photo

Les propriétaires de la LHJMQ préfèrent le statu quo

Mathieu Charbonneau   ·   21 février 2020
Jeudi, les propriétaires et les présidents des 18 franchises du hockey junior québécois étaient réunis dans un hôtel de Dorval afin de discuter et de statuer sur des sujets chauds. La questions des bagarres et la réduction du calendrier étaient à l'horaire de cette journée qui, au final, n’aura rien apporté de concret...



Comme le mentionne Mikaël Lalancette dans son papier, la ligue avait la chance de passer à l'histoire suite à cette journée. Elle a plutôt opté pour le statu quo, comme si elle voulait projeter l’image d’une ligue immobile, incapable de prendre des décisions difficiles mais combien importantes et nécessaires.

QUIZ - HOCKEY
Quel défenseur a cumulé le plus de points dans la LNH en 2010-11?
DUSTIN BYFUGLIEN
JAMES WISNIEWSKI
KEITH YANDLE
LUBOMIR VISNOVSKY
NICKLAS LIDSTRÖM
TOBIAS ENSTROM


En premier lieu, le vote que tous attendaient avec impatience, celui pour l'abolition des bagarres dans la LHJMQ, a été repoussé en août prochain. Il semble que le commissaire ait préféré ne pas passer au vote car le résultat n'aurait pas été positif. Il est surprenant qu'en 2020 des propriétaires considèrent encore les bagarres dans le hockey junior comme étant importantes.

« Rien ne nous obligeait à tenir un vote aujourd’hui. J’aurais aimé pouvoir vous annoncer qu’on avait quelque chose à annoncer. » - Gilles Courteau, président de la LHJMQ

À titre de comparaison, les bagarres sont interdites dans la NCAA et dans les systèmes de développement en Europe. Seul le hockey junior canadien permet au jeunes, parfois mineurs, de se frapper dessus. La dure décision, si ç’en est une, a été lâchement repoussée sous le tapis...



L'autre gros dossier était la réduction du calendrier de la ligue. Depuis onze ans, le nombre de matchs est figé à 68 et un comité consultatif a recommandé une réduction de quatre à huit parties par an. Cette recommandation n'a pas été prise en compte et le statu quo a été préféré.

C'est une décision étrange alors que la ligue fait de plus en plus souvent face à des problématiques de jeunes joueurs déserteurs, qui préfèrent aller jouer aux États-Unis afin d'avoir un bon équilibre entre le hockey et les études. Une réduction du calendrier aurait certainement démontré à ces joueurs une volonté réelle de la ligue de trouver cet équilibre.

Dans son article, Lalancette montre un exemple du grand manque d'équilibre entre le hockey et les études et à quel point la ligue presse le citron au maximum dans les vestiaires de la LHJMQ. Le 29 janvier dernier, les Sea Dogs de Saint-Jean jouaient contre les Remparts à Québec. Ils étaient rentrés à 2h00 du matin après avoir joué contre Rimouski la veille, en pleine semaine d'école. Le spectacle fût atroce à ce deuxième match en deux soirs de Saint-Jean. Atroce pour les joueurs, les entraîneurs, les recruteurs, les médias et surtout, pour les partisans qui avaient payé leur entrée.

Était-ce vraiment nécessaire de céduler ce match, en pleine semaine de surcroît? Encore une fois, c'est le portefeuille des équipes qui parle dans ce dossier et non le gros bon sens.

« C’est à se demander si certains propriétaires sont là pour les bonnes raisons », a dit l’un des propriétaires consultés à l’issue de l’Assemblée des membres.

La solution est fort simple, une réduction de quelques petits matchs et des revenus des équipes jumelée à une interdiction de céduler des parties du lundi au mercredi soir. De cette façon, les joueurs pourraient se concentrer sur leurs études pour un minimum de quatre jours par semaine et n'auraient pas à revivre des situations insolites comme celle vécue par les Sea Dogs en janvier dernier.

Après ils se demandent pourquoi les joueurs préfèrent les États-Unis à la LHJMQ...

Si la ligue a trop peur de prendre des décisions qui sont logiques par crainte de perdre des profits, elle en prend d’autres qui sont insignifiantes. En effet, la seule décision de la journée a été de devancer de dix jours le début de la saison, comme c'était le cas il y a plusieurs années.

La prochaine saison de la LHJMQ commencera donc le 9 septembre prochain, alors que les 60 meilleurs joueurs de la ligue seront toujours dans des camps professionnels de la LNH...

À force de prendre des décisions du genre, la LHJMQ tend plus à aller à reculons qu'à vraiment faire un pas en avant. Vivement une nouvelle garde au sein des propriétaires de ce circuit qui semble plutôt figé dans le temps.
SONDAGE
Coronavirus : Est-ce que la LNH devrait annuler la saison 2019-2020, ainsi que les séries éliminatoires, selon vous?
OUI
NON
QUIZ - HOCKEY
Quel défenseur a cumulé le plus de points dans la LNH en 2010-11?
DUSTIN BYFUGLIEN
JAMES WISNIEWSKI
KEITH YANDLE
LUBOMIR VISNOVSKY
NICKLAS LIDSTRÖM
TOBIAS ENSTROM
   DERNIÈRES VIDÉOS   
   VIDEO
video
SOUVENIR CH : Décembre 2010, P.K. Subban détruit complètement Brad Marchand
   VIDEO
video
Après Brooklyn Nine-Nine, c’est au tour de The Office de goûter à la médecine de Brendan Gallagher
   VIDEO
video
Une vidéo TikTok de Tomas Tatar qui montre ses progrès dans la langue de Molière!
   VIDEO
video
Alexander Ovechkin joue à NHL devant les yeux passionnés de son fils
   DERNIÈRES CHRONIQUES   
   HOCKEY
video
Le Groupe CH donne un coup de pouce aux banques alimentaires du Québec
   HOCKEY
video
Une grande décision prise à Calgary touche les Flames et la LNH
   HOCKEY
video
Marc Bergevin aurait refusé les services de Tristan Jarry
   HOCKEY
video
P.K. Subban adorerait des éliminatoires incluant toutes les équipes de la LNH
SONDAGE
Coronavirus : Est-ce que la LNH devrait annuler la saison 2019-2020, ainsi que les séries éliminatoires, selon vous?
OUI
NON