Le prochain capitaine sera...

Publié le 10 septembre 2018 à 8h55
PAR

L'échange du capitaine du Canadien de Montréal entraîne son lot de questions ce matin, mais une en demeure prioritaire : Qui sera le prochain joueur à revêtir le C sur son uniforme?


Voici mon analyse :

Dans une équipe, il y a ce joueur qui porte l'équipe sur ses épaules. On parle à la fois d'attitude et de performance. Si on raisonne ainsi, il ne serait guère surprenant de voir le Canadien de Montréal placer le C sur le chandail du gardien de but de Carey Price, mais assez rares sont les gardiens qui ont porté le C, il faut remonter à Roberto Luongo il y a déjà quelques années.


Dans cette optique, il faudra privilégier un autre joueur. Qu'en est-il de la candidature de notre défenseur étoile? Vous avez deviné! Shea Weber a tous les atouts pour se mériter le C, mais sa blessure entraîne une série de questions dont personne n'a la réponse.

En perte de vitesse depuis son arrivée avec le Tricolore, l'ancien porte-couleurs des Prédateurs de Nashville ratera invraisemblablement au minimum 20 parties en début de campagne, là où la confiance sera fragile pour les hommes de Claude Julien.

Dans la seule mesure où Marc Bergevin veuille attendre avant de nommer un nouveau capitaine, il se pourrait qu'il attende au traditionnel voyage du temps des Fêtes, où il viendrait nommer Weber comme capitaine, mais ce choix n'est pas le mien. À 33 ans, le défenseur ralentira d'année en année, de façon à en faire le mouton noir des partisans dans un avenir pas si lointain.

Question de ne pas répéter les erreurs du passé, le Tricolore ne nommera pas Weber comme capitaine même s'il a l'attitude recherchée.

Qui reste-t-il?

Celui qui devrait être le meilleur pointeur du Tricolore en saison régulière cette année, Jonathan Drouin, est un Québécois qui parle français, de quoi faire rêver l'institution de relations publiques qu'est le Canadien de Montréal.

Toutefois, il est encore trop tôt pour l'identifier comme le capitaine de la formation montréalaise. Son manque de constance l'an dernier comme tout le reste de l'équipe me laisse perplexe.

Il pourrait s'attirer les éloges dans la mesure où il connaît une saison du tonnerre et que le Canadien de Montréal décide d'attendre une saison avant de nommer son capitaine.

Et le choix logique est

Brendan Gallagher! Si on compte le nombre de fois que Marc Bergevin a parlé d'attitude, il serait tout à fait logique que le prochain leader de l'équipe soit celui qui a démontré son caractère même dans les moments difficiles de la dernière saison.

Style similaire de celui de Brad Marchand avec les Bruins de Boston. Le petit attaquant de 26 ans a prêché par exemple depuis ses débuts dans la Ligue nationale de hockey, c'est ce qui lui a permis l'an dernier de dépasser le cap des 30 buts pour la première fois de sa carrière.

À moins d'une surprise de taille ou d'une attente d'une saison comme l'avait fait l'organisation avant de nommer Pacioretty comme capitaine, cela pourrait lui glisser des mains. La candidature de Brendan Gallagher est toutefois appuyée par l'opinion publique.

Les partisans aiment s'identifier à un joueur constant et travaillant qui prêche par l'exemple.
10 dernières chroniques
pub