CONNEXION           INSCRIPTION           MOT DE PASSE
            HABSPOOL            SONDAGE            VIDÉOS
HasbEtLNH
Facebook   |   Instagram   |   Twitter
           HABSPOOL           SONDAGE           VIDÉOS
FINAL
logo 1
logo4
FINAL · P
logo 3
logo2
FINAL
logo 3
logo2
FINAL
logo 7
logo3
HasbEtLNH
               HABSPOOL               SONDAGE               VIDÉOS CONNEXION           INSCRIPTION           MOT DE PASSE
photo

Tomas Tatar est louangé par Ken Holland!

12 mars 2019
L'été dernier, quand Marc Bergevin a décidé de transiger Max Pacioretty, l'élément ciblé chez les Golden Knights était Nick Suzuki. Le directeur général de Vegas George McPhee a aussi consenti de céder un choix de deuxième ronde au prochain repêchage, ainsi qu'un certain Tomas Tatar.

Après avoir payé le gros prix pour faire son acquisition à la date limite des transactions l'an dernier (choix de 1er, 2e et 3e tour), McPhee a rapidement jeté la serviette dans le cas de Tatar, même qu'il a accepté de retenir 500 000$ du salaire du Slovaque jusqu'à la fin de son contrat.

En effet, Tatar n'a pas eu l'effet escompté à son arrivée à Las Vegas, qui comptait déjà sur un top 6 où la chimie opérait, ce qui a complexifié son intégration dans un groupe qui planait sur l'effervescence de leur première campagne dans la grande ligue.

Par contre, à Montréal, Tatar n'a pas perdu de temps pour faire sentir sa présence. Il est rapidement devenu un des rouages importants de l'attaque du CH. À la suite des départs de Max Pacioretty et Alex Galchenyuk, on se demandait qui allait remplir le filet pour la Flanelle. Tatar et Domi ont su remplacer la production des deux anciens Canadiens.

Ken Holland ne s'est pas retenu pour louanger Tatar. Voici le lien pour accéder à l'entrevue du directeur général des Red Wings de Détroit.



Holland mentionne que : «Tatar fait exactement ce à quoi je m'attendais de sa part lorsque je lui ai consenti un contrat de quatre ans et 5,3 millions $ par année [en 2017]», a-t-il dit mardi matin, lors de l'émission Les Partants.

Il ajoute que : «Certaines personnes ont critiqué ce contrat, mais c'est un joueur qui est capable de produire 50 à 60 points dans la Ligue nationale de hockey. Il n'y en a pas tant que ça des joueurs comme lui.»

En effet, Tatar est un joueur constant, qui se donne toujours au maximum sur la patinoire. Il compte quatre saisons de 20 buts et une de 19 buts. Il produit en moyenne 50 points par saison, bon pour une moyenne en carrière de ,56 points par match. De plus, c'est un fier compétiteur et il déteste perdre. C'est exactement ce genre de joueur ayant du caractère que Bergevin recherchait quand il en est venu à se départir de ses deux meilleurs attaquants. Sur ce plan, on peut dire mission accompli au DG du Canadiens.

«C'est aussi un joueur compétitif, a ajouté Holland. «Il est bon pour l'esprit d'équipe puisque tout le monde l'apprécie. En plus de produire offensivement, il amène de l'énergie positive dans un vestiaire. Et sur la patinoire, il amène tellement à une formation. Il peut jouer avec les meilleurs joueurs sur le premier trio, mais aussi faire du bon travail sur un deuxième trio.»

Il termine l'entrevue en affirmant qu'il aime «Tats». «C'est toujours un plaisir de le saluer quand j'en ai l'occasion et je suis très content de voir que les choses vont bien pour lui à Montréal.»

Holland a aussi été questionné sur pourquoi il a échangé Tatar même s'il est âge de seulement 28 ans (27 au moment de la transaction).

La réponse est que les Red Wings traversent un long et douloureux processus de reconstruction. Jadis une grande puissance dans la LNH alors qu'ils ont remporté la coupe Stanley à quatre reprises, entre 1997 et 2008, les Red Wings sont maintenant en voie de rater les séries éliminatoires pour une troisième saison consécutive.

«Nous sommes en plein processus de reconstruction, a admis Holland. Nous avons plusieurs jeunes joueurs, ils font des erreurs, mais ça fait partie du processus.»

Le DG des Wings croit en son plan et espère que les bons choix de repêchage des dernières saisons porteront fruit au cours des prochaines saisons.

Montréal pourrait-elle se livrer à une reconstruction aussi majeure que celle de Détroit, ce qui impliquerait que le club rate les séries pour trois ou quatre années consécutives?

Sans même être dans un tel processus, le CH a tout de même raté les séries deux des trois dernières saisons. S'il les rate cette année, ce serait donc trois fois en quatre ans.



SONDAGE
Hockey - LNH - Canadiens de Montreal
Avec 10 matchs à jouer et 3 points de retard sur les Blue Jackets de Columbus, croyez-vous toujours aux chances du CH de participer aux séries?
Oui j'ai confiance
Oui, mais ce sera extrêmement difficile
Non c'est terminé
Je n'y ai jamais cru
Habs pool
Poursuivez
photo
18 mars · 23h23
Le Canadien possède cinq des 100 meilleurs espoirs selon The Hockey News  ➔
photo
18 mars · 23h11
Deux joueurs éclipsent des records de concession!  ➔
photo
18 mars · 21h10
Yakupov a trouvé son homme    ➔
photo
18 mars · 19h44
Claude Julien s’explique sur le temps d’utilisation de Kotkaniemi   ➔
photo
18 mars · 18h53
Une dégringolade progressive pour le CH depuis la date limite des transactions ⬇  ➔
photo
18 mars · 15h42
Joel Quenneville de retour dans la LNH sous peu?  ➔
photo
18 mars · 11h47
Il est, selon son entraîneur, le joueur le plus utile du programme national de développement américain!  ➔
photo
18 mars · 11h07
Jonathan Huberdeau continue de faire sa marque avec les Panthers    ➔

Ailleurs sur le web