photo

Le prochain remplaçant d'Andrew Shaw au camp du CH?

15 septembre 2019
Andrew Shaw a quitté le Canadien (en compagnie d'un choix de septième ronde en 2021), le 30 juin dernier, via une transaction vers Chicago en retour de plusieurs choix au repêchage, soit un de deuxième et de septième tour en 2020 en plus d'un de troisième tour pour l'encan de 2021.

En retournant le numéro 65 à ses premières amours, Bergevin était conscient, malgré le fait de s'être allégé de 3,9 millions de dollars sur sa masse salariale, qu'il venait de se départir d'un excellent guerrier qui savait contribuer dans toutes les sphères du jeu.

Si un joueur comme Shaw peut potentiellement manquer à l'alignement du CH, l'équipe pourrait bien avoir trouver son possible remplaçant sur le marché des joueurs autonomes cet été, c'est du moins l'opinion qu'a émis l'entraîneur-chef Claude Julien hier après la séance d'entraînement de l'équipe :



En effet, lorsqu'est venu le temps pour Julien de commenter le jeu du nouveau venu Nick Cousins, le stratège de l'équipe n'a pas hésité pour émettre des comparaisons avec l'ancienne peste du Bleu-Blanc-Rouge :

« Je ne sais pas encore [quel rôle] parce qu’on a beaucoup de compétition », a répondu l’entraîneur-chef. « On voit un peu d’Andrew Shaw en lui. C’est un gars qui est capable de se salir le nez. Tu le vois à l’entraînement. C’est aussi un gars qui a des habiletés offensives, qui peut marquer. Avant de répondre à ta question, j’aimerais le voir dans les matchs préparatoires. »

« On croit que c’est un gars qui peut venir nous aider, surtout avec la perte d’Andrew », a continué Julien. « Ce genre de joueur t’aide à gagner des matchs contre certaines équipes qui jouent un certain style. »

Évidemment, ces comparaisons sont venues aux oreilles de Cousins et il n'en fallait pas plus pour lui soutirer un sourire de satisfaction :

« Andrew vient du même endroit que moi, Belleville, et on s’entraîne ensemble chaque jour l’été », a-t-il mentionné. « Il n’avait aussi que de bonnes choses à dire sur Montréal. On amène le même style de jeu. J’espère pouvoir amener la même chose que lui. Je crois que je suis plus drôle, mais je parle moins que lui! »

D'ailleurs, s'il y avait un élément qui caractérisait le style de jeu d'Andrew Shaw lors de son passage à Montréal, c'est bien son habileté à déranger l'adversaire par tous les moyens possibles. Selon Max Domi, qui est celui qui connaît le mieux Cousins chez le CH puisque les deux hommes se sont affrontés dans le junior tout en partageant le même vestiaire avec les Coyotes de l'Arizona, le nouveau venu de 5 pieds 11 pouces et 185 livres excelle dans le « trash talk » :

« Il n’y a pas deux Andrew Shaw », a répliqué Domi lorsque mis au parfum de la comparaison de Julien. « On ne le remplacera pas. On ne partira pas les comparaisons. »

« Je peux simplement vous dire que j’ai joué avec Couzy [Cousins] et je sais ce qu’il apporte à une équipe », a-t-il enchaîné. « Il s’entraîne fort, il travaille fort et il est un très bon coéquipier. Il est génial à l’intérieur d’un vestiaire. Il est rassembleur puisqu’il est très drôle. Dans le junior, je voulais le tuer la majeure partie du temps. Il sait comment te faire sortir de tes gonds. Mais il ne fait pas juste parler, il peut jouer. »

À la suite des commentaires de Domi, Cousins a confirmé les propos du numéro 13, vantant toutefois l'esprit d'équipe de ce dernier :

« Max était un des meilleurs de la OHL, j’essayais de le sortir de son match quand il m’affrontait », a répliqué Cousins. « Il serait le premier à dire qu’on ne s’entendait pas bien. En même temps, quand j’ai été échangé aux Coyotes, il est le premier à m’avoir texté. Même chose quand j’ai signé avec Montréal. On met nos différends de côté et on est devenus de bons amis. »

Parlant de « trash talk », disons que le reste des joueurs du circuit Bettman abondent dans le même sens que Domi. C'est que dans un récent sondage réalisé auprès de 500 joueurs, Cousins a fait « bonne » figure dans les catégories du « meilleur provocateur verbal » (5e rang) et du « pire provocateur » (4e rang), deux palmarès où la peste par excellence de la LNH Brad Marchand a terminé au premier échelon. Devant ces résultats, l'ancien choix de troisième ronde des Flyers lors de la séance de 2011 se dit flatté malgré tout et ne manque pas de vanter le numéro 63 des Bruins :

« C’est amusant », a précisé Cousins. « Je ne le savais même pas, mais quelqu’un m’a envoyé les résultats du vote. Je vais prendre le compliment, c’est assez drôle. Tu dois être prêt à tout moment et avoir plusieurs bonnes phrases pour déranger tes rivaux. C’est ce qui fait de Marchand le meilleur de la Ligue. »

Pour conclure, Cousins a également mentionné qu'il était en mesure d'apporter un impact sur n'importe quelle unité offensive, que ce soit à l'aile gauche, à l'aile droite ou encore au centre. Bref, tout comme le faisait Andrew Shaw. Disons que celui qui arborera le numéro 21 avec le CH pourrait bien devenir l'un des favoris de la foule s'il venait qu'à percer l'alignement de Claude Julien.

À 26 ans, Cousins a connu la meilleure campagne de sa carrière l'an dernier avec les Coyotes, récoltant 27 points, dont sept filets, en 81 rencontres.
Croyez-vous que Nick Cousins saura camper le même rôle qu'Andrew Shaw avec le Tricolore?
28 FÉVRIER 2020
TOP 20 B P PTS
JAKUB VORACEK
- 4 4
CLAUDE GIROUX
2 - 2
TYSON JOST
2 - 2
REILLY SMITH
2 - 2
TEUVO TERAVAINEN
2 - 2
JASON ZUCKER
2 - 2
SEAN COUTURIER
1 1 2
KEVIN FIALA
1 1 2
SAMUEL GIRARD
1 1 2
ZACH PARISE
1 1 2
SEBASTIAN AHO
- 2 2
JORDAN GREENWAY
- 2 2
SCOTT LAUGHTON
- 2 2
MARCUS PETTERSSON
- 2 2
JOEL ERIKSSON EK
1 - 1
JESPER FAST
1 - 1
RYAN GETZLAF
1 - 1
BRENDAN GUHLE
1 - 1
RYAN HARTMAN
1 - 1
KEVIN HAYES
1 - 1
LISTE COMPLÈTE  
MENEURS DE LA LNH
POINTS PJ PTS
LEON DRAISAITL 64 99
DAVID PASTRNAK 65 90
ARTEMI PANARIN 63 88
CONNOR MCDAVID 58 87
NATHAN MACKINNON 63 85
BRAD MARCHAND 65 81
PATRICK KANE 64 79
NIKITA KUCHEROV 62 78
JACK EICHEL 63 77
JONATHAN HUBERDEAU 64 77
CLASSEMENT COMPLET  
BUTS PJ B
DAVID PASTRNAK 65 46
AUSTON MATTHEWS 65 44
ALEXANDER OVECHKIN 63 43
LEON DRAISAITL 64 37
SEBASTIAN AHO 63 36
CLASSEMENT COMPLET  
PASSES PJ P
LEON DRAISAITL 64 62
JOHN CARLSON 64 57
CONNOR MCDAVID 58 56
ARTEMI PANARIN 63 56
JONATHAN HUBERDEAU 64 55
CLASSEMENT COMPLET  
DÉFENSEURS PJ PTS
JOHN CARLSON 64 72
ROMAN JOSI 63 58
VICTOR HEDMAN 62 53
QUINN HUGHES 62 51
ALEX PIETRANGELO 64 48
CLASSEMENT COMPLET  
RECRUES PJ PTS
QUINN HUGHES 62 51
CALE MAKAR 55 46
DOMINIK KUBALIK 62 43
VICTOR OLOFSSON 49 40
NICK SUZUKI 66 40
CLASSEMENT COMPLET  
VICTOIRES PJ V
ANDREI VASILEVSKIY 47 32
JORDAN BINNINGTON 47 29
FREDERIK ANDERSEN 49 27
CONNOR HELLEBUYCK 53 27
MARC-ANDRE FLEURY 46 26
CLASSEMENT COMPLET  
BLANCHISSAGES PJ BL
ELVIS MERZLIKINS 32 5
MARC-ANDRE FLEURY 46 5
CONNOR HELLEBUYCK 53 5
ALEX STALOCK 34 4
CAREY PRICE 55 4
CLASSEMENT COMPLET