FINAL
3
2
    

Le Wild exclu du portrait des séries éliminatoires!

Publié le 3 avril 2019 à 13h06
PAR

Malgré leur victoire de 5-1 aux dépens des Jets de Winnipeg hier soir, le Wild du Minnesota se retrouve exclu du portrait des séries 2019, puisque l'Avalanche du Colorado l'a emporté par la marque de 6-2 sur les pauvres Oilers d'Edmonton, qui vont rater les séries encore une fois cette saison.

Avec cette victoire convaincante, l'Avalanche est à un point de s'assurer d'une place en séries. Après avoir passé la première moitié de la saison dans le top 3 de la division Centrale, l'Avalanche a traversé un long passage à vide. Leurs récentes performances devraient toutefois leur permettre de sauver les meubles et participer aux séries pour une deuxième saison consécutive.

Pour le Wild, ce serait une première exclusion des séries en sept ans. En six participations aux séries, le Wild ne s'est jamais rendu dans le carré d'as, ayant été éliminé quatre fois en première ronde et deux fois en deuxième ronde, ce qui ne plait pas beaucoup aux partisans qui fondaient beaucoup d'espoir sur le noyau de l'équipe.




«C'est difficile! Nous avons joué un très bon match. Il était trop peu, trop tard pour notre saison en général. Nous avons eu beaucoup de chances de jouer comme ça à la maison et cela nous a rattrapés. C'est une ligue difficile et nous n'aurions pas dû permettre à une autre équipe d'avoir notre destin entre ses mains.» - Marcus Foligno

«Évidemment, nous ne voulions pas être dans cette situation. Nous avons tout de même plusieurs raisons de continuer à jouer. Nous voulons être combatifs jusqu'à la fin.» - Devan Dubnykl

«Même Scotty Bowman, et je ne mets pas dans cette catégorie, a déjà raté les séries. Quand tu les manques, tu es fâché la saison suivante, tu connais ce sentiment désagréable et tu ne veux pas le revivre. La bonne nouvelle c'est que je suis fier que mes gars n'aient pas abandonné. Même avec le dos contre le mur, ils n'abandonnent pas. Je m'attends d'ailleurs à ce qu'ils n'abandonnent pas jeudi à Boston et samedi à Dallas.» - Bruce Boudreau

Depuis l'ère Bruce Boudreau, le Wild semble faire du surplace et ne pas être en mesure de passer à la vitesse supérieure. Est-ce que les contre-performances de l'équipe auront raison de l'entraîneur-chef?

Boudreau connaît habituellement d'excellentes saisons régulières, mais c'est en séries que ça se corse pour lui. Ses passages à Anaheim et à Washington, avec qui il a connu de brillantes campagnes terminant régulièrement dans le top 5 de la LNH, n'a jamais été capable de franchir le deuxième tour des séries. C'est ce qui se produit actuellement au Minnesota.

Le Wild entamera-t-il un processus de reconstruction cet été? Si tel est le cas, Boudreau sera-t-il toujours l'homme de la situation ou le Wild voudra apporter un vent de changement? Beaucoup de points d'interrogation planent au-dessus de l'organisation issue du centre des États-Unis.
10 dernières chroniques
pub