SONDAGES     LNH     CANADIENS

Présentement EN FEU


La fin de l'ère Blackhawks?


PUBLICATION
Mathieu Charbonneau
10 décembre 2018  (11h26)
PARTAGER
SUIVEZ-NOUS

Le Blackhawks de Chicago sont une puissance de la LNH depuis près de dix ans. Années après années, ils se retrouvaient constamment  au sommet du classement de la ligue, ils ont même remporté trois Coupes Stanley en six ans (2010, 2013 et 2015).

L'organisation était toujours capable de se renouveler et de trouver des moyens d'être compétitive suite à la conquête d'une coupe et était toujours capable de gérer le plafond salariale. Cette saison, la magie ne semble plus être présente puisque l'équipe connait des moments de misère.
Chicago trône actuellement au dernier rang de la LNH avec une fiche de 9-17-5 pour 25 points en 31 parties. La défaite d'hier, face au CH, était une 7e d'affilée pour la troupe de Jeremy Colliton. Ce dernier a eu la lourde tâche de remplacer le vétéran Joel Quenneville à la barre des Blackhawks. L'effet de Colliton tarde à survenir dans l'organisation, lui qui a une fiche de 3-10-2 depuis son arrivé à la barre de l'équipe. Les joueurs ne semblent pas avoir digéré le congédiement de Quenneville.
Les partisans de Chicago qui sont habitués à mieux depuis une dizaine d'années commencent déjà à démontrer leur mécontentement. Les foules s'amincissent au United Center et les partisans commencent même à huer le nouvel entraîneur. Ce fut le cas hier soir alors que le jeune Colliton (33 ans) a été montré à l'écran géant avant la partie.

Malheureusement pour les fans des Hawks, la situation ne semble pas être sur le  le point de s'arranger. En ce moment, les Hawks forment une des plus vieilles équipes de la LNH. En date du 10 octobre dernier, le site The Athletic référençait la formation de l'Illinois à 27.8 ans de moyenne d'âge pour se positionner au 24e rang à ce chapitre dans la LNH.
Le DG Stan Bowman semble vouloir mourir avec son noyau de joueurs, qui est vieillissant,  qui lui a remporté ses trois coupes Stanley. En effet, Patrick Kane (30 ans), Jonathan Toews (30 ans), Duncan Keith (35 ans), Brent Seabrook (33 ans) et Corey Crawford (33 ans) forment ce noyau. Ajoutons à cela les Artem Anisimov (30 ans), Chris Kunitz (39 ans) et Cam Ward (34 ans) et nous voyons que l'équipe n'est plus très jeune.
En plus de vieillir, les membres de ce vieillissant noyau ne sont pas prêts à prendre leur retraite. En effet, ces joueurs sont encore sous contrat (à fort prix) pour bien des saisons encore. Patrick Kane (10.5 millions jusqu'en 2022-23), Jonathan Toews (10.5 millions jusqu'en 2022-23), Duncan Keith (5.538 millions jusqu'en 2022-23), Brent Seabrook (6.875 millions jusqu'en 2023-2024) et Corey Crawford (6 millions jusqu'en 2019-20).
Stan Bowman devrait ranger son respect envers son noyau de côté et entamer une vraie reconstruction. Il n'aura pas le choix de rajeunir sa formation  et d'avoir quelques années de difficultés afin de rebâtir ce club. Le DG a déjà fait un pas dans cette direction en congédiant l'entraîneur qui lui a donné trois coupes. Il ne serait, par contre, pas surprenant que Bowman décide de mourir avec ces joueurs qui ont fait sa renommée.
Ce genre de situation survient également dans d'autres formations qui ont connu du succès lors de la dernière décennie. En effet,  Los Angeles, qui connait une saison difficile après des années de victoires et de Coupe (2012 et 2014) éprouve des difficultés cette saison. C'est également le cas des  Penguins de Pittsburgh (coupes en 2009, 2016 et 2017). Ces formations qui ont connu du succès sont très vieillissantes. Les DG de ces formations semblent vouloir récompenser les joueurs qui leur ont rendu de bon services dans le passé. Ils devraient plutôt se tourner vers l'avenir et liquider leurs joueurs tandis qu'il ont encore de la valeur.
10 dernières chroniques

HABSETLNH.COM
COPYRIGHT @2024 - TOUS DROITS RÉSERVÉS.
TERMES  -  POLITIQUES  -  CONSENTEMENTS