Habs Et LNH
ACCUEIL         SONDAGE         VIDÉOS             
Habs Et LNH
      
19
mai
15h00
ACCUEIL             SONDAGES             VIDÉOS                  
photo

Derek Boogaard; un décès qui fait toujours jaser, 8 ans plus tard

14 mai 2019
Bien que la LNH soit désormais beaucoup plus stricte au niveau de son protocole sur les commotions cérébrales, cela n’empêche pas qu’elles surviennent à tout moment, que ce soit lors d’un combat, d’une mise en échec douteuse, ou même d’une simple chute accidentelle.

Les commotions peuvent avoir un effet dévastateur sur la vie des joueurs à long terme. On le voit énormément au niveau du football américain, où les contacts sont beaucoup plus fréquents et intenses qu’au niveau de la LNH. Les cas d’anciens joueurs vivant dans la misère suite à leur carrière en raison de commotions cérébrales sont nombreux, certains allant même jusqu’à décéder des suites de complications ou à en venir au suicide.

Bien que les cas soient moins répertoriés dans la LNH, les conséquences n’en sont pas moins dévastatrices. Les coups à la tête, les lourdes chutes et les combats causent des commotions chaque année à travers la ligue. Malgré le fait que la Ligue ait resserré son protocole concernant les commotions, en obligeant les équipes à retirer un joueur de la rencontre indéfiniment à la suite d’une séquence à risque afin qu’il passe un examen médical rapide, les conséquences restent majeures.

Les combats dans la LNH sont d’ailleurs sujet à débat, puisque les risques de blessure à la tête sont élevés. Les durs à cuir paient souvent le prix, plusieurs d’entre eux souffrant de multiples commotions au cours d’une carrière. C’est d’ailleurs le cas de Derek Boogaard qui, suite à une surconsommation d’alcool et de drogues, est décédé le 13 mai 2011, âgé de seulement 28 ans . Ce joueur s’exprimait fréquemment à l’aide de ses poings face aux autres durs à cuir de la Ligue, ce qui lui a causé de multiples problèmes liés aux commotions.



Après avoir examiné le cerveau du dur à cuir suite à son décès, on a découvert qu’il souffrait d’Encéphalopathie traumatique chronique bien plus avancée que d’autres joueurs décédés dans une tranche d’âge similaire. Son décès étant survenu peu de temps après celui de deux autres hommes forts âgés de moins de 40 ans, cela a énormément fait jaser.

Bien que la LNH continue de progresser dans la bonne voie, les cas de commotions sont toujours fréquents et font les manchettes saison après saison. Une faible minorité de joueurs viennent à en décéder, mais plusieurs en subissent les conséquences à long terme et ce, même lorsqu’ils ont pris leur retraite.

Quel doit être le prochain objectif de la LNH afin de viser à réduire le nombre de commotions au niveau de la Ligue?
marqueur.com
Vous ne connaissez pas encore Marqueur.com ? Ce site offre depuis 2002 des outils pour la gestion de vos ligues et de vos pools, des statistiques complètes sur les sports professionnels, des jeux et bien plus... et vous savez quoi, tout est 100% gratuit!
En vedette
nimportequoi
photo
La soeur d'Eugénie Bouchard enflamme le web avec une photo en tenue sexy!
photo
Ça a l'air tellement facile
photo
Fâché le monsieur
photo
Arnold se fait attaquer gratuitement
photo
En pleine poire
photo
Quelle idée de génie
notrebaseball
photo
Mike Trout atteint un nouveau plateau au niveau des circuits
photo
Toutes les équipes ont leurs joueurs indispensables
photo
Le chiffre chanceux de Kris Bryant
photo
Christian Yelich prend les devants
photo
Ian Kinsler envoie promener les partisans des Padres
photo
Les Marlins sont en voie d’atteindre un record de médiocrité

Ailleurs sur le web