FINAL
1
5
    

Les décisions payantes de Marc Bergevin

Publié le 7 avril 2019 à 11h26
PAR

Après une tempête qui aura perduré une saison complète l'an dernier, le capitaine du bateau Marc Bergevin a pris les grands moyens pour virer la barque à 180 degrés, question de retrouver la terre promise.

Après une saison décevante de 71 points en 2017-2018, le directeur général du Tricolore a procédé à deux échanges qui ont grandement façonné le visage de la présente édition 2018-2019 de nos amours.

Premier coup de maître, Marc Bergevin procède à une transaction avec les Coyotes de l'Arizona pour obtenir les services de l'attaquant Max Domi en échange d'Alex Galchenyuk, soit quelques jours avant le repêchage de 2018.

Celui qui se considère comme un homme chanceux met la main sur le troisième choix de l'encan amateur grâce à la loterie de la LNH. Trevor Timmins et le grand manitou arrêtent leur choix sur le joueur de centre finlandais de 18 ans, Jesperi Kotkaniemi.


Le tournoi de golf de début de saison devient malaisant après cette poignée de main distante entre l'ex-capitaine de l'équipe Max Pacioretty et le directeur général Marc Bergevin.

Il ne faudra attendre que quelques heures avant que le numéro 67 soit échangé aux Golden Knights de Las Vegas contre le Tchèque Tomas Tatar, l'espoir de l'organisation Nick Suzuki ainsi qu'un choix de 2e tour en 2019.

Après une saison parsemée de surprises, le directeur général peut se vanter que les deux transactions majeures ont été un succès incontestable.

Les statistiques sont révélatrices : Marc Bergevin a remporté ses deux paris face à John Chayka et George McPhee.


Au total, la différence de la production offensive des duos Pacioretty-Galchenyuk et Domi-Tatar sont fort différents.

Les deux attaquants des Canadiens de Montréal ont accumulé 12 buts de plus, 49 points de plus et un différentiel de +41 comparativement à un différentiel de -32 pour les deux anciens coéquipiers de la Sainte-Flanelle.

Bien que la formation montréalaise ait raté la danse printanière pour une troisième saison au cours des quatre dernières années, le futur semble garant d'un certain succès.

Vous l'aurez lu ici en premier, le Tricolore se qualifiera pour les éliminatoires en 2020!
10 dernières chroniques
pub