SONDAGES     LNH     CANADIENS

Présentement EN FEU


Marc Bergevin passe présentement pour un génie


PUBLICATION
Charles-Antoine Nicol
18 novembre 2018  (11h50)
PARTAGER
SUIVEZ-NOUS



Depuis que Marc Bergevin est arrivé en poste avec le Tricolore en mai 2012, le DG du CH a réalisé pas moins de 57 transactions lors des six dernières années.

De ce nombre, Bergevin en a réalisées de très bonnes, mais certaines ont également été plus que jugées, particulièrement l'an dernier.
En effet, qui parmi vous ne furent pas sceptiques des suites de l'acquisition de Max Domi, qui n'avait pas franchi la barre des 10 buts lors des deux dernières saisons?
Ou encore de douter du talent de Jonathan Drouin qui peinait à apporter l'apport offensif tant espéré pendant que Mikhail Sergachev s'établissait comme un bon défenseur à Tampa Bay?
Même avant le début de la présente campagne, Tomas Tatar n'avait pas connu une saison 2017-2018 flamboyante et n'avait jamais inscrit 30 buts dans sa carrière comme le faisait si souvent Max Pacioretty.
Toutefois, nous sommes maintenant rendus au quart de la campagne chez le Tricolore et lorsqu'on prend le temps de faire l'analyse des joueurs acquis par Marc Bergevin vis-à-vis ceux qui ont été sacrifiés par le DG Québécois, comme l'a fait l'expert en hockey junior Grant McCagg, Bergevin passe présentement pour un vrai génie.
Comme vous pouvez le constater, les trois acquisitions de MB totalisent jusqu'à maintenant 35 points de plus que les trois principaux éléments qui ont été sacrifiés par le DG de la Sainte-Flanelle. Et ça, c'était avant la rencontre d'hier soir face aux Canucks.
C'est que, dans cette rencontre, Max Domi a récolté une mention d'aide, Tatar a inscrit le premier but des siens et, finalement, Jonathan Drouin aura inscrit le but de la victoire en avantage numérique en plus d'assister Andrew Shaw sur le deuxième but du Bleu-Blanc-Rouge.
S'ils continuent tous à cette cadence, le #13, le #92 et le #90 pourraient tous frôler la barre des 70 points récoltés en 2018-2019. Même que, mathématiquement parlant, le fils de Tie pourrait facilement franchir le plateau des 90 points cette saison.
Ajouter à cela les performances de Jeff Petry, également une acquisition de Marc Bergevin, lui qui en l'absence de Shea Weber trouve le moyen de faire légèrement oublier ce dernier.
En 20 rencontres cette saison, Petry occupe le quatrième rang des pointeurs du CH. Il a maintenant 15 points et passe approximativement 23 minutes sur la glace par rencontre depuis le début de la saison, en voie vers une saison de 62 points. S'il continue sur cette lancée, il pourrait fracasser son record personnel de 42 points qui avait été obtenu l'an dernier.
Tout ça, sans même parler de Nick Suzuki! L'espoir du Tricolore qui a été repêché 13e au total en 2017 par Vegas domine dans la OHL avec une impressionnante récolte de 35 points en 21 rencontres lors de la campagne actuelle.
De plus, le capitaine de l'Attack d'Owen Sound pourrait bien être l'un des meneurs offensifs pour le Canada lors du prochain Championnat du monde de hockey junior qui se tiendra lors du temps des Fêtes, comme à chaque année.
Pendant ce temps, outre Galchenyuk qui fait bien en Arizona avec trois buts et cinq passes en 12 rencontres, Pacioretty n'a que deux buts et autant d'aides à Vegas alors que Sergachev n'a toujours pas trouvé le fond du filet en 20 joutes cette saison.
Bref, Marc Bergevin a été plus souvent critiqué qu'à son tour pour ses décisions depuis son arrivée dans la chaise de directeur général de la Sainte-Flanelle.
Néanmoins, lorsqu'on constate la bonne saison que chacun des nouveaux arrivants nous offre jusqu'à maintenant, on peut certainement affirmer que les dernières actions du DG natif de Montréal rapportent plus que les dividendes espérées.
Et vous, que pensez-vous du travail de Marc Bergevin?
10 dernières chroniques

HABSETLNH.COM
COPYRIGHT @2024 - TOUS DROITS RÉSERVÉS.
TERMES  -  POLITIQUES  -  CONSENTEMENTS