F (F)
3
2
    

Les Sabres vont se mordre les doigts encore longtemps

Publié le 8 juillet 2019 à 19h53
PAR

Rares sont les joueurs issus d'un choix de première ronde disponibles à prix réduit dans la Ligue nationale de hockey. En effet, il est juste de dire que les équipes qui ont la chance d'avoir une telle perle entre les mains prennent les grands moyens pour conserver le patineur en question au sein de leur organisation. Toutefois, le cas de l'attaquant Taylor Hall est une belle représentation où les Oilers d'Edmonton et les Sabres de Buffalo ont manqué une belle occasion de conserver ou d'obtenir un marqueur prolifique dans leur alignement.

Avant que Taylor Hall ne passe aux Devils du New Jersey, il y avait beaucoup d'équipes intéressées par le tout premier choix au repêchage de l'encan 2010. Dans le cas des Oilers, ils étaient impatients de se débarrasser du jeune joueur. Avec très peu de jugement de la part de l'ancien directeur général Peter Chiarelli, Edmonton ne demandait pas grand-chose en échange. L'une des équipes auxquelles ils envisageaient transiger avant les Devils était les Sabres de Buffalo.

Selon Jason Gregor de TSN et Joe Yerdon de l'Athletic, la décision d'amener Hall à Buffalo malgré une offre absolument folle n'était pas unanime.




Chiarelli et les Oilers étaient prêts à laisser Hall entre les mains des Sabres en retour d'un défenseur de 21 ans à l'époque avec très peu d'expérience dans le circuit Bettman. La fin de l'histoire est connue : les Sabres ont refusé l'offre et le récipiendaire du trophée Hart, remis au joueur le plus utile de la Ligue, a abouti au New Jersey. Il ne fait l'ombre d'un doute que Buffalo regrette probablement amèrement cette décision aujourd'hui.

En 562 matchs en carrière dans le circuit Bettman, Taylor Hall totalise 202 buts pour un impressionnant total de 511 points en portant les couleurs des Oilers et des Devils.

Si l'opportunité se représentait, croyez-vous que les Sabres accepteraient une telle offre?

Crédit : 12up.com
10 dernières chroniques
pub