Une seule grande question demeure pour les Devils après un été chargé

Publié le 30 juillet 2019 à 8h30
PAR MATHIEU CHARBONNEAU

Même au cours de leurs années de gloire au championnat, les Devils du New Jersey n'ont jamais été une équipe connue comme étant excitante à regarder. Il n'y a rien de mal à cela, tant que l'on gagne et que l'on concourt pour la Coupe Stanley.

Mais comme la franchise a régressé au cours des huit dernières années et est tombée dans un gouffre de médiocrité, elle s'est retrouvée coincée dans l'une des pires positions possibles, soit celle d'une équipe médiocre et ennuyeuse.

Le DG des Devils, Ray Shero, a bien l'intention de changer la donne. Il a fait de multiples changements au cours de l'été afin que sa formation redevienne compétitive et soit, du même coup, excitante à regarder. La dernière transaction de Shero a eu lieu ce lundi, alors que le DG a acquis le russe Nikita Gusev.

Ajoutons à cela l'acquisition de P. K. Subban, la signature de Wayne Simmonds, la sélection de Jack Hughes au premier rang total du dernier encan et des saisons en santé de Taylor Hall et deNico Hischier et nous pourrons dire que les Devils auront à peu près amélioré tous les aspects de leur formation. Tout sauf la position de gardien de but, qui reste le point d'interrogation de la formation. Si, à une époque, les Devils pouvaient compter sur le meilleure gardien de but de la LNH (de l'histoire selon plusieurs), ce n'est malheureusement plus le cas pour eux. Ils ont dans leur rang le vétéran Corey Schneider et le prometteur, mais inexpérimenté Mackenzie Blackwood.


Schneider a déjà été l'un des meilleurs gardiens de la ligue, mais l'homme de 33 ans n'a pas terminé une saison avec un pourcentage d'efficacité plus élevé que ,908 depuis 2015-2016. Sa moyenne de ,908 au cours des trois dernières saisons combinées le classe au 35e rang sur les 38 gardiens de but qui sont apparus dans au moins 100 matchs au cours de cette séquence. Ce n'est évidemment pas assez bon.

De son côté, Blackwood a eu des débuts prometteurs la saison dernière, mais avec seulement 23 matchs dans la LNH, il demeure un mystère complet, surtout qu'il n'a pas vraiment dominé dans la Ligue américaine de hockey avant de se voir offrir un poste avec les Devils.

Les Devils devront espérer que ces deux gardiens parviennent à offrir des performances respectables si la formation désire revenir dans le portrait des séries éliminatoires. S'ils ne réussissent pas, ils rendront les ajouts de l'entre-saison tout à fait inutiles (pour le moment).

La bonne nouvelle pour les Devils est que Shero possède actuellement un jeu de 12,4 millions de dollars sous le plafond salarial. Il devra toutefois signer le jeune Pavel Zacha, qui ne devrait pas coûter si cher, et le défenseur Will Butcher, qui demandera assurément un bon salaire.

À la suite de ces signatures, le DG pourrait encore avoir un bon jeu sous le plafond afin d'ajouter éventuellement un gardien de but à son alignement. Le marché des joueurs autonomes à la position de gardien est toutefois actuellement pauvre. Le marché des transactions, quant à lui, est une avenue beaucoup plus plausible. Si Shero voit que ses gardiens n'arrivent pas à maintenir la cadence en début de saison, il pourrait fort bien transiger pour en acquérir un. Les Devils ont encore tous leurs futurs choix de première ronde à utiliser comme monnaie d'échange.

Chose certaine, les acquisitions faites par Shero remettent les Devils sur la carte. Il ne reste qu'à espérer que deux joueurs de la formations pourront consolider la position la plus percutante sur la glace pour que tous les ajouts en valent la peine.

Via NBC Sports
10 dernières chroniques
pub