Accueil             Sondages             Vidéos             Pool de hockey                  
photo

Claude Julien et Brendan Gallagher sont impressionnés par les jeunes

20 septembre 2019
Hier soir, le Canadien de Montréal l'a emporté pour un deuxième match en autant de soirs face au Panthers de la Floride. Si mercredi à Bathurst, les hommes de Claude Julien étaient parvenus à arracher la victoire en temps réglementaire au compte de 4 à 3, ils ont eu besoin des tirs de barrage pour s'imposer vainqueurs au Centre Bell par la marque de 5 à 4, il y a quelques heures.

Hormis un pointage serré, il y a un élément commun qui relie ces deux rencontres disputées en 24h et il a de quoi réjouir les partisans, mais il a également de quoi donner plusieurs maux de tête à l'organisation montréalaise. C'est qu'alors qu'on a vu Ryan Poehling s'illustrer il y a deux jours, notamment avec une superbe passe sur le filet d'Alex Belzile, c'était au tour de Nick Suzuki de faire mal paraître la défense floridienne un jour plus tard, lui qui a récolté deux mentions d'aide en plus d'inscrire un superbe but lors de la séance de fusillade.

Décidément, les jeunes joueurs s'imposent dans les matchs hors-concours et cela en impressionne plusieurs, notamment l'entraîneur-chef ainsi que Brendan Gallagher :



En effet, le petit et fougueux numéro 11 se délecte devant les prouesses de Poehling ainsi que celles de Suzuki et disons qu'il ne voudrait pas être dans les culottes de son DG :

« J’aime ce que je vois de Poehling et Suzuki en ce début de camp », a souligné Brendan Gallagher, qui a marqué deux buts face aux Panthers. « Les jeunes arrivent ici et ils veulent obtenir une chance. Il y aura de la place pour eux s’ils aident l’équipe à gagner. Marc [Bergevin] n’aura pas peur de leur faire une place s’ils le méritent. C’est encore tôt, mais ils rendent déjà les décisions difficiles. »

D'ailleurs, en entrevue après la rencontre, Claude Julien y allait du même son de cloche concernant les deux jeunes hommes de 20 ans :

« C’est évident qu’ils [Poehling et Suzuki] cognent à la porte », a mentionné l’entraîneur-chef. « Ils risquent de nous faire prendre des décisions vraiment difficiles à la fin du camp. »

« Suzuki est un gars tellement intelligent », a-t-il poursuivi. « Chaque fois qu’il est sur la glace, il se passe des choses. C’est un joueur doué. Je le trouve confiant avec son jeu et ça paraît. »

Parlant de Suzuki, qui rappelons-le, a été acquis en compagnie de Tomas Tatar et un choix de deuxième tour dans la transaction qui a envoyé Max Pacioretty à Vegas, celui-ci a été émerveillé par l'ambiance au Centre Bell à la suite de la rencontre :

« J’ai encore des frissons. Je veux continuer à jouer ici, je veux jouer dans la LNH et réaliser mon rêve. »

Si Suzuki venait justement qu'à percer l'alignement de la Sainte-Flanelle, le stratège du CH pourrait bien avoir sous la main un duo qui fait des flammèches, puisqu'il semblerait que le centre droitier de 5 pieds 11 pouces a développé une belle chimie avec un nouveau venu qui épate également depuis son arrivée, soit Jordan Weal :

« Je me sens bien avec lui », a dit Suzuki. « Il y a une bonne communication, c’est facile de jouer avec lui. Sur le but de [Brett] Kulak, c’est lui qui a permis le surnombre. »

Cela dit, d'ici la fin du calendrier préparatoire, il y aura une chaude lutte pour les minimes places disponibles à l'attaque chez le CH, ce qui mènera de toute vraisemblance à une certaine confrontation entre les deux pivots repêchés en 2017 lors du premier tour (13e au total par Vegas pour Suzuki et 25 au total par Montréal pour Poehling. Selon le natif de London, il ne s'agit pas d'une bagarre pour un poste entre lui et Poehling, il s'occupe simplement de son propre niveau de jeu :

« Je contrôle seulement ce que je peux faire », a-t-il répliqué. « Ryan est un très bon joueur. J’aimerais qu’on reste tous les deux avec l’équipe. Il est un bon ami. Je ne cherche pas à mieux jouer que lui. Mais ça fait du bien de connaître un bon match et de récolter quelques points. »

Bref, comme vous, nous avons bien hâte de voir quel sort surviendra dans le cas de Ryan Poehling et Nick Suzuki. Décidément, si les deux jeunes athlètes continuent de performer de la sorte, Claude Julien et ses adjoints n'auront d'autres choix que de leur faire une place de choix dans la formation du Bleu-Blanc-Rouge.
Si vous étiez Claude Julien, est-ce que vous garderiez les services de Poehling et Suzuki à Montréal pour la saison?
2500$ en prix
Participez gratuitement au Super Hockey Pool et courez la chance de remporter plusieurs prix. Chaque participant reçoit 50 000 000 de dollars fictifs lors de son inscription et doit engager des joueurs pour débuter sa formation. Il n'est pas nécessaire d'avoir une formation complète pour débuter la saison, car chaque participant pourra engager et congédier des joueurs durant toute la saison. L'objectif de chaque participant est de faire fructifier sa valeur à l'aide des redevances remises selon les performances de ses joueurs. Le gagnant du pool sera celui dont la valeur totale (salaire + banque) sera la plus élevée à la fin de la saison de la LNH.
STATS HOCKEY
PROPULSÉES PAR MARQUEUR.COM
nhl
FINAL/P
2
3
FINAL
3
4
FINAL
2
3
FINAL
3
6
FINAL
2
5
FINAL
2
5
  
Calendrier de la LNH  
Accueil Blessures
Calendrier Salaires
Classement Transactions
Stats Trophées
Gardiens Numéros retirés
Repêchage 3 étoiles
Liste - joueurs Logos
Séries Hall of fames
JOUEURS POPULAIRES
DEPUIS 24 HEURES
Juuso Riikola
Victor Olofsson
Mika Zibanejad
John Carlson
Connor McDavid
Sidney Crosby
James Neal
Jack Hughes
Morgan Rielly
Elias Pettersson
ANNIVERSAIRES
JOUEURS NÉS UN 17 OCTOBRE
Hayden Verbeek 1997
Jake Debrusk 1996
Francis Bouillon 1975

Ailleurs sur le web


HABSETLNH.COM
COPYRIGHT ©2019
TOUS DROITS RÉSERVÉS.
TERMES ET CONDITIONS
POLITIQUE DE CONFIDENTIALITÉ