Les 10 joueurs à surveiller durant le tournoi des recrues

Publié le 7 septembre 2018 à 17h35
PAR

Le traditionnel camp des recrues marque le début de la saison dans la Ligue nationale de hockey chaque année.

C'est aussi l'occasion de prêter attention aux prochaines vedettes du Circuit Bettman. Les partisans du Tricolore peuvent également avoir un avant-goût des rivalités canadiennes qui rendent toujours la saison plus intéressante.

Leur équipe favorite devra croiser le fer avec les deux voisins ontariens, soient les Maple Leafs de Toronto et les Sénateurs d'Ottawa.

Si la réalité des Canadiens de Montréal est similaire à celle des Sénateurs d'Ottawa, les Maple Leafs pourraient, eux, être de sérieux prétendants aux grands honneurs en juin prochain. Toutefois, le tournoi des recrues risque de prendre une toute autre allure, lorsqu'on prête attention aux forces en présence pour chacune des équipes.


À l'aube du tournoi qui débute ce vendredi, voici un TOP 10 des joueurs à surveiller dans le cadre du tournoi qui se tiendra du 7 au 9 septembre du côté de la Place Bell à Laval.

Après une saison impressionnante dans la Ligue universitaire américaine (NCAA) avec la formation de Notre Dame, le choix de 7e ronde du Canadien de Montréal en 2014, pourrait être une solution à court terme comme centre sur l'un des quatre trios de l'équipe dès cet automne. Il pourra nous montrer l'étendue de son talent en fin de semaine. Auteur de 13 buts et 33 mentions d'aide, celui qui évoluait dans la Big-10, la meilleure ligue division de la NCAA l'an dernier, pourrait être en mesure de brouiller les cartes au camp d'entraînement.


Après une saison avec la formation de Frolunda HC dans la ligue suédoise l'an dernier, le choix de 2e ronde de l'équipe en 2016, s'est joint au club-école des Maple Leafs de Toronto pour les deux dernières parties de saison régulière et toutes les séries éliminatoires. Il a été l'un des éléments-clés de la victoire des Marlies de la Coupe Calder. Il pourrait se tailler une place sur le troisième ou le quatrième trio d'une équipe qui ne manque pas de talent offensif. Il a notamment récolté 8 buts et 6 aides pour un total de 14 points en 20 parties éliminatoires.


Le choix de premier tour du dernier encan amateur pour les Maple Leafs de Toronto possède un talent indéniable, mais il est loin d'être prêt pour le calibre de jeu dans la grande ligue. Il a évolué la majeure partie de la dernière campagne dans la Ligue de hockey de l'Ontario, où il a récolté 12 buts et 45 points en 51 parties dans l'uniforme des Greyhounds de Sault Ste. Marie. Il est un bon fabricant de jeu, mais il n'est pas ce qu'on peut appeler un marqueur naturel, lui qui n'a inscrit que 13 buts en 75 joutes.

Rapide et explosif, Alex Formenton a démontré dans la Ligue de hockey de l'Ontario qu'il avait tous les atouts pour devenir un attaquant parmi le Top-6 chez les Sénateurs d'Ottawa dans un avenir rapproché. Sa vitesse, son accélération et sa touche autour des filets adverses font de lui un joueur à surveiller en tout temps. Il ne sera probablement pas de l'alignement des Sénateurs pour les 82 parties l'an prochain, mais il devrait disputer des parties de temps à autre. Il a inscrit 29 filets en 48 parties dans l'OHL l'an dernier avec les Knights de London.


Ancien produit des Islanders de Charlottetown dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), l'attaquant tchèque a disputé 20 parties avec la formation des Sénateurs d'Ottawa cette saison. Il a amassé 1 but et 3 mentions d'aide en 20 parties dans une année plutôt difficile pour la troupe de Guy Boucher. Somme toute, il n'a que 21 ans. Il pourrait s'avérer un ajout majeur offensivement pour l'équipe cette année avec un rôle plus significatif.


Choix de première ronde des Maple Leafs de Toronto en 2017, le défenseur suédois Timothy Liljegren a affiché ses couleurs dès le mois de septembre l'an dernier. Il a quitté sa formation de Rogle BK en Suède pour venir jouer dans le club-école des Maple Leafs de Toronto. Si son coéquipier Carl Grundstrom a été un élément-clé à l'attaque, Liljegren a été un défenseur excellent dans plusieurs aspects du jeu. Autant sa relance que son jeu défensif ont contribué à la conquête des Marlies en séries éliminatoires. Il pourrait venir se tailler une place dans l'alignement des Maple Leafs d'ici 2020.


Blessé l'an dernier, l'Américain Colin White a joué 21 parties dans l'uniforme des Sénateurs d'Ottawa, lui qui a récolté 2 buts et 4 passes pour 6 points. Il s'est notamment démarqué dans la Ligue américaine de hockey (AHL) avec le club-école, les Sénateurs de Belleville. Il a inscrit 11 buts et récolté 16 aides pour 27 points en 47 rencontres avec l'une des pires équipes de la ligue. En plus d'être rapide et de bien faire les détails sur la glace, il excelle dans les trois zones; une situation qui risque de faire plaisir à son entraîneur, Guy Boucher.


À 20 ans, le gardien de but suédois Filip Gustavsson a impressionné partout où il est passé dans les rangs amateurs en Suède. Agile et fier compétiteur, il évolue dans la Ligue de Suède (SHL) depuis la saison 2015-2016, soit depuis qu'il a 17 ans. Choix de deuxième tour des Sénateurs en 2016, il ne serait guère surprenant que ce soit lui qui soit considéré comme le gardien d'avenir de la franchise. Il ne serait pas surprenant également de le voir venir dépanner lors de quelques parties dès cette année.


Plusieurs experts voyaient le fils de la légende Keith Tkachuk dégringoler lors du dernier encan amateur à Dallas, mais il a été sélectionné au 4e rang. Rencontré durant l'été, l'entraîneur des Sénateurs d'Ottawa me confiait qu'il était plus haut que cela sur leur liste. Excellent en protection de rondelle, de bonnes mains et un sens du jeu au-dessus de la normale font de lui un joueur qui pourrait faire sa marque dès cette année. À 18 ans, il a récolté seulement 8 buts. Toutefois, il est important de noter qu'il jouait dans la Ligue universitaire américaine du côté de l'Université de Boston, une des bonnes ligues universitaires aux États-Unis. Il a tout de même récolté 31 points en 40 parties dans une équipe qui ne comptait pas de joueurs exceptionnels. Il ne fait aucun doute dans mon livre qu'il débute la prochaine saison avec les Sénateurs d'Ottawa et jouera la saison complète dans la Ligue nationale.


Si le sort de Tkachuk ne semble faire aucun doute cette saison, celui de Kotkaniemi est bien différent. L'un des joueurs les plus jeunes du présent repêchage, l'attaquant finlandais démontre de belles choses, mais il devra améliorer encore son patin s'il veut devenir ce premier centre du Tricolore. Sa fiche de 10 buts et 19 aides en 57 parties dans la Ligue finlandaise (SM Liga) l'an dernier démontre qu'il peut déjà se mesurer avec des adultes. Toutefois, il n'est pas prêt à évoluer comme premier centre dans une équipe qui risque encore de se chercher cette saison. La reconstruction passe effectivement par des jeunes comme lui et Ryan Poehling, mais encore faut-il les placer dans une situation optimale pour bien se développer.

Plusieurs autres joueurs méritent une attention particulière:

OTT  : Logan Brown, Christian Jaros, Maxime Lajoie, Drake Batherson, Aaron Luchuk

TOR: JJ Piccinich, Andrew Nielsen, Matthew Bradley, Jeremy Bracco

MTL: Josh Brook, Will Bitten, Lukas Vejdemo, Cale Fleury, Cam Hillis
10 dernières chroniques
pub