FINAL
3
2
    

Un appel du Canadien à Saku Koivu?

Publié le 10 septembre 2018 à 18h52
PAR

Tôt la nuit passée, Marc Bergevin et le Canadien prenaient tout le monde du hockey par surprise.

En effet, c'est un peu passé 1 heure que nous apprenions que le directeur général du Tricolore transigeait son capitaine Max Pacioretty avec son homologue George McPhee des Golden Knights de Vegas.

Le #67 prendra le chemin de la ville du jeu et le Canadien mettait la main sur le Slovaque de 27 ans, ainsi qu'un choix de 2e ronde en 2019. (choix des Blue Jackets de Columbus)

Dans les circonstances, force est d'admettre que Marc Bergevin a réussi une excellente transaction. Il était plus qu'évident depuis plusieurs semaines que Max Pacioretty allait quitter Montréal et les autres directeurs généraux en étaient conscients, ils attendaient Bergevin de pied ferme. Par contre, le dg du CH a su tout de même tirer son épingle du jeu dans la transaction.


Nick Suzuki: choix de 1ère ronde des Knights en 2017, #13 au total



La pierre angulaire de cette transaction est certainement le jeune Nick Suzuki, originaire de l'Ontario, qui, la saison dernière, évoluait avec le Sound Attack d'Owen de la OHL pour une 3e année.

Le centre de 19 ans a cumulé pas moins de 42 buts et 58 mentions d'aide, pour un total de 100 points en 64 parties!

Il sera extrêmement excitant de le voir à l'oeuvre lors du camp d'entraînement qui débutera dès le 14 septembre

Il se joindra aux belles cuvées de jeunes loups des derniers repêchages qui tenteront d'impressionner la direction du Bleu, Blanc, Rouge et ainsi causer une surprise pour obtenir un poste et réaliser un rêve d'enfance de »brûler» la glace du Centre Bell, tout comme leurs héros l'ont fait.

Le Tricolore compte dans ses rangs plusieurs espoirs qui d'ici peu, feront partie du joyau de la Sainte-Flanelle pour des années à venir. Les noms Scherbak, Mete, Lehkonen, Juulsen, Hudon, nous viennent en tête aussitôt, car ils forment »déjà» une partie de l'avenir du Canadien.

Qui plus est, frapperont bientôt à la porte les Poehling, Evans, Brook, Fleury, Olofsson, Primeau, Ikonen, Ylonen, ainsi que Jesperi Kotkaniemi premier choix au repêchage en juin dernier, en qui le CH fonde beaucoup d'espoir pour le futur de l'organisation.

L'avenir du Canadien de Montréal demeure prometteur, tout en s'armant de patience et faisant confiance à la haute direction qui, pour entourer cette belle jeunesse, a fait confiance aux Bouchard, Ducharme, Bouillon et compagnie, dans la nouvelle philosophie de l'organisation.

Dans l'optique de ce nouveau »virage» vers la jeunesse, ainsi que l'ajout de bons mentors pour entourer les jeunes du Canadien, il y a certainement une pièce manquante qui pourrait aider à terminer le casse-tête.

Saku Koivu pourrait être le mentor, le coeur vaillant de tous ces jeunes qui, pour la plupart, son d'origine européenne. Celui qui a été plus de 10 saisons capitaine du CH pendant les années difficiles de la dynastie, a toujours donné sur la glace, dans la communauté et a toujours mentionné, à plusieurs reprises, que Montréal était sa deuxième maison.

Koivu connaît la mentalité européenne et le marché de Montréal, il serait l'atout idéal pour être l'un des entraîneurs associés au développement des joueurs en compagnie de Francis Bouillon qui en fait déjà partie.

L'équipe de Habs & LNH vous pose la question: Est-ce que l'organisation du Canadien devrait lâcher un coup de fil à Saku?



En vous souhaitant une excellente soirée, voici une vidéo souvenir de Koivu à son retour au jeu, ayant vaincu son combat contre le cancer.

10 dernières chroniques
pub