Habs Et LNH
Accueil        Sondage        Vidéos            
Accueil             Sondages             Vidéos                  
2 OCT
19:00
2 OCT
20:00
2 OCT
22:00
2 OCT
22:30
            
photo

L'impressionnante force de caractère de cet espoir de premier plan des Rangers

9 juillet 2019
Pour se rendre jusqu'à la LNH, chaque joueur à son histoire bien à lui. Si certains ont des parcours beaucoup plus faciles et cartésiens, pour d'autres, le chemin pour percer le circuit Bettman demeure beaucoup plus ardu.

Ce fut notamment le cas pour le neuvième choix au total du repêchage de 2018, l'attaquant russe Vitali Kravstov. Dans une entrevue accordée au NHL.com, alors qu'il se retrouvait au camp des recrues des Rangers de New York, Kravstov a relaté quelques faits intéressants de son ascension depuis son tout jeune âge, alors que quelques têtes dirigeantes des Blue Shirts ont vanté les mérites de leur espoir de premier plan :



Si le talent n'a jamais été un problème dans le cas du jeune joueur maintenant âgé de 19 ans, une lacune à laquelle on ne pense pas immédiatement a dû être corrigée assez rapidement chez le principal intéressé afin de se rendre jusqu'à la LNH. Il y a neuf ans, c'est le père de Kravstov qui lui a ouvert les yeux :

« Mon père m'a dit que je devais apprendre l'anglais, car en allant aux États-Unis ou au Canada, tu dois savoir parler anglais », a raconté l'espoir des Rangers de New York. « C'est la langue la plus parlée dans le monde entier. »

Comme le rapporte l'auteur de l'article ci-dessus, au moment d'écrire ces lignes, l'attaquant de 6 pieds 3 pouces et 181 livres est maintenant apte à s'exprimer assez aisément dans la langue de Shakespeare, si bien qu'il a refusé les services d'un traducteur pour s'entretenir avec le journaliste du NHL.com. ll s'agit d'une étape importante pour le natif de Vladivostok, lui qui ne parlait presque pas un mot en anglais à pareille date l'an dernier. Selon le DG des Rangers, l'amélioration marquée de Kravstov dans ce domaine démontre les bonnes valeurs que possède le jeune espoir :

« Je pense que ça en dit long sur la personne qu'il est et sur la direction dans laquelle il s'en va », a déclaré le directeur général des Rangers Jeff Gorton. « Je pense que ses priorités sont à la bonne place. »

Pour parfaire ses connaissances dans cette langue nouvelle, Vitali Kravstov a eu recours au soutien de sa soeur, elle qui étudie dans une université à Toronto, en plus d'avoir l'aide d'anciens joueurs de la LNH tels que Ryan Stoa, Christian Thomas et Paul Szczechura, ces derniers ont été des coéquipiers du jeune homme la saison dernière dans la KHL avec le Traktor de Chelyabinsk.

D'ailleurs, en parlant de son passage dans la Ligue Continentale de Russie, Kravtsov a été très efficace dans ce circuit l'an dernier, lui qui a été le meilleur chez les attaquants de moins de 20 ans avec une récolte de 21 points, dont huit buts, en 50 rencontres disputées l'an dernier. Un certain Artemi Panarin, nouvellement chez les Rangers, avait obtenu le même nombre de points que Kravstov au même âge, il y a de cela neuf saisons, en dix matchs de moins cependant. Si cette statistique laisse présager un avenir prometteur pour ce choix de premier tour, ce dernier est assez confiant en ses moyens, croyant même qu'il peut surpasser le niveau de jeu de son compatriote :

« Je peux être meilleur », a lancé Kravtsov.`

L'espoir des Rangers mentionne que sa pratique régulière de l'anglais lui a d'ailleurs permis d'être plus confiant lorsqu'il met les pieds sur la surface glacée. Pour continuer à parfaire son apprentissage, Kravstov se pratique avec les trois jeunes fils et hockeyeurs de sa nouvelle famille d'accueil basée au Connecticut.

« J'en ai besoin pour parler aux gars, comprendre l'entraîneur, le DG et tous les autres, a expliqué Kravtsov. C'est mieux pour moi, car je ne suis pas dans ma ville. C'est plus facile de communiquer ici. »

Ce niveau de confiance doit assurément paraître sur la patinoire, alors que l'entraîneur de l'équipe de la Grosse Pomme a vanté les habiletés de son jeune joueur :

« J'ai vu ce que je savais déjà à son sujet : il est très talentueux », a affirmé l'entraîneur des Rangers David Quinn. « Le camp de développement peut être un peu trompeur, car c'est du hockey d'été et il y a peu de robustesse, mais on a pu voir ses habiletés, et je pense qu'il pourrait surprendre certaines personnes avec son gabarit. Je pense qu'il est un peu plus imposant que les gens le pensent, mais ce que j'aime le plus est qu'il peut créer des jeux à haute vitesse. C'est comme ça dans le hockey d'aujourd'hui, surtout à notre niveau. »

D'ailleurs, ces bons mots pourraient laisser un excellent présage à ce que Vitali Kravstov amorce la prochaine campagne dans l'uniforme des Rangers, en compagnie de la multitude de bons espoirs appartenant à l'équipe, tel que Kaapo Kakko. Le DG de l'équipe abonde d'ailleurs en ce sens :

« Je pense qu'il y sera », a dit Gorton.

Bref, l'avenir est rose chez les Rangers et avec l'ajout des Panarin, Kakko, Kravstov et Trouba, parions que la formation new-yorkaise pourrait créer une surprise lors de la prochaine campagne.
Ce sondage est présenté par Marqueur.com,
l'expert pour votre pool de hockey
Hockey - LNH - Red Wings de Detroit
Selon vous, quand est-ce que les Red Wings de Detroit se qualifieront-ils pour les séries éliminatoires?
   Cette année
   Dans deux ans
   Dans trois ans
   Dans quatre ans et plus
rumeur
photo
Six jeunes joueurs dont l'avenir pourrait être compromis avec leurs équipes respectives
photo
Thornton de retour à San Jose l’an prochain?
photo
La liste d'arbitrage réduite presque de moitié
photo
Les droits KHL de Mikko Rantanen échangés
photo
L'agent de Markov affirme avoir communiqué avec le Canadien
photo
Rumeurs, spéculations et infos Édition du 18 juillet

Ailleurs sur le web

H&L MEDIA INC.
Mentions légales
HabsEtLNH.com est une propriété de H&L Media Inc.
Copyright ©2002-2019. Tous droits réservés.

Liens légaux:
Le réseau H&L Media Inc.
H&L media inc. est une entreprise propriétaire de plusieurs sites webs francophones et anglophones dont voici la liste.

Sites francophones:
Sites anglophones: