20:00
-
-
    

Les séries 2018-2019 en 16 scénarios intéressants (Partie 2 de 2)

Publié le 10 avril 2019 à 3h11
PAR

Les séries 2018-2019 vont se mettre en branle mercredi et jeudi cependant, avant qu'elles ne débutent, nous vous avons proposé hier de regarder d'un peu plus près seize scénarios intéressants concernant les clubs qui vont s'affronter. L'article d'hier vous en a présenté huit. Voici maintenant les huit autres :

9 - Les séries sont de retour au Coliseum (Match #1 contre les Penguins au Nassau Coliseum de New York Mercredi 19:30)

Ce sera la première fois qu'un match des séries sera disputé au Nassau Coliseum depuis le 25 avril 2015. Les Islanders croyaient avoir quitté cet amphithéâtre pour de bon lorsqu'ils ont emménagé, à temps plein, au Barclays Center à l'issue de la saison 2015-2016. Ils sont cependant revenus dans leur ancien amphithéâtre rénové pour 21 rencontres en saison régulière et y disputeront tous les matchs de la première ronde.

Les Islanders ont présenté un dossier de 12-7-2 au Coliseum cette saison. Si elle avance au second tour, l'équipe déménagera ses pénates au Barclays Center où ils ont obtenu un bilan de 12-6-2.


10 - Une première pour plusieurs entraîneurs-chef

Quatre des seize entraîneurs-chef participant aux séries cette année n'ont jamais dirigé un match en pareilles circonstances. Todd Reirden, l'entraîneur-chef des Capitals était l'un des assistants de Barry Trotz, et ce depuis quatre saisons, lorsque ce dernier a mené Washington à sa première conquête de la Coupe Stanley l'an dernier. Bill Peters, l'entraîneur-chef des Flames, n'a, quant à lui, jamais participé aux séries durant les quatre saisons où il a dirigé les Hurricanes (2014 à 2018). Précédemment, il était l'un des assistants de Mike Babcock lorsque les Red Wings ont participé aux séries de 2012 à 2014.

Rod Brind'Amour, des Hurricanes, et Jim Montgomery, des Stars, en sont, quant à eux, à leur première saison à titre d'entraîneur-chef dans la LNH.

11 - Le retour de Mikko Rantanen (Match #1 Flames vs Avalanche au Scotiabank Saddledome de Calgary Jeudi 22:00)

L'attaquant de l'Avalanche n'a pas participé aux huit dernières rencontres de la saison régulière de l'équipe à cause d'une blessure au haut du corps. S'il est de retour, pour le début des séries, Colorado comptera alors sur un premier trio complet ce qui serait une première depuis le 7 mars. En effet, en plus de Rantanen, Gabriel Landeskog a aussi dû s'absenter durant neuf rencontres, soit du 9 au 27 mars, à cause d'une blessure; les deux joueurs étant absents en même temps durant 3 matchs.

La présence de Rantanen est d'autant plus importante que lui et ses deux compagnons de trio sont les trois premiers marqueurs de l'équipe. Nathan MacKinnon a terminé la saison avec 99 points (41B, 58P), Mikko Rantanen a obtenu 87 points (31B, 56P) tandis que le troisième mousquetaire, Gabriel Landeskog, a fini avec 75 points (34B, 41P).

L'Avalanche a maintenu un dossier de 5-1-2 en l'absence de Rantanen et un bilan de 9-3-2 durant les 14 rencontres où les trois membres de leur premier trio étaient réunis. Espérons donc que Rantanen sera rétabli à temps pour le premier match puisque l'Avalanche aura besoin de son aide si elle désire vaincre les Flames.

12 - Colombus est à la recherche d'une première victoire en séries (Match #1 contre le Lightning au Amalie Arena de Tampa Bay Mercredi 19:00)

Les Blue Jackets ont obtenu, vendredi dernier seulement, leur laissez-passer pour la danse printanière. Il s'agit pour l'équipe d'une troisième participation consécutive. De plus, depuis leur début dans la LNH en 2000-2001, Colombus y participe pour la cinquième fois de son histoire. Ils n'ont cependant jamais remporté une seule ronde.

En cinq participations en séries, les Jackets n'ont remporté que cinq rencontres dont deux l'an dernier, les Matchs #1 et #2 de leur première ronde contre les Capitals qui ont ensuite obtenu quatre victoires consécutives.

Vaincre cette année risque cependant d'être difficile puisque les Blue Jackets croiseront le fer avec le Lightning de Tampa Bay, les détenteurs de la Coupe du Président. Durant la saison, les deux clubs se sont affrontés à trois reprises. Colombus s'est incliné les trois fois (0-3-0) en plus d'être dominé 17-3 au niveau des buts. Les Blue Jackets réussiront-ils à mettre un terme à leur disette cette année?

13 - Le grand moment de Binnington (Match #1 contre les Jets au Bell MTS Place de Winnipeg Mercredi 20:00)

Le gardien recrue des Blues de St-Louis, Jordan Binnington, est la principale raison de la présence de l'équipe dans les séries. En effet, avant son arrivée en poste, les Blues étaient, au 2 janvier, bons derniers dans la LNH. À partir du 7 janvier jusqu'à la fin du calendrier régulier, Binnington a disputé 30 rencontres pour un excellent dossier de 24-5-1 dont cinq blanchissages. Durant cette période, il a présenté un pourcentage d'arrêts de .930 et une moyenne de buts alloués par match de 1,83. Ses performances font de lui un candidat logique pour le trophée Calder.

Le dernier gardien de but recrue à avoir mené son équipe en séries est Matt Murray avec les Penguins. Il n'avait que 13 rencontres d'expérience dans la LNH lorsqu'il a aidé Pittsburgh à remporter la Coupe Stanley cette année-là. De plus, il était encore considéré comme un joueur-recrue lorsque les Penguins ont récidivé l'année suivante en soulevant l'ultime trophée pour une deuxième année consécutive. Binnington réussira-t-il à accomplir le même exploit pour les Blues?

14 - Un dernier tour de piste pour Jumbo?

L'an dernier, le centre des Sharks, Joe Thornton, n'a pu participer aux séries ayant dû être opéré au genou. Cette année, il est retour pour tenter, une fois de plus, de mettre la main sur la Coupe Stanley pour la première fois de sa carrière. Est-ce qu'il pourrait s'agir de sa dernière chance de réussir?

Thornton, qui a disputé 73 rencontres cette saison, a conclu l'année avec 51 points (16B, 35P). Il a terminé son deuxième contrat consécutif d'une durée d'un an ce qui fait en sorte que, une fois de plus, il pourrait devenir agent libre sans compensation le 1er juillet. Ce dernier fêtera son 40e anniversaire de naissance le 2 juillet et il est normal de se demander s'il ne décidera pas, à ce moment, d'accrocher définitivement ses patins. De plus, il pourrait être contraint de prendre sa retraite s'il ne reçoit aucune offre de contrat de la part des Sharks ou d'une autre équipe de la LNH.

15 - Les chouchous de la date limite des transactions
Les Golden Knights ont beaucoup d'attentes vis-à-vis de Mark Stone qu'ils ont acquis des Sénateurs le 25 février. Peu après son acquisition, Stone a d'ailleurs signé, avec sa nouvelle équipe, un contrat de huit ans d'une valeur de $76 millions. En 18 rencontres avec Vegas, il a obtenu 11 points (5B,6P).

Les Jets, eux, comptent sur le centre Kevin Hayes pour faire une différence. Le joueur, acquis des Rangers de New York, a obtenu 12 points (5B, 7P) en 20 rencontres avec sa nouvelle équipe.

Les Blue Jackets ont besoin d'une meilleure production offensive de la part des deux attaquants, Matt Duchene et Ryan Dzingel, qu'ils ont acquis des Sénateurs, les 22 et 23 février respectivement. Les deux nouveaux venus ont obtenu un bilan identique de 12 points (4B, 8P) en 23 rencontres.

Les Stars n'ont pu obtenir un important retour sur investissement puisque l'attaquant Mats Zuccarello, acquis des Rangers de New York à la date limite des transactions, s'est fracturé un bras à sa première rencontre avec sa nouvelle équipe. Cette blessure l'a tenu à l'écart pour les 17 matchs suivants. Il a effectué un retour au jeu le 2 avril avant d'être retiré de l'alignement pour les deux dernières rencontres du calendrier régulier.

Les Predators espèrent que leurs deux nouveaux joueurs, les attaquants Wayne Simmonds et Mikael Granlund, acquis respectivement des Flyers et du Wild, auront un impact en séries après avoir joué un rôle minimal dans les succès de l'équipe en saison régulière. Simmonds n'a, en effet, qu'obtenu 3 points (1B, 2P) en 17 rencontres. Quant à Granlund, il n'a pas fait tellement mieux avec un bilan de 5 points (1B, 4P) en 16 matchs.

16 - Les Flames en 50

Calgary a remporté 50 victoires durant la saison régulière. C'est seulement la deuxième fois dans l'histoire de la franchise qu'ils atteignent, ou surpassent, ce plateau. La première fois, c'était en 1988-1989 alors que l'équipe en avait gagné 54 avant de remporter éventuellement la Coupe Stanley cette année-là.

La statistique la plus impressionnante concernant les Flames cette saison est leur succès en troisième période durant laquelle ils ont obtenu un différentiel de plus 54 (+54). Ils ont, en effet, marqués 118 buts durant le troisième vingt, un sommet dans la LNH, et n'en ont accordé que 64, le plus bas total de la ligue.

Calgary a remporté ses 3 affrontements face à Colorado (3-0-0) qu'ils ont surclassés 8-2 pour le nombre de buts marqués en 3e période. De plus, le 1er novembre, ils ont effectué un retour spectaculaire alors qu'ils tiraient de l'arrière 5-1; match qu'ils ont finalement remporté par la marque de 6-5.
Maintenant que la table a été mise : place aux séries!

Cliquez ici pour l'horaire complet des matchs de la première ronde

Cliquez ici pour consulter la première partie de cet article

Crédit : NHL.com
10 dernières chroniques
pub