Les joueurs du Wild n'ont pas apprécié les changements apportés par leur ancien DG cette année

Publié le 1 août 2019 à 13h53
PAR
En mai 2018, le Wild du Minnesota a annoncé que Paul Fenton serait dorénavant le nouveau directeur général de l'équipe. Il remplaçait ainsi Chuck Fletcher, qui était en poste depuis 2009. À peine un an plus tard, le propriétaire de l'équipe Craig Leipold a décidé de limoger son DG.

Il est vrai qu’en un an, Paul Fenton a procédé à plusieurs transactions douteuses... La plus importante étant celle de Nino Niederreiter, qu'il a transigé aux Hurricanes de la Caroline en retour de Victor Rask. Niederreiter a récolté 14 buts et 16 passes en 36 matchs avec la Caroline, tandis que Victor Rask n'en a comptabilisé que trois en 23 matchs.

Il a également échangé, à la date limite des transactions, Charlie Coyle à Boston en retour de Ryan Donato et Mikael Granlund à Nashville contre Kevin Fiala. Ces échanges, même si on ne peut pas clairement les annoncer comme perdants pour le Wild, ne rentraient toutefois pas dans l'idée principale énoncée par Paul Fenton plus tôt dans l'année. Il souhaitait en effet faire un vent de fraîcheur en rajoutant de la jeunesse dans l'équipe alors que celle-ci était l'une des formations avec la moyenne d'âge la plus vieille.

Lorsqu'on regarde les trois joueurs en question, Nino Niederreiter est âgé de 26 ans, Charlie Coyle en a 27 et Mikael Granlund 27 également. L'âge ne semble vraiment pas être l'un des points clés de l'échange, particulièrement lorsqu'on voit que plusieurs autres joueurs du Wild sont dans la trentaine bien entamée (Zach Parise 34 ans, Ryan Suter 33 ans, Eric Staal 33 ans, Mikko Koivu 35 ou encore Devan Dubnyk 33 ans). Suivant la logique de renouvellement de l'équipe, il aurait été plus judicieux d'échanger ces joueurs-là en priorité.


Tout ça pour dire que ces échanges et la mauvaise gestion semblent avoir précipité le divorce entre le DG et son équipe. Mais il y a également les commentaires des joueurs du Wild concernant la gestion de l'équipe par leur "ancien" DG qui laissent supposer qu’ils étaient en opposition avec les idées de celui-ci.

Jason Zucker, dans une entrevue pour le site NHL.com, explique que Paul (l'ancien DG) pensait sûrement améliorer l'équipe en faisant ces différents échanges. Le problème, c'est qu'il a échangé des joueurs clés de l'équipe et que les joueurs que le Wild du Minnesota a obtenus en retour ne semblaient pas améliorer l'équipe tant que ça.

On se souviendra également que Zach Parise a fait, plus tôt cet été, des déclarations par rapport à la direction que prenait l'équipe récemment :

"Je crois que je veux gagner. Je veux gagner ici, et j’aime tout ce qui se passe ici à l’extérieur de la patinoire. Nous avons tellement d’amis à l’extérieur du hockey. C’est génial. Mais tu en viens à un moment où tu veux gagner. C’est tout ce que tu veux. Croyez-moi, nous aimerions gagner ici. Alors je ne sais pas[...] J’imagine qu’à mon âge, et au point où j’en suis dans ma carrière, tu ne veux pas passer par un processus de reconstruction[...] Nous n’avons pas suivi la progression, comme tout le monde, y compris moi-même, l’avait prévu. C’est probablement une combinaison de toutes les équipes de notre division qui s’améliorent et nous n’avons pas progressé comme prévu."

Ces différentes interventions laissent imaginer que la relation entre l'ancien DG du Wild et ses joueurs n'était pas au beau fixe et que ces différends ont dû précipiter le départ de celui-ci...
10 dernières chroniques
pub