20:00
-
-
    

Il est encore possible pour Nick Suzuki de revenir à Montréal.

Publié le 25 septembre 2018 à 13h00
PAR MATHIEU CHARBONNEAU

Ce matin, le Canadien a annoncé avoir envoyé, entre autres, Nick Suzuki à son équipe de hockey junior, le Owen Sound Attack de la OHL.

Ce retour au niveau junior sera des plus bénéfiques pour le développement du jeune homme. Il n'est, par contre, pas exclu qu'il revienne avec le grand club d'ici la fin de la saison.

En effet, le site CapFriendly, qui est spécialisé dans la gestion de la masse salariale des équipes et dans la compréhension de la convention collective, a démontré, ce matin, les quatre façons selon laquelle le jeune homme pourrait revenir avec le grand club cette saison.




1 – En rappel pour pas plus de cinq matchs dans une saison donnée, tant que ce n'est pas nuisible à son équipe. (nuisible signifie que le joueur ne manque pas plus qu'une partie de son équipe junior)

2 – Sur un rappel d'urgence. (en respect avec les défenseurs, un rappel d'urgence d'un joueur junior peut être demandé quand le club LNH est dans sa deuxième condition d'urgence et a déjà exécuté un rappel d'un défenseur de son équipe affiliée de ligue mineure en situation d'urgence.)

3 – À la fin de la saison junior du joueur.

4 – Si le joueur a été assigné pour participer au Championnat du monde junior, l'équipe pourrait le rappeler suite à la conclusion du tournoi ou à la fin de la participation de son équipe.

En regardant ces options, la quatrième serait la plus plausible en ce qui concerne un possible rappel de Suzuki avec le CH. Tout dépendant de la situation du Canadien en début janvier prochain et du développement de Suzuki depuis le début de la saison, terminer la campagne avec le CH pourrait lui être bénéfique.

Sans être totalement pareil, c'est un peu ce qu'Alex Galchenyuk a fait à ses 18 ans. On se rappelle qu'en 2012-2013, la LNH a été en lock-out pendant une bonne partie de la saison. Galchenyuk a donc pu commencer la campagne avec sa formation junior et a terminée celle-ci avec le CH jouant 48 parties. Suzuki pourrait bénéficier de cette façon de faire.

Il ne reste qu'à voir sa progression d'ici le Championnat du monde junior avant de décider s'il vaut la peine ou pas de le rappeler.
10 dernières chroniques
pub