FINAL
1
5
    

Henri Richard n'est plus l'ombre de lui-même

Publié le 29 octobre 2018 à 23h22
PAR

C'est hier soir que se tenait un hommage au hockeyeur le plus couronné de l'histoire; Henri Richard.

La ville de Laval, ainsi que le Rocket de Laval, lui ont hissé une oeuvre en jacquard et en broderie au plafond de l'entrée et de la sortie des loges de la Place Bell, domicile du Rocket de Laval. En 20 années de carrière, toutes avec le Canadien, M. Richard a gagné pas moins de onze Coupe Stanley. Maintenant âgé de 82 ans, le frère cadet du Rocket est gravement frappé par la maladie d'Alzheimer.


Mario Langlois, de l'émission Amateurs de Sports au 98,5 fm, s'est entretenu avec le fils d'Henri, Denis Richard. Il a d'ailleurs donné des nouvelles de son célèbre père, placé en CHSLD depuis maintenant trois ans:

«Il a de très bons soins où il est. Il mange bien, mais il n'a pas beaucoup la notion du temps. Physiquement, il est diminué. Il marche avec une marchette. Actuellement, la maladie est relativement stable».



Si le physique de la légende du Tricolore ne se restreignait qu'à une marchette pour marcher, tout irait bien, mais hélas la maladie d'Alzheimer est en train de lui enlever toutes ses passions et ses souvenirs, incluant son amour pour le hockey. Il n'est plus en mesure de suivre les matchs de la Sainte Flanelle, ce qu'il avait toujours fait depuis sa retraite en 1975.

«Ma mère aimerait tellement qu'il continue de regarder des matchs. Chaque fois qu'il y a un match du Canadien, elle appelle à la résidence où il est pour leur dire de mettre la télévision au hockey. Mais lui, il va regarder la télévision comme si c'était une image», dit son fils Denis. «Il n'y a pas d'interaction entre ce qu'il voit et ce qu'il ressent. Il est rendu à une étape où il ne suit plus ça du tout.»


C'est une histoire triste et émouvante qui démontre à quel point cette maladie peut être dévastatrice. Même un des plus grands amateurs de hockey, qui est en même temps le plus victorieux de la Coupe Stanley en près de 100 ans d'histoire, en est rendu à l'indifférence face à son sport. Nous souhaitons à la famille Richard, ainsi qu'à toutes les familles touchées par cette maladie, un bon courage, car l'esprit et les pensées sont parmi les choses les plus dramatiques à perdre.

Vous serez toujours notre #16 Monsieur Richard, et nous sommes de tout coeur avec votre famille et vous.

À voir également sur


Un geste rempli de générosité offert par le #13 aujourd'hui

Voyez le tout ici

10 dernières chroniques
pub