photo

Le record mondial du « Teddy Bear Toss » a été battu hier

2 décembre 2019
Les Bears de Hershey, le club-école des Capitals de Washington, comme plusieurs autres équipes de hockey, avaient retenu la date du 1er décembre pour tenir, au Giant Center, leur événement annuel du Temps des Fêtes soit leur « Teddy Bear Toss » (Lancer des ours en peluche). L’équipe qui existe depuis le plus longtemps et qui est la plus décorée, pourra aussi continuer à se vanter d’être celle qui détient toujours le record du monde pour le plus grand nombre d’oursons, ou divers animaux, en peluche lancés lors d’un événement. Mais quelle est cette tradition?

Celui qui en a eu l’idée, c’est Don Larson, qui était alors le directeur du marketing des Blazers de Kamloops, dans la LHOu, Il avait demandé aux partisans d’apporter, le 5 décembre 1993, lors du match opposant leurs favoris aux Winterhawks de Portland, des oursons ou autres animaux en peluche. Son idée était simple puisqu’il leur fallait tout simplement les lancer sur la patinoire après le premier but des locaux. En cas de blanchissage, les toutous devaient être lancés dès que le sifflet annonçant la fin de la rencontre se serait fait entendre. Larson avait pour objectif d’en récolter quelques centaines qu’il voulait distribuer aux enfants moins nantis des environs partageant ainsi, avec eux, la joie en cette période festive de l’année.

Larson a cependant été fort étonné et surtout ravi lorsque Brad Lukowich a marqué avec l’aide de Darcy Tucker et de Shane Doane puisque 2400 peluches ont été lancées sur la glace. Un phénomène venait de naître! Celui-ci persiste non seulement depuis 26 ans, mais, de plus, il s’est répandu comme une traînée de poudre en premier lieu dans la Ligue Canadienne de hockey puis dans d’autres ligues en Amérique du Nord et aussi ailleurs dans le monde. Melbourne en Australie, a adopté cette pratique le 28 juin 2014, dans le cadre des festivités entourant le Jour du Canada. Quant à la Suède, ce fut le 27 décembre 2017 lors d’une victoire du Lulea HF 3-1 contre le Mora IK. Mais le plus surprenant, c’est qu’elle a même effectué ses débuts en 2014 dans la Lega Basket Serie A, une ligue de basketball en Italie. Seule la LNH ne permet pas aux équipes d’y participer puisqu’elle interdit aux partisans de lancer des objets sur la glace. Le Canadien et les conjointes des joueurs organisent cependant une collecte annuelle de denrées non périssables. Cette année, celle-ci a eu lieu le 28 septembre.

Avec un nom prédestiné, les Bears de Hershey, n’avaient pas le choix de tenir cet événement ce qu’ils font depuis au moins 2012. Leur dernière édition s’est tenue hier alors qu’ils faisaient face au Wolf Pack de Hartford, le club-école des Rangers de New York. Heureusement, les partisans n’ont pas eu besoin d’attendre trop longtemps puisqu’il y avait à peine huit minutes d’écoulées lorsque Christian Djoos, rétrogradé par les Caps l’après-midi même, avec l’aide de Joe Snively et Michael Sgarbossa, a marqué sur un retour de lancer déclenchant non pas une averse, mais une pluie torrentielle de peluches.

Voici une vidéo afin de vous permettra d’apprécier ce moment magique :



Les joueurs de l’équipe locale ont tous quitté leur banc afin d’aider à ramasser les toutous. Plusieurs d’entre eux n’ont pas hésité à se prendre en photo avec les vedettes du jour. D’autres, comme le défenseur de 6’4’’ (193cm), Alexander Alexeyev, ont plongé dans la montagne de peluches pour avoir ensuite, tout comme lui, de la difficulté à s’en extraire après avoir été comme « englouti » par les oursons et autres animaux de toutes les couleurs et de toutes les tailles.



Ce qu’il y a de plus merveilleux dans cet événement, c’est le fait que tous ceux qui étaient là semblaient beaucoup s’amuser et être heureux qu’il s’agisse des partisans qui avaient donné les toutous ou les joueurs qui trouvaient toutes sortes de façon de s’amuser avec la multitude de peluches qui inondait la patinoire retrouvant, l’espace d’un instant, leur coeur d’enfant.

Christian Djoos, le champion de la Coupe Stanley, mais surtout celui qui a marqué le but historique déclenchant ainsi la pluie torrentielle a commenté son fait d’armes. Il ne s’agissait pas de son premier « Teddy Bear Toss » avec l’organisation, mais, même s’il a décidé de ne pas sauter dans la montagne de peluches, comme il l’avait fait l’année précédente, tout sourire, il a affirmé apprécier cet événement pour une bonne cause qui plait aux partisans.



L’an dernier, les Bears ont récolté 34 798 peluches ce qui leur a alors permis de surpasser le record de 28 815 détenu par les Hitmen de Calgary dans la LHOu depuis 2015. Cette année, les 10 014 spectateurs présents ont permis à leurs favoris de surpasser leur propre record du monde, et ce, de beaucoup, puisqu’ils ont lancé pas moins de 45 650 peluches ce qui signifie que chacun d’eux en a donné, en moyenne, plus de quatre. Grâce à la générosité de tous ces partisans fantastiques, plusieurs enfants moins bien nantis vont sourire lorsqu’ils verront ces toutous.



Les peluches, comme ce fut le cas les années précédentes, seront répartis parmi une quarantaine d’organismes caritatifs des environs dont font partie les banques alimentaires, les églises, les écoles et la Société Américaine du Cancer. Les toutous seront distribués mardi, mercredi et jeudi. Souvent, les joueurs achètent eux-mêmes les peluches qu’ils apportent aux enfants malades lors de leur visite annuelle dans les hôpitaux de la région. Et la générosité reliée à cet événement ne s’arrête pas qu’aux peluches puisqu’un détenteur de billet de saison a décidé de verser 1$ par toutou récolté à la Sweigart Family Foundation. Quant à l’organisme CommunityAid, il a donné 25 sous par peluche au Children’s Miracle Network.

Plusieurs équipes, autres que les Bears de Hershey avaient décidé de tenir pareil événement hier. C’est le cas des Blazers de Kamloops, qui n’ont toutefois pas établi de record du monde.



Plus près de Montréal, le Rocket de Laval a tenu son propre « Teddy Bear Toss », non pas hier, mais plutôt le 23 novembre dernier récoltant 6 768 peluches.



Qu’il s’agisse de Kamloops, de Laval ou de Hershey, ce qui est merveilleux, c’est le bonheur et le plaisir que procure cet événement qui permet d’offrir à un enfant moins nanti, une peluche qui lui tiendra compagnie et qui deviendra peut-être son confident. Les sourires et les cris de joie ne mentent pas.

Il s’agit d’un bonheur non seulement pour celui qui reçoit, mais aussi pour celui qui donne!

Crédit : Hockeyfeed.com
Selon vous, la LNH devrait-elles permettre aux clubs de tenir un « Teddy Bear Toss »?
SONDAGE
Hockey - LNH - Canadiens de Montreal Ce dimanche, le Canadien a procédé au rappel de Riley Barber du Rocket. Quel joueur, selon vous, aurait mérité d'être rappelé?
   Riley Barber était le bon choix
   Jake Evans
   Lukas Dejdemo
   Ryan Poehling
   Alex Belzile
   Autres
MENEURS DE LA LNH
POINTS PJ PTS
LEON DRAISAITL 32 53
CONNOR MCDAVID 32 52
NATHAN MACKINNON 29 45
BRAD MARCHAND 30 44
DAVID PASTRNAK 30 43
JOHN CARLSON 31 43
JACK EICHEL 31 42
ALEKSANDER BARKOV 29 36
ARTEMI PANARIN 29 36
JONATHAN HUBERDEAU 29 36
CLASSEMENT COMPLET  
BUTS PJ B
DAVID PASTRNAK 30 25
ALEXANDER OVECHKIN 31 20
CONNOR MCDAVID 32 19
LEON DRAISAITL 32 19
NATHAN MACKINNON 29 18
CLASSEMENT COMPLET  
PASSES PJ P
LEON DRAISAITL 32 34
CONNOR MCDAVID 32 33
JOHN CARLSON 31 32
NATHAN MACKINNON 29 27
ALEKSANDER BARKOV 29 26
CLASSEMENT COMPLET  
DÉFENSEURS PJ PTS
JOHN CARLSON 31 43
CALE MAKAR 29 28
DOUGIE HAMILTON 30 28
VICTOR HEDMAN 25 27
KEITH YANDLE 29 26
CLASSEMENT COMPLET  
RECRUES PJ PTS
CALE MAKAR 29 28
VICTOR OLOFSSON 31 26
QUINN HUGHES 29 24
ILYA MIKHEYEV 31 17
MARTIN NECAS 26 16
CLASSEMENT COMPLET  
VICTOIRES PJ V
BRADEN HOLTBY 22 15
CONNOR HELLEBUYCK 24 15
FREDERIK ANDERSEN 24 14
TUUKKA RASK 18 13
PETR MRAZEK 20 13
CLASSEMENT COMPLET  
BLANCHISSAGES PJ BL
PEKKA RINNE 17 3
TRISTAN JARRY 11 2
JAROSLAV HALAK 12 2
ALEXANDER GEORGIEV 14 2
CARTER HUTTON 15 2
CLASSEMENT COMPLET  

Ailleurs sur le web


HABSETLNH.COM
COPYRIGHT ©2019
TOUS DROITS RÉSERVÉS.
TERMES ET CONDITIONS
POLITIQUE DE CONFIDENTIALITÉ