Mitch Marner pourrait recevoir l'offre tant espérée

Publié le 5 juillet 2019 à 11h51
PAR

Les Maple Leafs de Toronto et leur jeune joueur vedette Mitch Marner ont beaucoup de misère à s'entendre sur les termes de son prochain contrat, si bien qu'aujourd'hui, le 5 juillet, il est toujours joueur autonome avec compensation.

Ayant terminé les deux dernières campagnes à la tête des pointeurs de l'équipe, on peut comprendre Marner de vouloir un salaire se rapprochant de ceux attribués à John Tavares et Auston Matthews.

Les joueurs pourront faire appel à l'arbitrage à partir de midi aujourd'hui, mais il se pourrait bien que le numéro 16 des Leafs n'ait pas besoin de se rendre là.

Selon Mike Kelly, les Islanders n'auraient pas terminé leur chasse au joueur vedette et l'offre hostile à Marner est envisageable :



Il s'agit du moment parfait pour Lou Lamoriello d'essayer de frapper un grand coup et ainsi se venger de la perte de Tavares aux mains des Leafs, puisqu'il ne reste que 3,7 millions $ à Dubas sous le plafond salarial. Si l'on ajoute le 8,1 millions $ qui correspond au 10% du plafond que les équipes peuvent atteindre jusqu'au 1er octobre, ça donne tout juste en dessous de 12 millions de disponible.

Ça veut donc dire qu'une offre hostile de 12 millions et plus mettrait les Leafs dans le pétrin. Pour égaler l'offre, ils seraient dans l'obligation de se départir d'au moins un joueur dans les sept prochains jours. De plus, Dubas aurait encore du travail à faire pour respecter le plafond salarial en vue du premier octobre.

Le DG des Leafs n'est donc pas en position de force et ses homologues le savent très bien. Personne ne lui fera de cadeau et il devra se départir d'un ou plusieurs joueurs à rabais. Quant à eux, les Islanders pourraient faire d'une pierre deux coups en se vengeant ainsi de la perte de Tavares et en trouvant un plan B pour Panarin qu'ils n'ont pu acquérir sur le marché des joueurs autonomes.

À suivre...
10 dernières chroniques
pub