20:00
-
-
    

Deslauriers, un irremplaçable?

Publié le 19 septembre 2018 à 10h17
PAR

Lors du premier match hors concours de l'année, le Canadien a réussi à l'emporter 3 à 1 face aux Devils, mais ce qui a le plus retenu notre attention est le combat de Nicolas Deslauriers.

Malgré son «timing»excellent, qui a donné un boost d'énergie à l'équipe, cette bagarre pourrait devenir nocive pour le Tricolore. Nicolas Deslauriers, le nouveau policier du Canadien, manquera plusieurs semaines de jeu, donc plusieurs matchs au début de la saison. Sachant qu'un début de saison victorieux est crucial dans cette ligue, le Canadien ne veut pas répéter ses records de médiocrité de l'année passée.

En effet, Deslauriers n'est pas qu'un bagarreur, c'est un joueur très polyvalent qui finit ses mises en échec, qui va chercher la rondelle dans le coin de la bande, qui peut servir de belles passes à ses compagnons de trio, qui sait marquer des buts, qui est régulièrement utilisé en désavantage numérique et n'a pas peur de se sacrifier, tout ça sans oublier de mentionner qu'il peut jouer à la défense. Trouver un joueur avec ce niveau de polyvalence n'est pas chose facile.

Les options pour Claude Julien seront limitées, mais il y a quelques candidats possibles.


Michael McCarron aura la chance de prouver qu'il peut combler le trou béant laissé par le #20. Le grand gaillard de six pieds six pouces a montré dans le passé qu'il a de belles aptitudes offensives et il est aussi capable de défendre ses coéquipiers. C'est vraiment sa vitesse de patin et d'exécution qui laisse à désirer rendu à un niveau tel que la LNH. Espérons pour lui qu'il a su améliorer cette facette de son jeu pendant l'été.

Joel Ward est certes plus âgé, mais le solide attaquant à qui Marc Bergevin a accordé un essai professionnel pourrait bien en surprendre plus d'un. Son expérience dans la grande ligue et son aplomb côté physique pourront certainement aider le groupe de petits joueurs du Canadien.

Celui qui capte le plus notre attention depuis le début du camp est, sans aucun, doute Michaël Chaput. Le #43 a très bien fait lors de son premier match et il est à l'aise avec le rôle de policier, en plus d'être un petit gars de chez nous, ce qui n'est pas négligeable quand on voit le coeur que Deslauriers peut apporter à la partie, tout comme Steve Bégin dans le temps.

Bref, la perte de Deslauriers est sans aucun doute douloureuse pour une équipe qui a besoin de protection sur la glace, mais la congestion qu'il y a entre le nombre de joueurs disponibles et le nombre de postes à combler forcera certains joueurs à se démarquer pour gagner leur place. Espérons que sa blessure ne fera qu'ouvrir la porte à découvrir un autre joueur utile à la formation et que sa guérison se fera rapidement et sans séquelle!
10 dernières chroniques
pub