20:00
-
-
    

Le débat est lancé

Publié le 28 septembre 2018 à 17h16
PAR

Avec une nouvelle convention collective à ratifier d'ici 2022-2023, le directeur de l'association des joueurs de la ligue nationale de hockey, Donald Fehr, affiche déjà ses couleurs.

Il évoque notamment l'importance de travailler sur le dossier en raison de la clause dans la présente entente voulant que l'une ou l'autre des parties pourrait mettre fin à l'entente après huit des dix années prévues au contrat en soumettant ses intentions en septembre 2019.

Or, dans l'optique d'un nouveau conflit de travail possible, il est rapporté clairement sur les pages du site RDS.ca, qu'il s'attend à ce que les joueurs n'aient pas à se soumettre à de nouvelles concessions directes mais que ces derniers puissent à leur tour profiter de la manne que représente la rentabilité de la ligue.

Ceci dit, quoi qu'il reste encore du temps avant la fin de la convention collective actuelle, n'en demeure pas moins qu'une question se pose à savoir de quelle façon les amateurs réagiraient à un troisième conflit depuis 2002 ?


Cela peut avoir l'air loufoque d'en discuter maintenant mais quand on sait les délais qui entourent la bureaucratie de la LNH, nous n'avons qu'à penser aux processus d'expansion par exemple, on peut se dire qu'il n'est jamais trop tôt pour amorcer des discussions telles que celles-ci.
10 dernières chroniques
pub