CONNEXION           INSCRIPTION           MOT DE PASSE
            HABSPOOL            SONDAGE
HasbEtLNH
Facebook   |   Instagram   |   Twitter
           HABSPOOL           SONDAGE
FINAL
logo 5
logo2
FINAL
logo 7
logo2
FINAL
logo 1
logo3
FINAL
logo 2
logo3
FINAL
logo 4
logo0
FINAL
logo 1
logo2
FINAL
logo 0
logo2
FINAL
logo 4
logo1
FINAL
logo 3
logo1
FINAL
logo 5
logo2
FINAL
logo 1
logo4
HasbEtLNH
               HABSPOOL               SONDAGE CONNEXION           INSCRIPTION           MOT DE PASSE
photo

Jonathan Drouin s'échappe à propos des Sénateurs

6 décembre 2018

Depuis plusieurs années déjà, la rivalité entre le Canadien de Montréal et les Sénateurs d’Ottawa est intense et présente à chacun des affrontements entre les deux équipes. Cette rivalité, bien que moins forte que celle contre les Bruins de Boston ou les Maple Leafs de Toronto, a commencé lors du premier duel en séries éliminatoires entre les deux équipes, en 2013, alors qu’Eric Gryba a assommé Lars Eller au centre de la glace, créant une vague de haine. Paul MacLean, l’entraîneur-chef des Sens à l’époque, avait animé le spectacle en mettant la faute sur Raphael Diaz qui avait fait une passe dangereuse, et Brandon Prust s’était mis à le traiter de « gros morse aux yeux globuleux ». Bref, la table était mise pour une série enlevante, qui a été remportée en cinq matchs par l’équipe de la Capitale Nationale.


Le retour des Sénateurs dans la LNH s’est fait en 1993, mais il a fallu attendre 20 ans avant le premier duel en séries éliminatoires entre les deux équipes. Le deuxième affrontement n’a pas tardé à arriver cependant, puisque les deux rivaux ont croisé le fer en 2015. Cette fois-ci, c’est PK Subban qui a alimenté la rivalité, en y allant d’un coup douteux sur le poignet de Mark Stone. Le défenseur étoile du Canadien n’a pas eu de suspension, alors que Stone a souffert d’une micro fracture et n’a pas pu être dominant pour le reste de la série. Le Tricolore s’est finalement sauvé avec la victoire en six duels.

Pour bien continuer à alimenter cette rivalité grandissante, il y a une belle série aller-retour entre les deux équipes cette semaine, et il y aura même un troisième affrontement samedi le 15 décembre. À l’aube du deuxième match, Jonathan Drouin a été questionné par rapport à cette rivalité, et il s’est échappé quelque peu dans ses propos:

Il mentionne que son équipe les déteste autant qu’ils se détestent eux-mêmes, et se rétracte par la suite en disant que les deux équipes se détestent. Rappelons que les Sénateurs ont eu leur part d’ennuis et de controverses à l’interne cette saison, et il s’agirait donc, si ses propos étaient voulus, d’une flèche pointée directement sur ses rivaux de la part du Québécois. Dans le cas d’une erreur, Drouin pourra se consoler en se disant que les Sens ont fait bien pire, en 2007, alors que Spartacat, leur mascotte, avait fait un numéro au grand écran avant le match entre les deux équipes à Ottawa, forçant, par simulation, un joueur du Canadien à se jeter à l’eau. Ça semble anodin et inoffensif comme blague, mais il faut rappeler que Bob Gainey était le DG du Tricolore à l’époque, et que sa fille Laura était décédée en mer un mois plus tôt.

Croyez-vous que Drouin a tenté d’animer la rivlité entre les deux équipes en y allant de tels propos?

nbsp;

Habs pool
Poursuivez
Image
Aujourd'hui · 0h53
HABS & LNH en rafale: 18 décembre 2018  ➔
Image
18 décembre · 22h50
Montréal ou Arizona, toujours le même débat  ➔
Image
18 décembre · 21h32
Un gardien de ligue de garage pour les Red Wings?  ➔
Image
18 décembre · 20h36
Pavel Datsyuk de retour dans la LNH?  ➔
Image
18 décembre · 17h19
Les francs-tireurs de la LNH se dirigent vers une saison record, selon Dany Dubé  ➔
Image
18 décembre · 15h35
Jori Lehtera est dans l'eau chaude!  ➔
Image
18 décembre · 15h34
Un analyste de TVA Sports est virulent à l'égard de Schlemko  ➔
Image
18 décembre · 15h06
Une raison de plus d'appeler le #31 du CH Jésus Price  ➔

Ailleurs sur le web