CONNEXION           INSCRIPTION           MOT DE PASSE
            HABSPOOL            SONDAGE
HasbEtLNH
Facebook   |   Instagram   |   Twitter
           HABSPOOL           SONDAGE
2E  ·  9:50
logo 3
logo5
1RE  ·  2:00
logo 1
logo0
22 JAN
logo 20H30
logo
22 JAN
logo 21H00
logo
22 JAN
logo 21H00
logo
HasbEtLNH
               HABSPOOL               SONDAGE CONNEXION           INSCRIPTION           MOT DE PASSE
photo

Nathan MacKinnon repentant

11 janvier 2019
Après avoir fait les manchettes de la planète hockey pour sa crise envers son entraîneur-chef, mercredi soir, Nathan MacKinnon était repentant après l'entraînement de l'Avalanche ce vendredi.

L'équipe du Colorado est en ville pour affronter le Canadien samedi soir et MacKinnon était attendu par les journalistes dans le vestiaire des visiteurs afin de revenir sur cet événement.

« C’est inacceptable de ma part. Je ne peux pas agir de cette façon. J’étais frustré, on a perdu huit de nos neuf derniers matchs. Ils venaient de marquer dans un filet désert et j’étais frustré. J’aime jouer pour [Jared] Bednar, tout le monde aime jouer pour lui. C’est ma faute et j’assume mes responsabilités », a confié MacKinnon.

S'il a piqué une crise à Bednar, c'est pour une raison précise: « Je crois juste qu’on aurait dû retirer le gardien (plus vite après le 3e but de l’Avalanche) et il ne l’a pas fait. C’est tout. C’était stupide. J’ai été frustré parce qu’on a retiré le gardien », a-t-il expliqué aux journalistes.

Du côté de l'entraîneur, il est resté impassible durant la scène. « C’est juste ainsi que je suis. Je ne me laisse pas affecter par ça (thick skin). »

Les deux ont toutefois tenu à se faire rassurants quant à l'après-coup de leur altercation. « J’avais déjà oublié ce qui s’était passé quand on marchait vers le vestiaire. Évidemment, je trouvais qu’on devait en parler et on l’a fait », a convenu Bednar. « C’est quand même drôle, je passe pour un fou furieux. Je me sens mal de tout ça. C’est ma faute. C’était réglé 20 minutes après le match. [...] Il est correct et moi aussi. J’adore jouer pour lui », a pour sa part explqué MacKinnon.

Tout est bien qui finit bien, donc. Mais reste que l'Avalanche devra se remettre à gagner des matchs, si les joueurs désirent participer aux séries de fin de saison. L’équipe avait pourtant bien entamé son calendrier avec 15 victoires, 6 défaites et 4 défaites en prolongation après 25 matchs. À ses 19 derniers matchs, cependant, elle n’a qu'une fiche de 5-10-4.

Voyez la séquence ici



Pub
Poursuivez
photo
Aujourd'hui · 19h44
Quelle est la valeur d'Auston Matthews?  ➔
photo
Aujourd'hui · 19h10
Chiarelli fait encore des siennes : Les partisans en ont assez!  ➔
photo
Aujourd'hui · 18h46
Repêchage 2019: La solution aux déboires défensifs du CH pourrait bien s'y retrouver  ➔
photo
Aujourd'hui · 14h54
Galchenyuk revient sur son séjour avec le Canadien  ➔
photo
Aujourd'hui · 13h07
Les Sénateurs au Centre Vidéotron: Pas de fumée sans feu.    ➔
photo
Aujourd'hui · 12h08
Xavier Ouellet n’est pas étranger aux récents succès du Rocket!  ➔
photo
Aujourd'hui · 8h59
Les Mighty Ducks réunis  ➔
photo
Aujourd'hui · 8h36
Plusieurs joueurs pourraient changer d'adresse d'ici le 25 février   ➔

Ailleurs sur le web