FINAL
1
5
    

Repêchage LNH 2019 : Cinq joueurs possibles pour le CH

Publié le 10 avril 2019 à 10h34
PAR

Les dés sont joués, le Tricolore montera sur l'estrade au 15e échelon en juin prochain lors de l'encan amateur. À ce rang, plusieurs jeunes espoirs pourraient s'avérer d'excellentes prises pour une organisation.

Toutefois, cinq joueurs doivent retenir l'attention de Trevor Timmins et Marc Bergevin à l'heure actuelle. Voici la liste réalisée par Habs et LNH.

(D) Cameron York, USNTDP U18

À 18 ans, Cameron York possède toutes les habiletés pour faire partie de la prochaine cuvée de première ronde. Toutefois, bon nombre d'experts comme Bob McKenzie du réseau TSN le perçoivent au 15e rang de leur liste de choix en vue du repêchage 2019.


Défenseur à caractère offensif, tous s'entendent pour dire qu'il possède une vision du jeu digne des meilleurs défenseurs. Il a accumulé un impressionnant total de 33 points en 28 parties contre les formations de l'USHL cette saison.

Il a également ajouté 51 points en 54 joutes avec l'équipe américaine des moins de 18 ans. Sa moyenne outrepasse un point par rencontre, ce qui n'est pas peu dire pour un défenseur dans la USHL.

Sa stature demeure toutefois chétive pour un défenseur de la Ligue nationale de hockey, lui qui est inscrit à 6 pieds et 174 livres.

On ne le verra pas évoluer dans la LNH avant deux ans, puisqu'il a signé une entente avec l'Université du Michigan pour les quatre prochaines années. Toutefois, il pourrait signer professionnel après sa deuxième campagne sans l'ombre d'un doute.

(A) Arthur Kaliyev, Bulldogs Hamilton (OHL)

À ses deux premières saisons dans la Ligue de hockey de l'Ontario, l'attaquant d'origine russe fait des malheurs en zone offensive. Véritable machine à inscrire les filets, sa vitesse et son tir pourraient lui permettre de marquer potentiellement plus de 35 filets par saison dans la Ligue nationale de hockey s'il venait à se développer à son plein potentiel.

En deux saisons avec les Bulldogs d'Hamilton, l'attaquant qui fêtera ses 18 ans quelques jours après l'encan amateur a inscrit un impressionnant total de 82 filets pour ses années de 16 et 17 ans.

Les experts ont de la difficulté à s'entendre sur le rang auquel on doit s'attendre le voir être réclamé. Certains le voient être repêché avant le 15e échelon, alors que d'autres dépisteurs le voient glisser jusqu'en toute fin de première ronde.

Le véritable point d'interrogation dans le dossier Kaliyev demeure son aptitude à se présenter à chaque partie et l'effort qu'il peut fournir dans une rencontre.

Sa fiche offensive de 51 buts et 51 aides pour un total de 102 points en 67 rencontres a de quoi impressionner plusieurs dépisteurs qui seront à la recherche d'un marqueur naturel.

(A) Cole Caufield, USNTDP U18

Un directeur général qui cherche un joueur dans le même moule que Johnny Gaudreau sera tenté par le petit attaquant américain Cole Caufield.

Flair offensif, marqueur naturel et habile patineur, voilà les composantes qui ressortent davantage auprès des recruteurs quand vous leur mentionnez le nom de Cole Caufield.

Il a inscrit pas moins de 83 buts en autant de parties cette saison avec le programme national de développement américain ainsi qu'avec l'équipe nationale américaine des moins de 18 ans. Il a accumulé 118 points, lui qui est étourdissant en zone offensive pour les défenseurs adverses.

Plusieurs dépisteurs aiment le comparer à l'attaquant des Blackhawks de Chicago Alex DeBrincat, mais il est nettement supérieur au même âge que ce dernier.

Sa petite stature pourrait toutefois le faire reculer de quelques rangs, lui qui ne mesure que 5 pieds 7 pouces et fait osciller la balance à 162 livres.

(D) Mattew Robertson, Oil Kings Edmonton (WHL)

Défenseur intelligent et possédant un bon positionnement dans les trois zones, il possède une qualité qui est essentielle pour un défenseur s'il espère évoluer à un prochain niveau et connaître du succès : la prise de décisions.

Malgré une récolte de 33 points en 52 parties, Robertson possède une lecture du jeu très efficace. Il ne sera probablement pas spectactulaire comme défenseur, mais il pourrait très bien devenir un défenseur top 4 dans n'importe quelle brigade défensive de la LNH.

La plus grande lacune chez les défenseurs de sa stature (6 pieds 4 pouces et 201 livres) demeure la mobilité, mais ce n'est pas son cas.

Sa fluidité le fera grimper dans les rangs 12 à 20 au prochain repêchage.

(A) Ryan Suzuki, Colts Barrie (OHL)

Frère de Nick Suzuki, choix de premier tour des Golden Knights de Las Vegas en 2017 qui appartient désormais aux Canadiens de Montréal, Ryan possède l'intelligence hockey des meilleurs joueurs de cet encan amateur.

Véritable fabricant de jeu, plusieurs experts et recruteurs sont unanimes. Il a tous les aspects pour évoluer un jour dans le top 6 d'une équipe de la LNH.

Plus rapide que son frère Nick, Ryan a récolté 25 buts et 50 mentions d'aide en 65 parties cette saison avec les Colts de Barrie.

Sa vision du jeu lui permet d'être une menace constante dans la zone adverse.

Il pourrait être disponible au 15e rang quand viendra le tour de Trevor Timmins de réclamer le premier choix du Tricolore.

Voici cinq joueurs intéressants également :

- Philip Broberg (D), AIK Sweden-2
- Moritz Seider (D), Adler Mannheim DEL
- Raphael Lavoie (A), Mooseheads Halifax LHJMQ
- Thomas Harley (D), Steelheads Mississauga OHL
- Alex Newhook (A), Grizzlies Victoria BCHL
10 dernières chroniques
pub