Gallagher, Deslauriers et Kotkaniemi, entre-autres, sont insatisfaits de la saison du Canadien

Publié le 8 avril 2019 à 1h47
PAR

Le Canadien de Montréal a terminé sa saison avec un total de 96 points. Il s'agit là d'une amélioration de 25 points par rapport à l'an dernier alors que le Tricolore avait conclu l'année avec un total de 71 points. L'équipe et les partisans devraient donc être satisfaits de ce progrès. Mais est-ce le cas?

En effet, malgré l'excellente saison qu'elle a connue, l'équipe n'a pas réussi à se qualifier pour les séries, et ce, pour une deuxième année consécutive. Lors de ses deux points de presse hier, en matinée et après la rencontre contre les Maple Leafs, Claude Julien a mentionné, à maintes reprises, son extrême déception.

Brendan Gallagher est aussi un de ceux qui n'est pas satisfait, malgré le bon bilan de saison du Bleu-Blanc-Rouge. Après l'entraīnement de samedi matin, voilà ce qu'avait déclaré le #11 : « On avait le contrôle. Il y a un mois, on contrôlait notre situation. Tu repenses à des moments où t'aurais aimé amasser des points, mais toutes les équipes peuvent dire ça. En général, on s'est battus jusqu'au bout. »

Le petit guerrier du Tricolore a terminé la saison régulière avec 33 buts, surpassant de deux buts son sommet personnel de l'an dernier et récoltant 52 point soit deux de moins que la saison précédente. Pourtant, ce ne sont pas ses statistiques personnelles qui lui importent, mais plutôt celles de l'équipe. Et même si celles-ci sont excellentes, ce n'est pas suffisant pour Gallagher. « Le nombre de points n'a aucune importance, a-t-il affirmé. Nous aurions pu finir l'année avec 90 ou 89 points et obtenir une place en séries. Notre objectif était d'atteindre les séries. Oui, nous avons amassé 96 points, mais nous avons raté les séries. Il n'y a aucune raison d'être fier de notre année. »


Et il n'est pas le seul à être déçu. En fait, tous les joueurs le sont puisqu'ils sont passés si près de l'objectif qu'ils s'étaient fixé en début de saison. « La déception est vive, a déclaré Nicolas Deslauriers. On était si près. Quand tu vois que ce serait différent dans l'autre association, c'est décevant aussi. Parfois, la vie ne va pas de ton côté. »

Le #20 du Canadien est aussi désappointé de n'avoir pas pu se faire justice cette année. « Cette saison, je n'ai pas pu me prouver autant que j'aurais voulu, a-t-il mentionné. L'acquisition de Nate Thompson et de Jordan Weal, avant la date limite des transactions, a, en effet, fait en sorte qu'il n'avait disputé que trois matchs lors des 23 rencontres précédant celle de samedi. Il ne s'est cependant jamais plaint et a redoublé d'efforts afin de toujours être prêt. Et il l'était lorsque Claude Julien a fait appel à ses services pour le dernier match de la saison régulière. Ça faisait un petit bout que je n'avais pas joué à domicile (9 février), a-t-il affirmé. J'ai adoré mon match. Notre trio a bien fait. »

« Si nous regardons le portrait dans son ensemble, a déclaré, pour sa part, Jesperi Kotkaniemi, je crois que c'était une assez bonne saison pour moi et pour l'équipe. Mais la fin est décevante. J'ai un paquet de choses à améliorer pour l'an prochain. Je devrai devenir un meilleur joueur, un centre encore plus complet. J'aurai aussi comme objectif d'être le même joueur à la maison et sur la route. Je ne peux pas juste marquer au Centre Bell. »

Celui qui a surpris tout le monde, l'automne dernier, en se joignant au grand club, au lieu de retourner en Finlande ou de se rapporter au Rocket de Laval dans la LAH, a cependant des objectifs très précis pour la saison prochaine. « Je devrai me renforcer physiquement, je chercherai à prendre du poids, a-t-il affirmé. Je travaillerai fort pour y arriver. Mais je sais maintenant ce qu'il faut pour jouer à ce niveau. Il n'y aura plus d'inconnu. J'ai appris à devenir un professionnel. Quand tu joues pratiquement aux deux jours, tu dois prendre soin de ton corps, bien te reposer et bien manger. »

La performance de Ryan Poehling, samedi soir, a mis un peu de baume sur cette fin de saison décevante. Quant à l'avenir du CH, il est prometteur, certes, mais, pour le moment, la déception est encore trop vive et trop récente. Espérons qu'elle s'estompera, mais surtout qu'elle sera une source de motivation afin que l'issue de la prochaine saison connaisse, cette fois-ci, un dénouement heureux; une participation aux séries, minimum!

!Go Habs Go!

Crédit : fandehockey.ca

Crédit : journaldemontreal.com
10 dernières chroniques
pub