple Leafs. Or, au lieu de saisir cette opportunité, le défenseur des Torontois s'est de nouveau écroulé et ce, de façon assez lamentable.

En effet, sur les cinq filets marqués par la formation de Bruce Cassidy, le numéro 51 des Blancs s'est retrouvé sur la glace pour 60% d'entre eux, ce qui porte ainsi son différentiel à -10 en trois matchs numéro 7 face aux Bruins. Pire encore, il a créé un revirement qui a mené directement au filet gagnant, ce dernier inscrit par Marcus Johansson :


En conséquence, ce différentiel tout simplement atroce classe maintenant Gardiner au sommet d'un plateau peu enviable dans l'histoire de la concession des Maple Leafs :


De ce fait, rappelons que Gardiner deviendra joueur autonome sans compensation le 1er juillet prochain et parions que cette réputation va assurément le nuire lorsqu'il testera le marché lors de la saison chaude.

Par ailleurs, certains partisans du Tricolore espéraient même que Marc Bergevin tente le coup sur l'arrière américain afin de régler le problème du CH sur le flanc gauche défensif. Nul besoin de vous dire qu'on espère que le DG de la Sainte-Flanelle n'ira pas de l'avant dans ce dossier, d'autant plus qu'il devrait commander un salaire supérieur à six millions de dollars annuellement.

Bref, nous ne voudrions pas être dans les pantoufles de Gardiner ce matin. Il suffit de parcourir Twitter quelques minutes pour constater que le défenseur se fait crucifier sur la place publique depuis hier soir...
10 dernières chroniques
pub