FINAL
1
5
    

Quinton Byfield, un monstre de 6 pieds 5 pouces, rêve de surpasser Alexis Lafrenière

Publié le 28 juillet 2019 à 12h20
PAR

Il n'y a qu'un mois qui nous sépare de la plus récente séance de repêchage de la LNH, mais déjà, les yeux sont tournés vers les espoirs qui auront la chance d'être réclamés les 26 et 27 juin 2020, à Montréal.

Si de cet encan, on connaît déjà très bien le nom d'un certain attaquant très talentueux évoluant pour l'Océanic de Rimouski au nom d'Alexis Lafrenière, les autres excellents joueurs qui seront disponibles aux mains des formations du circuit Bettman peuvent, quant à eux, être plus inconnus auprès des amateurs de hockey.

C'est notamment le cas pour le joueur de centre des Wolves de Sudbury (OHL) Quinton Byfield, l'une des futures vedettes de la LNH qui, si tout se passe bien dans son cas, devrait assurément entendre son nom résonner dans les hauteurs du Centre Bell dans l'une des cinq premières sélections de tout le repêchage.

En fait, on parle du top 5, mais pour le principal intéressé, le seul objectif demeure le premier rang au total :



Or, si Byfield souhaite déloger Lafrenière du rang qu'on lui attribue depuis près de deux ans déjà, il devra travailler extrêmement dur lors de la prochaine saison. Toutefois, le directeur de la Centrale de recrutement de la LNH, Dan Marr, est d'avis que l'imposant attaquant ontarien est en mesure de pousser Lafrenière à se surpasser :

« Alexis est sur un piédestal depuis quelque temps déjà et je dirais qu'il est dans une position assez solide », a affirmé Marr, en entrevue avec LNH.com.

« C'est un gars comme Quinton qui devra lui pousser dans le derrière s'il veut être considéré comme le meilleur. Ça va forcer Alexis à en faire davantage pour demeurer au sommet. Mais c'est certain qu'il va être poussé et que Quinton fera partie de ce groupe. »

Du haut de ses 6 pieds 5 pouces et 214 livres, Byfield - qui n'est âgé que de 16 ans au moment d'écrire ces lignes - vante les mérites du joueur de l'Océanic, mais ne manque pas l'occasion de rappeler qu'il souhaite prouver à tous qu'il veut coiffer le Québécois à la ligne d'arrivée en juin prochain :

« Je sais que c'est un joueur très talentueux, a fait valoir Byfield. J'ai vu qu'il avait récolté beaucoup de points, la saison dernière, et je suis content pour lui. C'est un joueur très solide.»

« […] Je mentirais si je disais que mon objectif n'est pas de le surpasser cette saison. Je veux assurément être le premier choix du prochain repêchage et c'est ce que je vais essayer de faire. Je veux démontrer pourquoi on me considère comme l'un des meilleurs espoirs de cette cuvée. »

Néanmoins, comme ne manque pas de souligner Guillaume Lepage, auteur des lignes du NHL.com, l'encan de 2020 n'est pas pour demain et bien des choses peuvent survenir dans les onze prochains mois. C'est qu'hormis Lafrenière et Byfield, des joueurs fort talentueux pour la prochaine cuvée, qui se trouvent de l'autre côté de l'océan, tels les attaquants Lucas Raymond, Anton Lundell ou encore Alexander Holtz, pourraient venir brouiller les cartes de l'équipe qui sélectionnera au premier rang à Montréal en 2020. Marr partage d'ailleurs cette même pensée :

« Si le repêchage avait lieu aujourd'hui, Lafrenière serait le premier choix, a commenté Marr. J'en suis certain à 90 pour cent. Mais les équipes ne repêchent pas aujourd'hui. Il reste encore beaucoup de hockey à jouer et ce ne sera pas facile pour aucun de ces joueurs.»

« Mais c'est une des raisons pour lesquelles ils sont considérés comme les meilleurs. C'est parce qu'ils savent comment gérer l'adversité et jouer malgré tout ce qui vient avec le fait d'être sur un piédestal. »

Cela dit, Byfield devrait amorcer son travail vers le premier rang au total dans les prochains jours, alors qu'il devrait théoriquement enfiler les couleurs du Canada lors de la prochaine coupe Hlinka-Gretzky, compétition internationale opposant les meilleurs joueurs de moins de 18 ans, qui aura lieu en République tchèque et en Slovaquie du 5 au 10 août prochain.

Lorsque la prochaine saison dans la OHL se lancera, Quinton Byfield tentera assurément d'améliorer sa production de sa toute première saison dans le circuit junior majeur ontarien, qui s'était élevé à une récolte de 61 points, dont 29 filets, en 64 rencontres avec Sudbury, ce qui était d'ailleurs le meilleur total de toute sa formation.

Croyez-vous que Byfield a tout ce qu'il faut pour déloger Lafrenière de son potentiel titre?
10 dernières chroniques
pub