20:00
-
-
    

Il ne reste maintenant qu'un scénario possible...

Publié le 4 avril 2019 à 22h08
PAR

Le Canadien de Montréal luttait pour sa survie contre les Capitals, mais il a manqué de souffle. Après la victoire à Winnipeg et à la maison contre Tampa Bay, affronter les champions en titre de la Coupe Stanley était de trop.

Les joueurs ont quand même su trouver la façon de nous tenir en haleine sur le bout de notre chaise tout au long de la partie, comme ils l'ont fait si souvent durant la saison.

Il ne reste qu'un scénario possible pour les hommes de Claude Julien : faire minimum un point, idéalement deux, contre Toronto et espérer que les Blue Jackets perdent leurs deux derniers duels, tout en n'accumulant pas plus d'un point.

Les plus optimistes peuvent encore y croire pour les 24 prochaines heures, alors que les Jackets affronteront les Rangers de New York demain soir. Les Blue Shirts ne constituent pas une équipe de premier plan, certes, mais ce n'est jamais facile de gagner au Madison Square Garden. Advenant une victoire des hommes de John Tortorella, le sort du Canadien sera fixé.


En cas de défaite, il sera permis d'y croire durant 24 heures de plus, alors que le Canadien croisera le fer, samedi, contre ses éternels rivaux : les Maple Leafs de Toronto. Malgré la disette du Canadien face à cette équipe, il s'agira d'une victoire prenable puisque les hommes de Mike Babcock traversent une passe difficile.

Il faudrait jumeler une victoire du Canadien à une autre défaite des Blue Jackets pour ainsi voir le rêve se réaliser. Mais encore... les Jackets affronteront Ottawa samedi, une autre formation de bas de classement.

Il ne faut pas perdre espoir, mais les chances du Canadien de danser ce printemps sont très minces. Il faut absolument avoir un point de plus que les Blue Jackets, puisque ces derniers détiennent l'avantage en cas de bris d'égalité. Le sort du Tricolore est maintenant entre les mains des Rangers et des Sénateurs qui, espérons-le, jouerons tour à tour leur meilleur match de la saison!
10 dernières chroniques
pub