Facebook   |   Instagram   |   Twitter
HasbEtLNH
Accueil            Pool            Concours
HasbEtLNH
Facebook   |   Instagram   |   Twitter
Accueil           Habs Pool           Concours
FINAL
logo 6
logo1
FINAL
logo 1
logo7
FINAL · P
logo 2
logo1
FINAL
logo 3
logo2
2E  ·  ent
logo 4
logo3
1RE  ·  ent
logo 1
logo1
1RE  ·  ent
logo 0
logo1
HasbEtLNH
ACCUEIL               HABS POOL               CONCOURS
photo

Kenny Agostino souhaite s'établir définitivement avec le Tricolore!

6 décembre 2018

Il est avec le Canadien depuis uniquement 13 matchs, mais il a déjà réalisé un parcours bien plus important qu’il ne l’avait fait auparavant à Calgary, à Saint-Louis ou encore à Boston.

Ici, on parle évidemment de Kenny Agostino qui, maintenant âgé de 26 ans, souhaite continuer sur sa lancée afin de réaliser son but ultime: se tailler un poste définitif dans la LNH. Chose qu’il croit être en mesure de faire dans l’alignement de Claude Julien.

D’entrée de jeu, l’ancien choix de 5e tour des Penguins en 2010 souhaite garder son jeu simple et c’est de cette façon qu’il croit maintenir son poste:

« J'espère que je commence à trouver mon rôle et ma place avec le Canadien. Je veux montrer ma valeur et prouver que je peux jouer le rôle d'un ailier au sein d'un quatrième trio. Je ne dois pas me compliquer la vie, je peux lancer la rondelle dans le fond du territoire, générer des chances de marquer avec un bon échec avant et rester fiable défensivement. » 

C’est le 7 novembre dernier, à la suite des blessures subies par Paul Byron et Joël Armia, que l'organisation du Tricolore a décidé de donner une chance à l’Américain natif de Morristown dans l’état du New Jersey en le rappelant du Rocket de Laval. Depuis, il n’a aucunement été envoyé sur la passerelle à titre de joueur retiré de la formation, contrairement à Matthew Peca, Charles Hudon et Nicolas Deslauriers, qui ont respectivement été éjectés de la formation à cinq, quatre et une reprises lors de cette séquence. Agostino sent d’ailleurs qu’il a obtenu la confiance de ses entraîneurs:

 Après 13 matchs, je sens que je gagne la confiance de mes entraîneurs. Je n'ai pas entendu ou lu les propos de Claude à mon sujet, mais c'est rassurant de savoir qu'il trouve que je fais du bon travail. Malgré tout, je garde une mentalité d'un jour à la fois. Pour un joueur comme moi, ça peut changer rapidement. Je me défonce tous les jours pour garder ma place. » 

Dominant dans la Ligue Américaine, beaucoup moins dans la LNH

En carrière dans la LAH, l’attaquant de 6 pieds et 203 livres a enregistré pas moins de 246 points en 273 rencontres, ce qui représente une moyenne de points par match de 0,90. Au passage, il a notamment remporté les prix de meilleur pointeur du circuit ainsi que du joueur le plus utile, lors de la saison 2016-2017, où dans l’uniforme des Wolves de Chicago (club-école des Blues de Saint-Louis), il a offert une campagne de 83 points en 65 joutes. Conscient qu’il ne pourra jamais avoir une telle production dans la meilleure ligue au monde, Agostino sait ce qu’il doit ajuster à son jeu pour être efficace dans la LNH:

« Il y a des joueurs qui s'entêtent à garder absolument le même style, mais ce n'est pas mon cas. Je veux jouer dans la LNH, c'est ici que je souhaite me retrouver. Je suis prêt à changer mes rôles et mes responsabilités. Si ma place avec le Canadien passe par un quatrième trio, je la prends avec grand plaisir. »

« Je veux marquer, je veux générer de l'attaque comme je le fais régulièrement dans la Ligue américaine, mais je suis assez intelligent pour savoir que c'est plus difficile dans la LNH. Il y a d'autres façons aussi d'aider l'équipe. Je deviens un attaquant plus complet, je comprends mon rôle qui est de créer de l'énergie au sein du quatrième trio. Je reçois aussi un bonbon avec des présences au sein de la deuxième vague en supériorité numérique. » 


Le français, une priorité pour Agostino

L’ancien porte-couleurs de l’Université Yale apprécie beaucoup la ville de Montréal, ce qui l’a même convaincu de s’installer dans la région. Son emplacement stratégique lui convient bien et de plus en plus, il avoue son amour grandissant pour l’endroit:

«Je reste près de la station de métro Sherbrooke. Je me retrouve probablement dans le Quartier Latin, mais il y a aussi des gens qui me parlent du Plateau ou du Mile-End. Je ne sais pas exactement, mais j'aime ça. Je découvre une très belle ville et la culture francophone. J'essaie d'apprendre le français.»  

«Je suis sur la ligne orange du métro et je peux me rendre facilement à la Place Bell ou au Centre Bell. C'est parfait pour moi. Je ne savais pas si j'étais pour jouer plus de matchs avec le Rocket ou le Canadien.»

Ce qui est intéressant, c’est le désir du #47 de la Sainte-Flanelle d’apprendre la langue officielle de la province québécoise. Son objectif de demeurer dans l’organisation du Canadien de Montréal est accompagné par sa motivation de maîtriser la langue française et Agostino prend tous les moyens pour y parvenir:

 «J'apprends des mots en français tous les jours. Je n'ai pas la prétention de dire que je deviendrai bilingue très bientôt, mais je veux avoir une base. Je trouve ça important. J'ai une grande curiosité et je désire profiter de ma présence à Montréal pour apprendre. J'aime le fait que je vis dans une ville bilingue et j'aimerais pouvoir mieux communiquer avec les francophones. Il y a une riche histoire avec le Canadien, mais la ville de Montréal est aussi riche en culture. C'est une ville vivante.  

 «Je voulais m'inscrire à des cours de français avec le Rocket. Ils offraient un service avec un tuteur, mais je me suis fait rappeler pratiquement au même moment par le Canadien. Je m'inscrirai avec le Canadien. Je devrais commencer mes cours au début de janvier. Nous ne jouerons pas souvent à la maison d'ici là. » 

Avec son entente d’une valeur de 700 000$ qui prendra fin aux termes de la présente saison, Kenny Agostino a relativement peu de temps pour faire sa place dans un marché comme Montréal, surtout avec le retour imminent de Joël Armia et la forte compétition qui règne avec Peca, Deslauriers et Hudon, entres autres.

Néanmoins, il offre un bon niveau de jeu depuis son rappel et s’il continue à travailler de la sorte, de belles choses pourraient survenir pour lui dans les prochains mois avec le Tricolore. Qui sait, pourrait-il causer une surprise et devenir un bon joueur sur le top 9 du Canadien de Montréal?

Que pensez-vous de Kenny Agostino?

Il a actuellement un impressionnant 41 points en 28 rencontres dans la LHJMQ

Un Domi encore plus dominant au printemps?

Pacioretty pourrait être de retour

Habs pool
Poursuivez
Image
Aujourd'hui · 21h45
La plus grande fan de Price ne manque pas sa chance de l'encourager     ➔
Image
Aujourd'hui · 20h46
Carey Price commet un geste en plein match qui n'a pas passé inaperçu     ➔
Image
Aujourd'hui · 19h45
Une offre hostile pour Matthews le 1er juillet?  ➔
Image
Aujourd'hui · 18h33
Un plomb de Shea Weber, 2@0 Habs!     ➔
Image
Aujourd'hui · 16h31
Voici la formation du CH pour le match de ce soir dès 18h, face aux Blackhawks de Chicago!  ➔
Image
Aujourd'hui · 16h15
Rejoignez notre groupe Facebook "HABS ET LNH" afin de ne rien manquer sur vos Canadiens et la LNH!  ➔
Image
Aujourd'hui · 16h12
Phillip Danault doit ses succès à une légende aux cercles des mises en jeu  ➔
Image
Aujourd'hui · 13h26
Le Canadien devra garder un œil sur ce jeune joueur talentueux des Hawks  ➔

Ailleurs sur le web