Mantha explose et se dirige vers son destin d'attaquant de puissance élite

Publié le 1 juin 2019 à 9h54
PAR CHARLES-ANTOINE NICOL
Le repêchage de 2013 était considéré comme l'une des meilleures cuvées depuis près d'une décennie dans la LNH il y a six années. En effet, la profondeur en terme de joueurs de talent était au rendez-vous, d'autant plus que des joueurs d'exception tels que Nathan MacKinnon, Seth Jones, Aleksander Barkov et Jonathan Drouin étaient tous disponibles pour les premières formations à monter sur les tribunes.

Parmi cette profondeur, on retrouvait un Québécois qui venait de compléter une excellente saison de 50 buts et 39 aides en 67 rencontres avec les Foreurs de Val d'Or, se nommant Anthony Mantha. Même si l'originaire de Longueuil était classé vers la fin de la première ronde, il n'en demeurait pas moins qu'une grande majorité d'observateurs voyaient en lui un futur attaquant de puissance digne de l'élite à son plein potentiel dans la LNH.

C'est d'ailleurs pourquoi les Red Wings de Detroit ont cru bon de jeter leur dévolu sur l'attaquant de 6 pieds 5 pouces et 225 livres avec leur 20e sélection au total. Depuis, Mantha aura disputé une saison supplémentaire et tout à fait exceptionnelle dans le circuit Courteau avant de faire le saut dans l'organisation des Red Wings.

Si les saisons 2014-15 et 2015-16 en ont été d'apprentissage avec le club-école de la formation michigane, Mantha a trouvé un poste de régulier avec les Wings qu'il conserve maintenant depuis les trois dernières campagnes, sans jamais toutefois faire preuve de son immense potentiel, n'ayant jamais franchi le cap des 50 points.


Or, même si le développement de Mantha se passe plus lentement que prévu, le plus récent Championnat du monde de hockey pourrait bien avoir éveillé quelque chose en l'homme de 24 ans, lui qui a récolté pas moins de 14 points (sept filets et autant d'assistances) en neuf rencontres dans l'uniforme de l'Unifolié :


Invité à discuter sur les plus récentes performances de son jeune joueur, l'entraîneur des Red Wings, Jeff Blashill, est particulièrement fier de la tenue de Mantha lors de son parcours en Slovaquie :

«Je pense qu’il a transposé une très, très bonne fin de saison au Championnat du monde, a expliqué Blashill au quotidien Detroit Free Press. Il s'est rapidement imposé dans un rôle important et a vraiment décollé. Il semblait avoir une très bonne chimie avec Kyle Turris. Je pense donc qu’en fin de compte, ce fut un très bon tournoi pour Anthony.»

«J’espère que c’est un excellent tremplin pour une excellente année. Je pense qu'Anthony a eu d’excellents moments cette année pour nous. Il semblerait qu'Anthony effectue plusieurs bons pas dans son processus de maturation.»

Comment expliquer ces excellents résultats? Si l'on se fie au pilote des Wings, c'est que Mantha a utilisé ses principales forces lors de ces rencontres et il doit continuer à se dresser ainsi s'il souhaite s'imposer dans la LNH :

«Il a connu un bon tournoi en faisant les choses qui lui sont importantes pour connaître du succès. Il bougeait les pieds constamment, il était très physique, il a séparé ses adversaires de la rondelle. Quand il fait ses choses, il est efficace.»

Bref, à la lumière des plus récents succès d'Anthony Mantha, il ne faudrait pas se voir surpris s'il venait qu'à connaître une saison offensive digne des très bons joueurs du circuit Bettman l'an prochain. Il pourrait même être une carte cachée dans votre pool, d'autant plus qu'avec le processus de reconstruction amorcé par Detroit, le Québécois devrait assurément avoir du temps de jeu de qualité l'an prochain.

Croyez-vous qu'Anthony Mantha explosera définitivement l'an prochain?
10 dernières chroniques
pub