FINAL
3
2
    

La pression d'un marché canadien a-t-elle eu raison de James Neal?

Publié le 21 juillet 2019 à 17h23
PAR

L'attaquant James Neal a connu une saison désastreuse à sa première année dans un marché canadien. Il s'est fait virer de son poste habituel à l'aile droite. Il s'est fait virer de sa place habituelle dans le top 6. Il a été laissé sur le banc. Il est tombé malade. Il a manqué cinq semaines à cause d'une blessure. Il a connu le plus bas pointage de sa carrière dans la LNH, et de loin. Il a été tenu à l'écart pour un match clé des séries éliminatoires. Au final, il n'aura été que de passage avec les Flames, lui qui est passé aux mains des Oilers vendredi dernier.


En effet, l'attaquant de 31 ans souhaite maintenant tourner la page sur son séjour à Calgary. Selon lui, il n'était pas préparé à la pression qui vient avec le fait d'évoluer pour une équipe canadienne.

«C'est difficile, a-t-il déclaré au site NHL.com. Je me suis retrouvé dans un marché canadien après avoir joué 10 ans dans la Ligue. Tu sens la pression.»


«Tout le monde est passionné par son équipe et veut la victoire. En tant que joueur professionnel, tu veux gagner et être à ton meilleur pour aider ton équipe. Cela peut te peser sur les épaules.»

Les Flames avaient bon espoir en Neal lorsqu'ils lui ont consenti une offre d'une durée de cinq ans d'une valeur de 28.75 M$. D'autant plus que l'attaquant n'avait jamais connu une baisse de régime considérable comme celle vécu en 2018-2019. Depuis son entrée en LNH, il n'avait jamais inscrit moins que 20 buts par campagne.

«Ce fut une année difficile, mais cela permet d'évaluer ton approche, a expliqué l'ailier. Tu dois te regarder en face et trouver une façon de t'améliorer. Je dois retourner au travail. Je suis excité par ce qu'Edmonton peut m'apporter.»

Outre le fait d'arriver dans un marché canadien où les partisans veulent absolument voir leur équipe favorite gagner, Neal croit que sa présence dans deux finales consécutives n'a pas joué en sa faveur.

«Tout donner pour remporter la coupe a des conséquences, a-t-il dit. Tu n'as pas autant de temps pour t'entraîner et laisser ton corps récupérer. Je me suis lancé dans une nouvelle saison et je ne pense pas que j'étais prêt mentalement. Cet été, j'ai eu le temps de recharger mes batteries et de me préparer pour la nouvelle campagne.»

L'attaquant portait les couleurs des Predators en 2017 et des Golden Knights en 2018. Dans les deux cas, Neal a fait partie des équipes perdantes.

Quoi qu'il en soit, l'attaquant tentera de relancer sa carrière alors qu'il retrouvera Dave Tippett à Edmonton, lui qui a déjà évolué sous ses ordres à Dallas.


«Il veut gagner. Il est très compétitif, a dit Neal à propos de Tippett. Je suis très content de jouer pour un gars comme lui. Il est parfait pour les Oilers.»

«Je crois que nous allons surprendre bien des gens cette saison, a-t-il poursuivi. Nous formerons une équipe motivée.»

Crédit : TVA Sports
10 dernières chroniques
pub