Habs Et LNH
Accueil        Sondage        Pool de hockey            
Accueil             Sondages             Vidéos             Pool de hockey                  
photo

Malgré ses nombreux millions, pas question de s'enfler la tête pour Samuel Girard

10 août 2019
Le 31 juillet dernier, l'Avalanche du Colorado s'est assuré des services d'un de leurs meilleurs espoirs en défense pour de nombreuses années. En effet, le DG Joe Sakic a consenti un contrat d'une valeur de 35 millions de dollars pour une durée de sept ans, qui prendra donc fin aux termes de la saison 2026-27, au défenseur québécois Samuel Girard, qui vient de compléter sa deuxième campagne complète avec l'équipe.

Si bien des jeunes athlètes peuvent s'enfler la tête en paraphant des ententes aussi lucratives, le natif de Roberval n'entend pas changer sa personnalité malgré ce qui vient de lui arriver dans sa carrière professionnelle :



De prime abord, Girard souligne que ce n'est pas plusieurs millions qui vont changer l'individu qu'il a toujours été depuis son enfance, lui qui a émis ses commentaires en l'honneur du Boot Camp qui se tient au PEPS de l’Université Laval :

«Il n’y a pas grand-chose qui a changé.»

Décidément, quand le jeune arrière de 21 ans a appris des mots de Joe Sakic qu'il allait être un Avs pour longtemps, le principal intéressé ne pouvait pas contenir sa joie. Malgré tout, il n'a pas fait de folie quelconque, préférant célébrer le tout avec sa famille :

«Quand Joe [Sakic, le directeur général] m’a appelé pour me confirmer, je pense que j’étais le gars le plus heureux sur terre à ce moment. Je suis excité en vue des prochaines années.»

«Présentement, je ne me suis rien acheté encore et je suis encore le même gars. J’ai juste appelé mes parents par FaceTime. C’était d’ailleurs la première fois que je les voyais depuis l’annonce et ils m’ont serré fort dans leurs bras. On aura peut-être un petit souper ce soir [avant-hier] pour célébrer ça.»

Si vous êtes des parents de joueurs de hockey ou bien que vous avez joué vous même, vous savez à quel point ce sport peut être dispendieux, surtout lorsqu'on joue dans un calibre plus élevé. Étant conscient de cela, Girard compte rétablir l'équilibre en redonnant à ses parents afin de les remercier pour tout ce qu'ils ont fait pour lui :

«Je vais faire cinq millions par année, mais je vais rester le même gars. Je vais retourner au Lac-Saint-Jean, je vais encore aider les causes là-bas et je vais encore aller faire des activités avec les jeunes. Je ne changerai pas. La seule chose qui risque de changer, c’est que je vais peut-être m’acheter une maison. Je vais me gâter, je vais gâter mes frères et mes parents.»

D'ailleurs, ce n'est pas parce qu'il a un contrat garanti que Samuel Girard compte lever le pied de la pédale. En effet, l'ancien des Cataractes de Shawinigan travaille fort en salle de musculation, lui qui, au moment d'écrire ces lignes, a augmenté son poids à 182 livres, soit une hausse de 20 livres si on compare au rapport officiel de la LNH l'an dernier :

«Je veux juste être meilleur d’année en année. Je travaille très fort avec Julie Robitaille en power skating à Châteauguay. Je veux être un défenseur complet et jouer dans toutes les facettes.»

Certes, Girard sera un élément important de la brigade défensive du Colorado dans les prochaines années, mais il n'est pas le seul espoir d'exception appartenant à l'Avalanche. En effet, grâce à deux quatrième choix au total obtenus en 2017 et 2019, l'organisation basée à Denver a su mettre la main sur deux excellents arrières en Cale Makar et Bowen Byram. Si Girard a eu l'occasion de côtoyer le premier des deux jeunes hommes lors des dernières séries éliminatoires de la LNH, le Québécois n'a jamais vraiment eu la chance d'évaluer le jeu du deuxième. Peu importe, le numéro 49 n'a que de bons mots pour ces deux athlètes de 20 et 18 ans :

« Ce n’est pas facile de sauter tout de suite dans la LNH, surtout en séries. Il a montré qu’il était capable d’y jouer. Il va être un joueur dominant. Son jeu est quasiment parfait. Il va être bon dans les prochaines années», a indiqué Girard sur Cale Makar.

«Je ne l’ai jamais vraiment vu jouer. Je l’ai vu jouer avec Équipe Canada et il a l’air bon. On voit qu’il est mobile avec la rondelle, qu’il est bon défensivement et offensivement. Ça va juste être bon pour nous d’avoir de bons jeunes défenseurs comme ça. On sait que c’est à partir de la défense qu’on supporte l’attaque», a commenté le Québécois sur Bowen Byram.

Cela dit, on peut affirmer que Samuel Girard possède une bonne attitude malgré son nouveau statut de millionnaire, signe d'une bonne éducation de sa famille. Une chose est certaine, Girard sera un élément important chez l'Avalanche, eux qui comptent sur de nombreux joueurs de talent tels que MacKinnon, Rantanen et Makar, pour ne nommer que ceux-là. Parions que l'Avalanche sera l'une des meilleures formations du circuit Bettman d'ici une ou deux saisons.
SONDAGE
PRÉSENTÉ PAR MARQUEUR.COM
Hockey - LNH - Canadiens de Montreal
Quel défenseur aimeriez-vous voir à la gauche de Shea Weber?
   Ben Chiarot
   Brett Kulak
   Mike Reilly
   Victor Mete
   Autre
STATS HOCKEY
PROPULSÉES PAR MARQUEUR.COM
nhl
15 SEP
16:30
  
16 SEP
16:30
16 SEP
19:00
16 SEP
19:00
16 SEP
19:00
16 SEP
19:00
16 SEP
19:00
16 SEP
20:00
16 SEP
20:30
16 SEP
21:00
16 SEP
21:00
16 SEP
22:00
 
Calendrier de la LNH  
Accueil Blessures
Calendrier Salaires
Classement Transactions
Stats Trophées
Gardiens Numéros retirés
Repêchage 3 étoiles
Liste - joueurs Logos
Séries Hall of fames
JOUEURS POPULAIRES
DEPUIS 24 HEURES
Mikko Rantanen
Mitch Marner
Matthew Tkachuk
Patrik Laine
Neal Pionk
Derick Brassard
Evgeny Kuznetsov
Oliver Ekman-Larsson
Brayden Point
William Nylander
ANNIVERSAIRES
JOUEURS NÉS UN 23 AOÛT
Chase Pearson 1997
Linus Soderstrom 1996
Carl Hagelin 1988
Ray Ferraro 1964
Dave Gardner 1952

Ailleurs sur le web


HABSETLNH.COM
COPYRIGHT ©2019
TOUS DROITS RÉSERVÉS.
TERMES ET CONDITIONS
POLITIQUE DE CONFIDENTIALITÉ