SONDAGES     LNH     CANADIENS

Présentement EN FEU


Charles Hudon, un analyste chez RDS y va d'une suggestion audacieuse


PUBLICATION
Charles-Antoine Nicol
13 décembre 2018  (17h18)
PARTAGER
SUIVEZ-NOUS



Une bonne partie des observateurs s'entendait pour dire que Charles Hudon allait avoir sa place de régulier dans l'alignement du Canadien.

En effet, le #54 du CH venait de conclure une saison de 72 rencontres où il avait récolté un honnête total de 30 points, dont 10 buts, ce qui laissait un bon présage.
Par contre, il semblerait que c'est plutôt la situation inverse qui survient dans la vie du jeune hockeyeur de 24 ans. C'est qu'en date du 13 décembre, l'originaire d'Alma a été laissé de côté à 10 reprises par l'entraîneur Claude Julien depuis le début de la saison.
Pire encore, Hudon n'a pris part à aucune partie depuis plus de deux semaines, soit depuis le 27 novembre.
De RDS à TVA Sports, en passant par certains analystes sur Twitter, bon nombre réclame le retour de Charles Hudon, lui qui semble être le mal-aimé de Claude Julien lors de cette campagne.
Dans cet optique, alors qu'il était invité, hier soir, à l'émission »Bonsoir les sportifs» de Ron Fournier, l'analyste chez RDS et ancien du CH, Benoit Brunet, est d'avis que le Québécois doit revenir dans l'alignement au profit d'un joueur bien précis et parions que sa solution ne fera aucunement l'unanimité.
En effet, l'homme de 50 ans est convaincu que l'entraîneur-chef du Tricolore doit envoyer le jeune Arturri Lehkonen sur la passerelle afin de réintégrer Hudon dans l'alignement. Brunet estime que le Finlandais, outre sa récente performance de deux buts, doit en donner plus sur la patinoire.
Disons que l'animateur Ron Fournier ne partageait pas ce même avis, lui qui a répliqué à l'ancien des Olympiques de Hull en affirmant que le #62 de la Sainte-Flanelle était un élément capital à l'infériorité numérique du Tricolore.
Et que si Hudon n'était pas d'origine québécoise, il n'y aurait aucunement un aussi grand désir des partisans de le voir effectuer un retour dans la formation.
Bien difficile de voir cette solution d'un seul et unique point de vue. D'un côté, Charles Hudon n'apporte pas le même impact dans les deux sens de la patinoire que peut le faire son coéquipier finlandais, en plus que ce dernier semble être dans les bonnes grâces de Claude Julien. Par contre, il y a un autre côté à la médaille.
À priori, les 16 points obtenus par Lehkonen en 31 matchs représentent un meilleur rendement que les 4 points récoltés en 21 matchs de Charles Hudon.
Cependant, lorsqu'il est dans la formation, le Saguenéen n'a pas la même chance que l'originaire de Piikkio de se faire valoir lors de la rencontre. C'est que Hudon joue en moyenne quatre minutes de moins que son coéquipier lors d'une joute, ce qui peut expliquer le faible rendement offensif de l'ancien de la LHJMQ par rapport au Finlandais.
Néanmoins, nous vous conseillons fortement d'écouter l'extrait de l'émission d'hier, qui se trouve plus bas dans l'article, pour vous forger une opinion sur le sujet, mais considérant que l'organisation du Tricolore croit énormément au potentiel d'Artturi Lehkonen et qu'elle le tient en grand estime, on suppose que l'équipe voudra user de patience dans le cas du Finlandais.
Tenons le pour dit, il ne faudrait pas que Marc Bergevin et Claude Julien lâchent la serviette dans le dossier Charles Hudon, lui qui à 24 ans, est loin d'avoir atteint ses pleines capacités en tant qu'hockeyeur. Cependant, pour y parvenir, il doit obtenir du temps de glace dans un rôle qui lui convient, comme le rapporte Michel Bergeron.
Sans sacrifier Lehkonen, peut-être qu'un Agostino ou un Chaput pourrait aller faire un tour sur la passerelle afin de donner une chance à Charles Hudon de se faire valoir.
Selon vous, le Canadien a-t-il donné toutes les chances à Charles Hudon de se faire valoir?
10 dernières chroniques

HABSETLNH.COM
COPYRIGHT @2024 - TOUS DROITS RÉSERVÉS.
TERMES  -  POLITIQUES  -  CONSENTEMENTS