HasbEtLNH
          HABSPOOL          SONDAGE          VIDÉOS
HasbEtLNH
FINAL
logo 2
logo1
FINAL
logo 5
logo1
           HABSPOOL           SONDAGE           VIDÉOS
photo

Bob Hartley pourrait réaliser tout un exploit!

12 avril 2019
Bob Hartley a un parcours d'entraîneur assez unique. Il a commencé par entraîner l'équipe junior de sa ville natale, les Hawks de Hawkesbury, pour ensuite monter les échelons jusqu'à la LNH.

Son amour pour le hockey l'a par la suite emmené sur le vieux continent, où il a été entraîneur-chef dans la ligue Suisse, la ligue de Suède et maintenant dans la KHL. C'est sans compter son implication à titre d'entraîneur-chef de l'équipe nationale de la Lettonie.

Hartley a prouvé, à chaque niveau auquel il a dirigé, qu'il était un gagnant. La preuve, à sa première expérience dans la KHL, cette saison, il pourrait remporter un autre championnat. Ce championnat serait son sixième titre dans six ligues différentes.



Comme nous le rappelle Mathias Brunet dans son article, Hartley a gagné partout où il a passé. Durant sa carrière de coach, il a :

- Gagné le championnat junior A de la ligue de l'Ontario avec les Hawks de Hawkesbury (1990 et 1991)

- Gagné la Coupe du Président de la LHJMQ avec le Titan de Laval (1993)

- Gagné la Coupe Calder de la LAH avec les Bears de Hershey (1997)

- Gagné la Coupe Stanley avec l'Avalanche du Colorado dans la LNH (2001)

- Gagné le Championnat de Suisse avec le SC Zurich (2012).

Comme si ce n'était pas assez, l'équipe de Hartley dans la KHL, l'Avangard d'Omsk, est présentement en grande finale de la Coupe Gagarin. L'Avangard affronte l'équipe favorite pour ce championnat, soit l'équipe qui aligne l'espoir du Canadien Alexander Romanov, le CSKA Moscou.

S'il gagne ce championnat, Hartley pourrait être l’un des entraîneurs à remporter un championnat dans les six meilleures ligues de hockey de la planète. Le Franco-Ontarien a toutefois hésité avant de rejoindre la KHL. C'est son ancien joueur chez les Trashers d'Atlanta, Ilya Kovalchuk, qui l'a convaincu.

« J'ai été approché par différentes équipes, mais je n'étais pas prêt à faire le saut pour diverses raisons. Quand Ilya Kovalchuk m'a appelé pendant le Championnat du monde [Hartley dirigeait la Lettonie le printemps dernier], il m'a dit : "Mon chum est président d'Omsk, ils ne veulent pas te rencontrer pour une entrevue, ils veulent t'offrir le poste. Tu dois y aller, c'est une bonne organisation." Je les ai rencontrés et trois jours après, on a commencé à rebâtir ce club-là. » - Bob Hartley

Malgré ses récents succès en Europe, Hartley se fait discret à propos d'un retour en Amérique. Il est au courant que plusieurs équipes de la LNH sont actuellement sans entraîneur, mais il ne veut pas aborder la question. Il ne veut même pas confirmer s'il a ou non une clause échappatoire en prévision de la prochaine saison.

« Omsk m'a offert un contrat de deux ans et on n'a même pas discuté de clause échappatoire. Je suis encore sous contrat pour l'an prochain et je n'ai aucune pensée pour la Ligue nationale. Mon seul objectif est de gagner la Coupe Gagarin. » - Bob Hartley

Les équipes de la LNH en recherche de constance et qui désirent créer un environnement gagnant dans leur organisation devraient assurément contacter Hartley. Peu importe où il a passé, il a toujours su motiver ses troupes et inculquer une mentalité de gagnants à ses troupes.



Ailleurs sur le web

logo
Pour la première et la dernière fois, sur notre site, nous sollicitons votre soutien dans le but d'aider une jeune fille et sa famille de 6 afin de passer à travers la maladie. S.V.P., partagez en grand nombre. Un gros merci de la part de Habs et LNH!