20:00
-
-
    

La transaction de Marc Bergevin rapporte enfin les résultats souhaités

Publié le 28 octobre 2018 à 20h36
PAR

Lorsque deux directeurs généraux concluent une transaction, c'est généralement pour que les deux formations concernées puissent répondre à leurs besoins respectifs.

C'est notamment ce qui s'est passé le 15 juin 2017, lorsque Marc Bergevin et le DG du Lightning de Tampa Bay de l'époque, Steve Yzerman, ont décidé de transiger leur meilleur espoir respectif afin de combler leur principale lacune.

En effet, le Lightning avait besoin d'améliorer sa brigade défensive, alors que le Canadien devait à tout prix ajouter un élément redoutable à son attaque anémique; c'est pourquoi  le défenseur Mikhail Sergachev, le 9e choix au total du CH en 2016, a pris le chemin de la Floride et que Jonathan Drouin, qui a été sélectionné au 3e rang de tout l'encan de 2013, est revenu en terre québécoise il y a plus d'un an.

Un peu plus de 16 mois après cette fameuse transaction, peut-on conclure que Marc Bergevin a réalisé un bon coup en allant chercher Jonathan Drouin contre son jadis meilleur espoir?


À première vue, la dernière saison laissait croire que le DG du Tricolore était sorti grand perdant de cet échange entre ces rivaux de la division Atlantique. En effet, Sergachev a inscrit 9 buts, 31 aides et un différentiel de +11 en 79 rencontres lors de la saison 2017-2018, le tout avec la formation qui a terminé au premier rang de l'Association de l'Est grâce à une récolte de 113 points, alors qu'à Montréal, Jonathan Drouin n'a pas livré la marchandise escomptée et la troupe de Claude Julien a connu une saison cauchemardesque. Disons que l'ensemble des partisans du CH espérait plus du numéro 92 que la récolte de 46 points (13 buts et 33 passes) en 77 joutes que l'originaire de Ste-Agathe aura finalement rendu.

Certes, le Russe aura dépassé les attentes à sa première saison avec sa nouvelle équipe, alors que tout le contraire est arrivé pour le Québécois de 23 ans. Toutefois, une nouvelle saison est maintenant bien amorcée et Marc Bergevin reçoit enfin les dividendes espérées lors de l'acquisition de Jonathan Drouin.

Sergachev est probablement victime de la guigne de la deuxième année, lui qui n'a inscrit aucun but et que 4 mentions d'aide en 10 rencontres cette saison, en plus d'avoir été victime d'une dure soirée lors de la défaite de 7 à 1 des siens face aux Coyotes :


Pendant ce temps, Jonathan Drouin a connu une soirée d'une mention d'aide et d'une fiche de +1 dans le blanchissage du CH face aux Bruins hier soir. Celui qui a migré du poste de centre au poste d'ailier gauche semble vraiment avoir trouvé sa niche cette saison, lui qui a récolté ses huit premiers points de la campagne lors des sept derniers matchs de la Sainte-Flanelle.

Bref, on ne sait pas ce qui se passera pour le restant de la saison chez le Tricolore, mais il n'en demeure pas moins que Jonathan Drouin apporte désormais au CH ce que tout le monde espérait et, avec son immense potentiel qui n'est toujours pas à son sommet, le numéro 92 pourrait fortement être le meneur de l'attaque montréalaise pour de longues années encore.

Au final, Marc Bergevin peut certainement dire qu'il a fait un bon coup en juin 2017, puisque Drouin représente ce que le Canadien manque depuis fort longtemps : un attaquant qui apporte un dynamisme incroyable à l'offensive du Bleu-Blanc-Rouge.

Un an plus tard, alors que le flanc gauche défensif du Tricolore est actuellement la faiblesse de cette équipe, feriez-vous toujours la transaction Sergachev contre Drouin?



10 dernières chroniques
pub