CONNEXION           INSCRIPTION           MOT DE PASSE
            HABSPOOL            SONDAGE
HasbEtLNH
Facebook   |   Instagram   |   Twitter
           HABSPOOL           SONDAGE
FINAL
logo 5
logo2
FINAL
logo 7
logo2
FINAL
logo 1
logo3
FINAL
logo 2
logo3
FINAL
logo 4
logo0
FINAL
logo 1
logo2
FINAL
logo 0
logo2
FINAL
logo 4
logo1
FINAL
logo 3
logo1
FINAL
logo 5
logo2
FINAL
logo 1
logo4
HasbEtLNH
               HABSPOOL               SONDAGE CONNEXION           INSCRIPTION           MOT DE PASSE
photo

Les débuts de saison se suivent et se ressemblent pour le CH

4 décembre 2018

Après un début fulgurant, les performances inspirées ont laissé place graduellement aux performances dont les partisans étaient habitués l’an dernier. Après deux mois d’activité, on se console en constatant que le Tricolore se retrouve dans l’une des cases réservées aux équipes repêchées pour la danse printanière.

Toutefois, est-ce qu’on peut affirmer que c’est un meilleur début de saison que l’an dernier pour la troupe de Claude Julien?

Selon le journaliste du site LNH.com, Guillaume Lepage, la formation montréalaise a connu un début de saison légèrement supérieur à celui de la dernière campagne. Les chiffres sont là pour l’appuyer.

Au 4 décembre 2017 l’an dernier, la formation de Claude Julien avait récolté une fiche de 13-12-3 en 28 parties pour un total de 29 points.

Un an plus tard, la formation des Canadiens de Montréal a amassé le même nombre de points en un match de moins, soit une fiche de 12-10-5.

Bien que la fiche du Tricolore soit un indicateur intéressant, il y a aussi d’autres impondérables.

La présence du défenseur numéro un du Tricolore l’an dernier et son absence pour les 25 premières rencontres peuvent expliquer en partie la raison pour laquelle la défensive du Tricolore a concédé cinq buts de plus à l’adversaire en un match de moins.

L’édition 2017-2018 avait accordé 83 filets à l’équipe adverse en 28 parties. En ce début de saison, la formation montréalaise a concédé 88 buts à l’équipe adverse en 27 parties.

L’absence de Shea Weber peut venir expliquer le léger écart sans l’ombre d’un doute.

Si c’est vrai pour la défensive de l’équipe, cela devrait être vrai pour l’offensive également.

À la surprise générale, l’attaque montréalaise a inscrit huit buts de plus avec un match de joué en moins. Une différence colossale quand on considère que le capitaine de l’équipe vient tout juste d’arriver.

Le Tricolore a perdu ses deux pierres angulaires offensives avec Alex Galchenyuk et Max Pacioretty qu’ils ont remplacé par Max Domi et Tomas Tatar, mais il faut avouer que les deux nouveaux arrivés ont rempli leur rôle à merveille.

Ils ont répondu aux attentes de l’organisation.

Si la perte de Shea Weber avait créé un vent de panique sur la brigade défensive l’an dernier, voilà que la réalité 2018-2019 est complètement différente. Son arrivée vient galvaniser le groupe de défenseurs, ce qui pourrait avoir un effet immédiat sur le nombre de buts accordés par rencontre.

Après la fiche de 13-12-3 l’an dernier, le Tricolore a cumulé un dossier de 16-28-10 pour le reste de la campagne. Elle a terminé au 28e rang avec une fiche médiocre de 29-40-13 pour un total de 71 points.

Reste à voir maintenant si le CH va s’écrouler comme l’an dernier.

Habs pool
Poursuivez
Image
Aujourd'hui · 0h53
HABS & LNH en rafale: 18 décembre 2018  ➔
Image
18 décembre · 22h50
Montréal ou Arizona, toujours le même débat  ➔
Image
18 décembre · 21h32
Un gardien de ligue de garage pour les Red Wings?  ➔
Image
18 décembre · 20h36
Pavel Datsyuk de retour dans la LNH?  ➔
Image
18 décembre · 17h19
Les francs-tireurs de la LNH se dirigent vers une saison record, selon Dany Dubé  ➔
Image
18 décembre · 15h35
Jori Lehtera est dans l'eau chaude!  ➔
Image
18 décembre · 15h34
Un analyste de TVA Sports est virulent à l'égard de Schlemko  ➔
Image
18 décembre · 15h06
Une raison de plus d'appeler le #31 du CH Jésus Price  ➔

Ailleurs sur le web