F (F)
3
2
    

Qui l'aurait cru?

Publié le 27 septembre 2018 à 9h12
PAR

Nous avons droit à de belles surprises au camp d'entraînement du Canadien cette année.

Ça faisait longtemps que les jeunes n'avaient pas poussé de la sorte et pour être honnête, ça fait du bien à voir, c'est même rafraîchissant. Claude Julien et sa bande auront des choix déchirants à faire, puisque certains réguliers n'ont soudainement pas une place garantie.

Si l'on s'attendait à avoir une belle lutte entre les jeunes et certains vétérans à l'attaque, nous n'avons pas été déçu, entre autres grâce au brio de Jesperi Kotkaniemi, mais c'est à la défense qu'il y a une véritable surprise. En effet, il serait facile de céder Noah Juulsen à Laval, puisque ce dernier n'a pas à passer par le ballotage pour s'y rendre, mais ses performances changent la donne.

C'est aussi le cas de Xavier Ouellet, qui a probablement été le meilleur en relance de l'attaque derrière Victor Mete. Parlant du #53, quelle solidité, autant dans sa zone que dans la zone adverse. Son année d'expérience dans les rangs professionnels lui ont porté fruit, lui qui semble tellement mature. Ces deux défenseurs ont une vision hors norme et ils savent exactement quoi faire avec la rondelle avant même de la recevoir, leur donnant la capacité de relancer l'attaque efficacement, ce qui manquait le plus à la brigade défensive du Canadien l'année dernière. Les performances de David Schlemko sont aussi très intéressantes depuis le début du camp.


Si certains jeunes ont surpris au camp d'entraînement, c'est l'inverse pour certains vétérans. Jordie Benn est arrivé à Montréal en lion il y a deux ans, se voyant même indispensable aux succès de l'équipe. Malheureusement pour lui, la vitesse du jeu semble le rattraper et il n'est plus capable de suivre. Il demeure une bonne police d'assurance, mais son avenir à Montréal est loin d'être assuré.

Pour ce qui est de Karl Alzner, son contrat l'aidera probablement à se tailler une place avec l'équipe, mais il devra faire beaucoup mieux s'il veut continuer sa séquence de matchs consécutifs dans la LNH. L'homme de fer du Canadien ne suit pas la vitesse de croisière de l'équipe et de ses adversaires. Son jeu est laborieux plus souvent qu'autrement, au grand détriment de Marc Bergevin, qui lui a donné un lucratif contrat de cinq ans.

Les mauvaises performances de certains vétérans étaient à prévoir pour les raisons démontrées plus haut, mais le succès des jeunes est une belle surprise. Il se pourrait bien que la face de la défensive montréalaise soit très différente que celle à laquelle nous nous attendions le 3 octobre prochain. Claude Julien et son personnel d'entraîneurs oseront-ils enlever du temps de glace à certains vétérans selon vous?
10 dernières chroniques
pub